Casablanca dans le top 3 des villes moins chères d’Afrique pour étudier

18 janvier 2023 - 14h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Casablanca figure, pour la deuxième année consécutive, parmi les trois villes moins chères d’Afrique pour les étudiants internationaux. C’est ce que révèle une étude menée par l’International School Database.

Avec un coût moyen de 4 067 $ (41 000 DH) par an, Casablanca conserve sa place de deuxième ville la moins chère d’Afrique pour les étudiants internationaux en 2022. Au niveau mondial, elle s’est classée 3ᵉ. Nairobi (Kenya) arrive en tête du classement des villes les moins chères du continent africain pour étudier. Elle est suivie par Addis-Abeba (Éthiopie), Johannesburg (Afrique du Sud) et Kampala (Ouganda). L’International School Database place Cape Town (Afrique du Sud) au bas du classement.

À lire : Voici les meilleures universités marocaines selon Times Higher Éducation

« L’Afrique continue d’offrir les coûts les plus bas pour les écoles internationales par rapport aux autres régions. Sur les 76 villes incluses dans notre analyse, les villes africaines se sont toutes classées parmi les 20 les moins chères », note l’étude.

Sujets associés : Casablanca - Tourisme - Etudiants - Etude - Afrique

Aller plus loin

Casablanca : le classement qui inquiète

Casablanca a perdu cette année quatre places au classement des villes mondiales pour se positionner en 105ᵉ place sur les 156 villes répertoriées par Global Cities Report.

Voici les meilleures universités marocaines selon Times Higher Éducation

Pour le compte de l’année 2022, huit universités marocaines figurent dans le classement Times Higher Éducation (THE), qui concerne les 1000 meilleures universités du monde,...

Casablanca, ville la plus compétitive en Afrique

Casablanca confirme encore une fois sa suprématie en tant que centre financier compétitif aussi bien au niveau africain, qu’international. Casa Finance City trône à la première...

« La qualité de vie est inconfortable » à Casablanca selon The Economist

Casablanca est la seule ville marocaine figurant dans le classement « The Global Liveability Index » publié par l’hebdomadaire The Economist.

Ces articles devraient vous intéresser :

Tourisme au Maroc : difficile d’atteindre le niveau de visiteurs pré-Covid

Des professionnels du tourisme marocain estiment que la reprise du secteur ne pourra atteindre le niveau d’avant la pandémie en termes de nombre de visiteurs. L’année pourrait toutefois s’achever sur de bons chiffres, avec un niveau de recettes de 78...

Tourisme au Maroc : vers une révolution du capital humain

La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, vient de procéder au lancement des programmes de renforcement du capital humain, prévus dans le cadre de la feuille de route du tourisme sur la période 2023-2026. Preuve de l’importance qu’accordent les...

Le parcours historique des Lions de l’Atlas impacte positivement le tourisme

Le parcours historique des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022 produit un impact plus que positif sur le tourisme marocain.

Tourisme au Maroc : l’ONMT et EasyJet signent un accord historique

En vue d’étendre ses activités au Maroc, EasyJet Group a signé, à Londres, un accord de partenariat avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT). Cette signature s’inscrit dans le cadre des initiatives menées par l’office afin d’atteindre voire...

Le Maroc parie sur le tourisme interne

Les autorités marocaines affirment avoir mené plusieurs actions pour promouvoir et renforcer le tourisme interne en 2023.

Le Maroc vise le Top 10 des destinations touristiques mondiales

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) compte mettre un accent particulier sur sa stratégie de communication et promotion, avec l’ambition d’attirer près de 4 millions de voyageurs supplémentaires. Cette annonce fait suite au bilan qualifié...

Le tourisme au Maroc : une nouvelle feuille de route ambitieuse pour 2023-2026

Le Chef du Gouvernement marocain a présidé une cérémonie de signature pour le déploiement d’une feuille de route stratégique pour le tourisme 2023-2026. Celle-ci a pour objectif d’attirer 17,5 millions de touristes, d’atteindre 120 milliards de...

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

La stratégie du Maroc pour booster le tourisme interne

L’embellie du tourisme se confirme pour le Maroc. Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, expose sa stratégie pour maintenir voire accroître cette tendance.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.