Le Covid-19 fait chuter le nombre de naissance au Maroc

15 mai 2021 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

Les naissances au Maroc durant l’année 2020 ont fortement baissé. Le nombre de nouveau-nés a chuté d’environ 100 000 par rapport à 2019, soit une chute de 4 %. La pandémie du Covid-19 est pointée du doigt comme facteur générant le manque du désir d’avoir des enfants.

Selon les chiffres de l’état civil, le Maroc a enregistré une baisse d’environ 100 000 du nombre de nouveau-nés, au cours de l’année passée par rapport à 2019. De fait, le nombre des naissances est passé de 749 758 en 2019 à 660 391 en 2020.

Commentant ces chiffres, le professeur Omar Sefrioui, spécialiste en obstétrique-gynécologie et président de la Société marocaine de médecine de reproduction et de médecine fœtale (SMMR), a révélé qu’au Maroc et dans le reste du monde, il y a eu une baisse significative du désir d’avoir des enfants depuis le déclenchement de la crise du Covid-19, en raison de la peur de l’avenir et ce particulièrement au cours des premiers mois de la pandémie.

«  Même après la levée de la quarantaine imposée au Maroc pour limiter la propagation du virus, le taux de fécondité n’a pas connu d’augmentation notable, car il existe un consensus parmi la plupart des couples pour reporter l’idée de procréation, en raison des conséquences économiques imposées par la pandémie  », a fait observer le professeur Sefrioui, joint par SNRT.

En termes de perspectives, le professeur Sefrioui prévient que le nombre de nouveau-nés augmentera certainement mais pas au point d’atteindre les chiffres des années 2018 et 2019. En effet, «  les couples marocains ont été durement touchés financièrement par la crise économique imposée par la pandémie. Ils ont donc besoin de beaucoup de temps pour retrouver une vie normale  », a expliqué le président de la Société marocaine de médecine de reproduction et de médecine fœtale.

La diminution du nombre de nouveau-nés liée au manque du désir d’avoir des enfants n’est pas propre au Maroc mais à la plupart des pays du monde. Comme l’indiquent les statistiques mondiales, la pandémie a contribué de manière directe à la baisse des naissances à hauteur de 4 %.

Sujets associés : Santé - Etude - Ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le Maroc modernise son état civil

Le ministère de l’Intérieur se dote d’un centre de données pour la gestion des naissances et des décès des Marocains et étrangers résidant au Maroc. Ceci dans le cadre de la...

Maroc : la faillite des entreprises pourrait atteindre 30% en 2021

Sur trois mois, 2694 notifications de faillites d’entreprises ont été signalées au Maroc, soit une augmentation de 15 %. Mais ce que craignent le plus les chefs d’entreprises,...

Covid-19 : 4,4 millions de Marocains complètement immunisés

Le Maroc a effectué des pas géants dans la course à l’immunisation de sa population contre le Covid-19. Dans le royaume, 6 millions de personnes ont déjà reçu au moins une dose...

Maroc : plus de naissances et moins de décès enregistrés en 2021

En 2021, les services de l’état civil au Maroc ont enregistré en moyenne 1 631 déclarations de naissance et 488 déclarations de décès par jour, selon un rapport-bilan des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Variole du singe : mise à jour du plan de riposte au Maroc

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé avoir procédé, une nouvelle fois, à la mise à jour de son plan de riposte contre la variole du singe.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Première apparition publique du roi Mohammed VI guéri du Covid-19

Le roi Mohammed VI est guéri du Covid-19. Il a fait sa première apparition publique dimanche 10 juillet, jour de célébration de l’Aïd-Al Adha.

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.