Des bus « made in Morroco » débarquent à Kénitra

9 janvier 2022 - 09h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Longtemps plongée dans une crise du transport urbain, la ville de Kénitra dispose désormais d’une flotte de 138 bus de nouvelle génération, avec la particularité qu’ils sont en grande partie produits au Maroc.

À l’instar de Rabat et Casablanca, les habitants de la ville de Kénitra vont enfin tourner la page de la souffrance dans les transports publics. Ces bus flambants ont été mis en service, à l’issue d’une cérémonie présidée par le gouverneur de la province de Kénitra, Fouad M’Hamdi, en présence d’autres responsables territoriaux.

À l’occasion, le secrétaire général par intérim du ministère de l’Industrie et du Commerce, Taoufiq Moucharraf, a indiqué que sur les 138 bus de cette flotte, 89 sont de fabrication locale et ont été conçus par des experts marocains, avec des standards internationaux et des technologies avancées offrant ainsi toutes les commodités aux citoyens et répondant à toutes les conditions d’accessibilité des personnes à mobilité réduite.

A lire : La région Rabat-Salé-Kénitra drague les Marocains

Ce produit, qui démontre la capacité industrielle marocaine, est le fruit de la contribution de 31 entreprises marocaines, à travers la fourniture de plusieurs pièces de ces bus, a ajouté Taoufiq Mouchrif, notant que 51 % de ces pièces ont été fabriquées au Maroc et par des Marocains.

De son côté, le PDG de la société fabricante des bus, Mohamed Lamrabet, a indiqué que 107 bus vont sillonner Kénitra en attendant la livraison du reste des véhicules fin mars prochain après l’achèvement de nombre de procédures, dont le traçage des trajets, ajoutant que cette flotte a été fin prête avant le délai imparti, grâce à la mobilisation de plusieurs acteurs, dont des banques.

Dotés de caméras de surveillance, d’une rampe pour l’accessibilité aux personnes aux besoins spécifiques, d’un système de billetterie fabriqué au Maroc, ces bus viendront soulager les habitants de Kénitra, clairement en manque de transports urbains collectifs pour faciliter leurs déplacements en ville.

Sujets associés : Investissement - Kenitra - Transport en commun

Aller plus loin

Bientôt les bus à haut niveau de service à Agadir

La première ligne de bus à haut niveau de service à Agadir est à la phase finale de sa matérialisation. Le comité de pilotage a confirmé les analyses, et le marché des...

700 nouveaux bus pour Casablanca cette année

Pour atténuer la souffrance des Casablancais dans ses déplacements urbains, une nouvelle flotte de bus a été mise en service. D’ici fin 2021, le nombre total de bus dernière...

La région Rabat-Salé-Kénitra drague les Marocains

«  MatmchichB3id  », c’est ainsi qu’est nommée la campagne qui sera lancée sous peu, par le Conseil régional du tourisme (CRT) de Rabat-Salé-Kénitra en collaboration avec...

Des nouvelles lignes de bus à haut niveau de service (BHNS) bientôt à Marrakech

À Marrakech, la société Bus City s’active pour la réalisation de ses lignes. Le projet des bus de haut niveau de service (BHNS) sera bientôt une réalité.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

La gestion du projet de gazoduc Maroc-Nigéria confiée à une coentreprise

Dans un communiqué conjoint, le Maroc et le Nigeria ont annoncé avoir confié la gestion du projet de gazoduc à une coentreprise composée d’ILF Consulting et DORIS Engineering.

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Le groupe Thalès renforce sa présence au Maroc, près de 150 emplois à terme

Le groupe français Thalès, spécialiste mondial de cybersécurité, va renforcer sa présence au Maroc à travers un nouvel investissement d’une valeur de plus de 350 millions de dirhams dédié au secteur de l’outsourcing.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.