Accidents de travail : environ 5000 morts par an au Maroc

22 septembre 2021 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

La situation de la santé et de la sécurité au travail demeure très inquiétante au Maroc. Le nombre de travailleurs décédés suite à des accidents de travail serait de 5000 par an selon l’Organisation internationale du travail. L’arsenal juridique devrait être renforcé dans ce sens.

Quelque 5000 travailleurs décèdent chaque année au Maroc suite à un accident de travail. Aucun chiffre officiel n’existe à ce sujet et pourtant la situation de la santé et de la sécurité au travail reste préoccupante, selon les données du Bureau international du travail et de l’Organisation mondiale de la Santé.

Dans un rapport conjoint intitulé « estimations conjointes de la charge des maladies et blessures liées au travail, 2000-2016 », les deux organismes ont indiqué que le pourcentage de ces décès au Maroc représente 19,4 % des 100 000 personnes, et 19,4 % des 100 000 personnes de moins de 15 ans.

S’agissant des causes, le rapport a révélé que le taux de personnes décédées des suites d’un AVC dû à une de longues heures de travail en 2016 était d’environ 1041 personnes, contre 1075 personnes en 2010, tandis que le nombre de personnes décédées des suites d’une maladie ischémique due à un travail continu pendant de longues heures était d’environ 1795 personnes, contre 1775 personnes en 2010.

A lire : Au Maroc, plus de la moitié des salariés ne disposent pas de contrat de travail

Sur le plan international, le rapport a souligné que les maladies et blessures liées au travail ont causé 1,99 million de décès en 2016, et la majorité de ces décès liés au travail ont été causés par des maladies respiratoires et cardiovasculaires.

Dans le même contexte, le rapport précise que le principal risque de décès est lié aux longues heures de travail, qui ont causé 750 000 décès. L’exposition à la pollution de l’air sur les lieux de travail (particules, gaz et fumées) a également causé 450 000 décès. Les gouvernements, les employeurs et travailleurs devraient prendre des mesures pour réduire l’exposition aux facteurs de risque sur le lieu de travail, conclut la note.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Accident - Décès - Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

Aller plus loin

Maroc : décès de quatre reporters d’un club de football dans un accident grave

Le club de football CODM (Club Omnisports de Meknès) est en deuil. Ses reporters sont décédés, dimanche dans un accident grave alors qu’ils accompagnaient leur club à Kasba Tadla.

Pour 41% des hommes marocains, les femmes n’ont pas droit au travail

Malgré les efforts du Maroc concernant l’inclusion des femmes sur le marché du travail, le secteur est toujours confronté à des difficultés liées au genre. 41 % des hommes...

Les Marocains, malheureux au travail

La plupart des travailleurs marocains disent ne pas être épanouis au travail. Selon une enquête menée par ReKrute, ils ne sont que 18 % à y trouver une certaine satisfaction.

Marché du travail au Maroc : l’ombre du Covid-19 toujours présente

Les affres de la crise sanitaire liée au coronavirus continuent de perturber le marché du travail au Maroc. Toutefois, les acteurs font preuve d’un optimisme devant conduire à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Brahim Salaki : le monde de la télévision marocaine en deuil

Le journalisme marocain est en deuil avec la perte de Brahim Salaki, figure emblématique de la télévision nationale. Âgé de 64 ans, il a perdu sa longue bataille contre la maladie et s’est éteint ce dimanche 23 avril 2023.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.