Un chef de la Mocro Maffia en fuite, inquiétude de la famille royale des Pays-Bas

23 avril 2024 - 23h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Karim Bouyakhrichan, le leader de la Mocro Maffia néerlandaise qui avait menacé de mort la princesse Amalia, vient de fuir l’Espagne où il était en attente d’extradition vers les Pays-Bas. De quoi susciter l’inquiétude au sein de la famille royale néerlandaise.

Bouyakhrichan a été arrêté le 10 janvier dernier à Marbella et placé en détention provisoire sur ordre du tribunal compétent. La nouvelle de son arrestation a été saluée par les autorités et la famille royale néerlandaises. Un mois et demi plus tard, le tribunal provincial de Malaga, tout en reconnaissant l’existence d’« un risque de fuite », a ordonné la remise en liberté provisoire du chef présumé de la Mocro Maffia, en attendant son extradition vers les Pays-Bas, relaie 20minutos.

Dans sa sentence du 22 février, le tribunal de Malaga a estimé que « les objectifs poursuivis lors de l’adoption de la mesure d’emprisonnement (empêcher l’évasion), pourraient être atteints avec d’autres mesures moins lourdes ». Ainsi, le juge a fixé une caution de 50 000 euros au prévenu, avec des mesures conservatoires dont le retrait de son passeport et l’obligation de pointer tous les 15 jours au tribunal.

À lire : Menacée par la Mocro Maffia, la princesse Amalia de retour aux Pays-Bas

Pendant ce temps, l’Audience nationale a autorisé l’extradition de Bouyakhrichan demandée par la justice néerlandaise. De son côté, le tribunal de Malaga a rejeté cette demande d’extradition, arguant que le chef de la Mocro Maffia est poursuivi pour blanchiment d’argent et divers délits en Espagne. C’est dans ce manque de coordination entre autorités judiciaires espagnoles que le prévenu a pris la fuite. Un mandat de perquisition et d’arrêt a été émis à son encontre.

La princesse Amalia a dû quitter sa résidence d’étudiante à Amsterdam et se réfugier en Espagne pendant près d’un an, après avoir reçu plusieurs menaces de mort de la part de la Mocro Maffia. L’héritière du trône était retournée dans son pays et repris sa vie après l’annonce de l’arrestation de Bouyakhrichan. Mais l’inquiétude règne à nouveau au sein de la famille royale néerlandaise depuis la fugue du leader de la Mocro Maffia.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Pays-Bas - Droits et Justice - Extradition - Mocro Maffia

Aller plus loin

Le chef de la Mocro Mafia ayant fui l’Espagne, réfugié à Nador ?

Sous contrôle judiciaire et en attente d’extradition vers les Pays-Bas, Karim Bouyakhrichan, chef de la Mocro Maffia néerlandaise accusé d’avoir menacé de mort la princesse...

L’étau se resserre sur la Mocro Maffia aux Pays-Bas

Alors qu’il devait sortir de prison, le présumé homme de main de Ridouan Taghi, présumé chef de la Mocro maffia, a été arrêté pour son implication dans le meurtre de plusieurs...

Menacée par la Mocro Maffia, la princesse Amalia de retour aux Pays-Bas

Menacée par la Mocro maffia, la princesse Amalia a été contrainte de s’exiler à Madrid. Plus d’un an après, elle revient aux Pays-Bas et participe à son premier banquet d’État à...

La Mocro Maffia continue de semer la terreur aux Pays-Bas

La Mocro Maffia, la mafia marocaine active aux Pays-Bas, reste l’un des réseaux criminels les plus dangereux dans le pays. Le gang avait même menacé le Premier ministre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.