Casablanca, parmi les villes les moins chères d’Afrique pour étudier

14 décembre 2021 - 07h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Pour étudier en Afrique à moindre coût, l’on peut désormais se rendre à Casablanca. La capitale économique marocaine figure, cette année, parmi les villes les moins chères du continent pour l’éducation internationale.

C’est l’une des conclusions de l’étude menée par l’International School Database, qui a publié le 6 décembre dernier, les données montrant des villes estudiantines les plus et moins onéreuses, notamment en Afrique.

Selon les résultats cités par Challenge, Casablanca a opéré un grand virage économique et stratégique « passant de la ville la plus chère l’année dernière à la deuxième la moins chère cette année, et ce, en raison d’une baisse significative du prix médian ». Précisément, elle s’est classée, deuxième ville la moins chère du continent africain, avec un coût moyen de 4 735 dollars américains (43 585 DH) par an.

A lire  : Les Marocains en tête des demandeurs de visas d’étude en France

Parmi les autres villes les moins chères d’Afrique dévoilées par l’étude, on peut citer le Cap et Johannesburg en Afrique du Sud, qui offrent également certains des prix les plus abordables pour les frais de scolarité internationaux.

S’agissant des villes les plus chères d’Afrique pour l’éducation internationale, l’International School Database a classé la ville de Nairobi en haut du classement. Les prix des écoles dans la capitale kényane vont d’un peu plus de 5 000 dollars américains (46 024 DH) par an à un peu moins de 15 000 dollars américains (138 073 DH).

Les États-Unis, la Chine, la Suisse et le Royaume-Uni, restent les quatre pays les plus chers pour l’éducation internationale, selon les données de l’étude.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Education - Etude

Aller plus loin

Agadir, première destination touristique la moins chère

La ville d’Agadir se hisse à la première place du top 10 des destinations touristiques les moins chères pour les vacances (tout compris) cet été. C’est ce qui ressort du...

Casablanca : la police participe à l’opération de blanchissement des immeubles

Dans le cadre de la campagne d’embellissement de la façade des immeubles à Casablanca, les autorités municipales ont sollicité l’appui de la police administrative pour la...

Casablanca, 5ᵉ principale ville francophone en Afrique

Casablanca a régressé dans le dernier classement de l’ONU des principales villes francophones en Afrique, occupant désormais la 5ᵉ place derrière, Douala, la 2ᵉ ville camerounaise.

Un nouveau lycée français va ouvrir à Casablanca

Le 7 juillet prochain aura lieu la cérémonie de pose de la 1ʳᵉ pierre du campus du collège-lycée de l’École française Internationale de Casablanca (EFI Casablanca), au cœur du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...