Le Covid-19 circulait déjà au Maroc bien avant le premier cas officiel

12 mai 2021 - 09h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

Restituant le cheminement de la transmission du SRAS-CoV-2 au Maroc, des scientifiques marocains ont révélé dans une étude que le virus circulait déjà dans le royaume à partir la mi-janvier 2020 alors que le premier cas a été officiellement découvert le 2 mars de la même année.

Selon une étude intitulée «  Diversité génétique et épidémiologie génomique du SRAS-CoV-2 au Maroc  » et publiée sur SciencesDirect, le SRAS-CoV-2 a, selon toute probabilité, circulé au Maroc à partir du 15 janvier 2020 avant que le premier cas ne soit officiellement découvert le 2 mars de la même année.

La recherche a été faite sur 22 séquences génomiques de virus rapportées par trois laboratoires différents au Maroc jusqu’au 7 juin 2020, ainsi que 40 366 génomes de virus provenant du monde entier, signale le rapport qui retrace l’histoire supposée de la transmission du SRAS-CoV-2 au Maroc, telle que révélée par l’épidémiologie génomique.

Ces résultats ont montré qu’une diversité de génomes du virus se sont introduits dans le pays par différentes voies. Ainsi, le virus est entré et a commencé à circuler au Maroc, vers le début du mois de février, plus probablement à partir de la Belgique, de l’Espagne et de la France (le clade 20C a été le premier à être introduit au Maroc), révèle la même source.

Et c’est au 4 mars 2020 que de nouveaux cas infectés sont arrivés de Belgique. Environ une semaine plus tard (12 mars 2020), d’autres personnes infectées sont entrées au Maroc à partir de la France et en passant par l’Espagne. Trois jours après, soit le 14 mars 2020, des cas infectés ont migré de la Suisse, détaillent les chercheurs marocains.

Vers le 17 mars 2020, d’autres souches de SRAS-CoV-2 sont entrées au Maroc en provenance des États-Unis et d’Allemagne précédant d’autres cas en provenance de Chine vers le 22 mars 2020.
À en croire les résultats de l’étude, le Maroc a été touché par d’autres formes de SRAS-CoV-2 entre le 16 et le 19 avril 2020 en provenance des États-Unis et du Vietnam, probablement par le biais du commerce maritime qui s’est poursuivi pendant la période de confinement.

D’après l’analyse des chercheurs marocains, il est plus probable que le virus ait circulé de manière clandestine au début du mois de février, avant la découverte officielle du premier cas le 2 mars 2020. Ils soulignent en outre que les génomes du virus provenant des patients marocains présentaient entre 4 et 16 mutations par rapport à l’ancêtre commun apparu en 2019 à Wuhan en Chine.

Dans leur démarche, les scientifiques marocains ont identifié et regroupé les différents variants SARS-Cov-2 en 11 clades (un groupe d’organismes comprenant un organisme particulier et la totalité de ses descendants). Au cours de l’analyse, ils ont constaté que des génomes du coronavirus SARS-CoV-2 marocain comprenaient 9 virus appartenant au clade 20A et 9 autres au clade 20B, celui dont fait partie le variant britannique, et 2 virus au clade 20C. Toute chose qui montre que le virus a pénétré sur le territoire par plusieurs issues et sous diverses formes.

Sujets associés : Santé - Etude - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Covid-19 au Maroc : les cas positifs en baisse, taux de reproduction à 0,95

Depuis deux semaines, le nombre des personnes contaminées au Covid-19 a diminué au Maroc, soit une baisse de 4,2 %. Un résultat qui témoigne du respect par les citoyens des...

Covid-19 : comment le Maroc tente de circonscrire le variant indien

Depuis la détection au Maroc de deux cas confirmés du redoutable variant indien, les autorités sanitaires, qui étaient sur leurs gardes, ont actionné le dispositif spécial mis...

Les anticorps agissent jusqu’à 8 mois chez le patient atteint de covid-19

Les anticorps développés à la suite d’une infection au Covid séjournent dans l’organisme du sujet infecté pendant au moins huit mois. C’est du moins la révélation faite par une...

Covid-19 : la perte d’odorat à long terme est due à la résistance du virus, selon une étude

La persistance de la perte de l’odorat chez certains patients atteints du Covid-19, est due à la résistance du virus et à l’inflammation de la muqueuse olfactive, selon une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Zineb Redouani rassure sur son état de santé

Blessée lors de la finale de la Coupe d’Afrique Féminine 2022, jouée le 23 juillet dernier, Zineb Redouani inquiétait pour son état de santé. Elle se veut aujourd’hui rassurante.

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc veut garantir un système de santé « exemplaire » dans 5 ans

Khaled Aït Taleb, ministre de la Santé et de la protection sociale dévoile ses ambitions pour le secteur de la santé. Il entend mettre en œuvre une réforme devant garantir un système de santé « exemplaire » dans un délai de cinq ans.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Variole du singe : mise à jour du plan de riposte au Maroc

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé avoir procédé, une nouvelle fois, à la mise à jour de son plan de riposte contre la variole du singe.

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.