De nouvelles charges retenues contre l’ex-maire de Marrakech et son adjoint

3 juin 2022 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La justice a alourdi les charges contre l’ex-maire de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et son adjoint, Younes Benslimane, tous deux poursuivis pour dilapidation de deniers publics, ajoutant des accusations de blanchiment d’argent aux faits qui leur sont reprochés.

Mohamed Larbi Belcaid et Younes Benslimane ont vu les charges retenues contre eux allonger. Le procureur du roi a décidé de les poursuivre pour « blanchiment d’argent ». Une première audience a eu lieu la semaine dernière, au cours de laquelle le tribunal, en se fondant sur un rapport de la brigade régionale de la police judiciaire dans le contexte d’une plainte d’une organisation de défense des droits humains contre l’ex-maire et son adjoint concernant les accords d’hébergement à Marrakech lors de la COP22, a décidé de retarder l’affaire pour accorder un délai à la défense à sa demande, a déclaré au journal Al-Omk une source proche du dossier. Une autre audience est par conséquent prévue le 23 juin.

À lire : Énième report du procès de l’ex-maire de Marrakech

Larbi Belcaid et son premier vice-président, Younes Benslimane, sont accusés d’avoir signé des contrats de gré à gré d’une valeur de 280 millions de DH sans en avoir la qualité, dans le cadre de l’organisation de la 22ᵉ Conférence des Parties (COP 22) dans la ville ocre en 2016. Ils sont poursuivis pour « dilapidation de fonds publics mis sous leur responsabilité de par la nature de leur fonction », « exercice d’une fonction réglementée sans remplir les conditions nécessaires » et « détournement de fonds publics ». Une plainte de l’Association marocaine de défense des droits de l’Homme (ADMH) est à l’origine de l’éclatement de cette affaire.

Sujets associés : Marrakech - Droits et Justice - Blanchiment d’argent - Larbi Belcaid

Aller plus loin

Larbi Belcaid absent à la reprise de son procès

Poursuivis pour dilapidation de deniers publics et signature de contrats de gré à gré dans le cadre de la COP 22, le maire de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et son adjoint,...

Poursuivi par la justice, l’ancien maire de Marrakech blanchi

Mohamed Larbi Belkaid, ex-maire de Marrakech, poursuivi dans une affaire de dilapidation de deniers publics et de blanchiment d’argent, a été finalement acquitté par la justice.

Énième report du procès de l’ex-maire de Marrakech

La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Marrakech a décidé de reporter au 17 mars le procès de l’ancien maire islamiste de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, poursuivi, avec...

Ça se complique pour le maire de Marrakech

Les choses se compliquent pour le maire de Marrakech, Larbi Belcaid et son adjoint Younes Benslimane, tous deux poursuivis pour dilapidation de deniers publics et signature de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Du blanchiment d’argent dans les casinos marocains ?

Les casinos sont dans le viseur des autorités marocaines. Seraient-ils devenus des lieux bénis pour le blanchiment d’argent ?

Le Maroc lance une opération de régularisation sur les avoirs détenus à l’étranger

L’Office de Changes informe les personnes physiques et morales résidentes au Maroc, disposant d’une résidence fiscale, d’un siège social ou d’un domicile fiscal au Maroc, et ayant constitué des avoirs et liquidités à l’étranger avant le 1ᵉʳ janvier...

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Maroc : les notaires mobilisés dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

Le président du Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc, Hicham Sabiry, a invité les notaires à s’impliquer davantage dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au Maroc.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...