Drame de Melilla : une enquête parlementaire confirme la responsabilité de l’Espagne

8 novembre 2022 - 13h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Des députés espagnols étaient lundi à Melilla pour enquêter sur le drame du 24 juin dans lequel au moins 23 migrants subsahariens ont trouvé la mort. Sur la base des informations recueillies, ils confirment que plusieurs des migrants sont morts du côté espagnol de la frontière.

« D’après ce que nous avons vu, tout semble indiquer que les décès ont eu lieu dans la zone de contrôle des autorités espagnoles », a déclaré à El Pais, Enrique Santiago, porte-parole adjoint de Podemos, au terme de la visite de la clôture. La version des faits donnée par les commandants de police « ne laisse aucun doute sur le fait que l’avalanche a eu lieu en territoire espagnol », renchérit le député EH Bildu, Jon Iñarritu. La députée ERC, María Carvalho, de même que la députée du Parti populaire (PP), Ana Belén Vázquez, partagent le même avis.

À lire : Assaut de Melilla : le CNDH met en cause les autorités espagnoles

« L’avalanche de migrants qui aurait fait des morts s’est produite dans une zone du poste frontière où les agents de la Guardia Civil ont dû se retirer après que deux d’entre eux ont été blessés par les migrants qui ont cassé deux portes d’entrée du côté espagnol », a précisé la députée du PP. Sa collègue du PNV, Mikel Legarda, préfère visionner les enregistrements des caméras de surveillance avant de se prononcer sur le sujet. Le ministère de l’Intérieur a promis de montrer ces images aux députés dans les prochains jours afin de faire « une évaluation complète de ce qui s’est passé ».

À lire : Drame de Melilla : une enquête de la BBC accuse l’Espagne

Depuis ce drame, le département dirigé par Fernando Grande-Marlaska a soutenu que les décès se sont produits uniquement dans la zone marocaine de la frontière. « Il n’y a pas eu de morts sur le territoire espagnol », a réitéré lundi le ministre depuis Cuenca. Pourtant, la direction générale du Cadastre relevant du ministère des Finances et l’Institut géographique national relevant du ministère des Transports situent la zone où les faits se sont déroulés en territoire espagnol. Un détail important reprécisé récemment par BBC dans un documentaire.

À lire : Drame de Melilla : l’Espagne refile la patate chaude au Maroc

Le ministère de l’Intérieur a rejeté ce postulat et déploré que la chaîne britannique porte des « accusations très graves » sans preuves. Pour le moment, le ministère public a ouvert une enquête qui piétine en raison des difficultés rencontrées pour obtenir les résultats des autopsies qui auraient été pratiquées par les autorités marocaines sur les défunts.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Melilla - Enquête - Violences et agressions

Aller plus loin

Drame de Melilla : la fuite en avant de l’Espagne dénoncée

Environ 2 000 migrants subsahariens ont tenté d’entrer à Melilla depuis le Maroc le 24 juin dernier. Au moins 23 d’entre eux ont perdu la vie dans cet assaut, selon des sources...

Assaut de Melilla : les agents marocains ont arrêté des migrants du côté espagnol de la frontière

Des agents des forces de sécurité marocaines auraient franchi la clôture de Melilla pour frapper et arrêter plusieurs migrants qui ont réussi à entrer dans la ville autonome...

Assaut de Melilla : le CNDH met en cause les autorités espagnoles

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a publié, mercredi, son rapport sur les évènements tragiques ayant fait 23 morts parmi les migrants à Nador. Ces décès ont été...

« Il y a une supériorité du Maroc sur Pedro Sanchez »

La députée du Parti populaire (PP), Ana Vázquez, porte-parole de la Commission de l’intérieur, soutient que l’Espagne a une responsabilité dans le drame de Melilla et demande au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.