L’association de Dominique Strauss-Kahn au Maroc lance son projet pilote

27 novembre 2020 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : J.K

Bravant la crise sanitaire, l’association MekkiL’ a officiellement lancé son projet pilote «  douars en vie  » à Marrakech, en présence de son président Dominique Strauss-Kahn. Douar Seraghna est le premier bénéficiaire du projet pilote, qui sera ensuite étendu à d’autres douars avec l’appui de la Fondation Dacathlon.

Prévu sur 5 ans, «  Douars en vie  » a pour objectif majeur d’œuvrer pour la réduction des inégalités sociales et territoriales et de soutenir les populations les plus vulnérables et se base sur l’éducation, la santé et l’épanouissement personnel, à travers le sport en respectant l’environnement. S’intéressant plus à la protection de la mère et de l’enfant ainsi qu’à la jeunesse, l’association a procédé à l’ouverture du centre préscolaire Fath, dont elle assume la rémunération des deux institutrices et du réaménagement du bâtiment. Grâce à ses actions, l’effectif des enfants a atteint 48 contre une vingtaine auparavant, fait savoir Atlasinfo.

De plus, le centre de l’association locale Fath qui compte aujourd’hui deux classes avec deux niveaux scolaires, a été réaménagé et équipé de fournitures scolaires, manuels et jeux pédagogiques. En collaboration avec l’ONG française Biblonef, une bibliothèque a été également installée avec des manuels conformes aux préscolaires et aux primaires, accueillant ainsi les enfants, les jeunes du Douar Seraghna et des douars voisins.

En dehors de ces œuvres, Dominique Strauss-Kahn a procédé avec les autorités et entreprises partenaires, à la distribution des vélos Décathlon à 50 collégiens et lycéens du Douar Seraghna, afin de leur faciliter l’accès à leurs établissements scolaires, situés à 8 – 13 kms de leur domicile. «  Vous devez étudier d’abord pour vous-mêmes, mais aussi pour votre famille et pour le Royaume tout entier  », a-t-il souligné dans un bref discours, avant d’ajouter, que «  ce projet pilote a vocation ensuite à être dupliqué dans d’autres douars  ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Education - Enfant - Jeunesse - Logistique

Aller plus loin

Les ménages marocains broient du noir

Tous les indicateurs sont au rouge au niveau des ménages marocains. Leur moral est au plus bas en raison de la pandémie qui sévit, et qui leur rend la vie plus dure que...

Dominique Strauss-Kahn : « Je suis résident fiscal au Maroc »

L’ancien patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, dont le nom est cité dans l’affaire controversée des « Pandora Papers », répond à ses détracteurs. L’homme d’affaires français...

La crise sanitaire a contribué à la dégradation du modèle social au Maroc

Le modèle social marocain n’est plus le même depuis le nouveau coronavirus. En moins de cinq mois, l’opinion publique marocaine est passée de l’approbation quasi absolue à la...

Gérant d’une société à Casablanca, Dominique Strauss-Kahn cité dans « Pandora Papers »

L’ancien directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, est cité dans l’enquête des « Pandora Papers  » - ces documents obtenus par le Consortium international des...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Interdire ou réguler TikTok ? Le Maroc cherche la solution

Menacé d’interdiction aux États-Unis et en Europe, TikTok est de plus en plus décrié dans le monde. Au Maroc, des voix continuent d’appeler à l’interdiction de l’application chinoise. Mais plutôt que de l’interdire, des experts appellent à encadrer son...

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Nisrine Marabet, 14 ans, disparue en Belgique

Child Focus, l’organisation belge dédiée à la protection de l’enfance, a lancé un avis de recherche suite à la disparition inquiétante de Nisrine Marabet, une jeune fille de 14 ans. Nisrine a été vue pour la dernière fois le dimanche 30 avril à...

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.