A Casablanca, la guerre entre les taxis et les VTC refait surface

6 janvier 2023 - 16h20 - Economie - Ecrit par : A.T

La tension entre chauffeurs de taxi et ceux de voiture VTC (Voitures de transport avec chauffeur), refait surface. Ces derniers jours, plusieurs altercations ont été observées dans les gares de Casablanca, suscitant l’inquiétude.

Les chauffeurs de taxis dans la capitale économique sont mécontents et ils le font savoir. Face à l’invasion des applications de VTC, ces professionnels craignent la mort de leur secteur. À cet effet, certains multiplient les actions de force pour manifester leur colère, relate Le Matin.

A lire : Taxis : le Maroc réglemente la profession

Selon des sources locales, de nombreux incidents entre chauffeurs de taxis, des conducteurs de voitures VTC ont été enregistrés dans les gares de Casablanca. Les premiers empêchent les usagers de bénéficier de ces services de transports et parfois même les harceler jusqu’à ce qu’ils prennent des taxis.

Une séquence de vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, montre un chauffeur de taxi en train d’importuner deux touristes étrangers devant la gare Casa Voyageurs, les empêchant à choisir l’une des applications VTC. Un comportement qui a manifestement dérangé les visiteurs et perturbé la circulation.

A lire : Marrakech met de l’ordre dans les prix de taxi à l’aéroport

Justifiant son acte, le chauffeur a évoqué la situation compliquée que vivent les taxis à cause de ces services de transport mobiles qui ont, selon lui, aggravé la souffrance des chauffeurs professionnels depuis leur entrée sur le marché national en 2015. Pour leur part, les chauffeurs de voitures VTC ont affirmé que ce mode de transport est efficace et qu’il contribue à créer des emplois notamment pour les chauffeurs professionnels au chômage.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Tourisme - Transports

Aller plus loin

Taxis : le Maroc réglemente la profession

Le ministère de l’Intérieur a annoncé une série de mesures dédiées à la gestion du transport par taxi en vue de garantir davantage de professionnalisme et de meilleures conditions.

Agréments : les chauffeurs de taxi marocains se rebellent

Au Maroc, les professionnels du secteur des taxis sont en colère contre les détenteurs des agréments qui exigent une augmentation de la « prime » en échange de l’autorisation...

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont...

Les Marocains, friands des taxis usagés espagnols

Les taxis usagers en Espagne sont généralement destinés à l’exportation vers des pays comme le Maroc, la Roumanie, la Bulgarie ou le Sénégal.

Ces articles devraient vous intéresser :

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

Booking dicte sa loi aux hôtels marocains

La plateforme de réservation en ligne, Booking.com continue de dicter sa loi aux hôteliers marocains, ainsi qu’aux agences de voyages, provoquant d’énormes pertes économiques.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.

Le tourisme marocain bat des records

L’année 2023 a vu repartir à la hausse la fréquentation touristique au Maroc. Une embellie pour le tourisme marocain après les trois années noires qu’elle a connues à cause de la pandémie de Covid-19.

L’ONMT étend sa présence mondiale pour stimuler le tourisme au Maroc

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de relance du tourisme, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) envisage de s’implanter dans plusieurs pays, pour tenter de profiter de l’engouement actuel pour le Maroc.

Location de voitures au Maroc : Nouvelles règles plus sévères

Depuis ce lundi 15 avril, les agences de location de voitures au Maroc ont l’obligation de se conformer à un nouveau cahier des charges relatif aux conditions d’investissement dans le secteur.

Le Maroc lance un renouvellement généralisé des bus

Le ministère du Transport et de la Logistique annonce la création de deux programmes de renouvellement du parc de transport routier au cours des exercices 2024, 2025 et 2026.

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Maroc : le secteur de la location de voitures en péril

Le secteur de la location de voitures au Maroc est en crise. Les professionnels du secteur se plaignent de l’introduction d’un nouveau cahier de charges et de l’offre largement supérieure à la demande. La reprise n’est pas près de s’amorcer.