Elections au Maroc : Le PJD s’empare de plusieurs grandes villes

5 septembre 2015 - 10h28 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le Parti Justice et Développement (PJD) au pouvoir aurait largement écrasé ses adversaires dans plusieurs circonscriptions à travers le royaume lors de ce processus électoral communal qui s’est déroulé vendredi au Maroc, d’après les résultats préliminaires.

Abdelilah Benkirane, patron du Parti Justice et Développement explique cette victoire par le fait que les Marocains aiment tout simplement le PJD. Cela prouve aussi que les citoyens font confiance au gouvernement qui dirige les affaires du royaume, estime Benkirane.

Le parti islamiste a également lourdement battu les autres formations politiques en lice lors de ces élections communales et régionales à El Jadida, Marrakech et Casablanca, où Yasmina Baddou (Istiqlal) et Moncef Belkhayat (Rassemblement National des Indépendants) sont parmi les grands perdants de ces élections.

C’est un coup dur pour le parti de l’Istiqlal qui perdrait là son fief électoral historique. Hamid Chabat, maire de la capitale spirituelle et patron de l’Istiqlal ne s’en relèvera pas, font remarquer plusieurs observateurs. Hamid Chabat a perdu face au candidat du PJD le ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget Driss El Azami.

Le patron de l’Istiqlal dénonce des fraudes et des malversations et a demandé l’ouverture d’une enquête. Chabat avait assuré lors de la campagne électorale qu’il démissionnera de la présidence de l’Istiqlal si il n’arrive pas premier lors de ces élections.

L’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports Mohamed Ouzzine candidat du Mouvement Populaire à Oued Ifrane dont il présidait le conseil municipal, aurait essuyé une lourde défaite lors de ce scrutin.

Le Mouvement Populaire soutient qu’il s’est imposé à Meknès, Fès, Oued Zem, Fkih Bensaleh, Salé, Boujdour et Khouribga.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Rabat - Meknès - Elections - Khouribga - Kenitra - Salé - Boujdour - Istiqlal - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Mouvement Populaire - Fkih Ben Saleh - Mohamed Ouzzine

Aller plus loin

Elections 2011 : raz-de-marée en faveur PJD ?

Ce scrutin législatif qui met à l’épreuve les réformes du Roi Mohammed VI semble être marqué par une victoire des islamistes. En effet, le Parti Justice et Développement (PJD)...

Maroc : Une candidate aux élections arrêtée pour trafic de drogue

Une candidate aux élections communales à Fnideq au nord du Maroc, a été arrêtée par les services de sécurité marocains au niveau de la frontière de Sebta alors qu’elle...

Elections au Maroc : 30.000 téléphones sous écoute

Au total, 30.000 lignes téléphoniques sont soumises légalement à des écoutes permanentes à l’occasion de ces élections communales et régionales à travers le Maroc.

Elections au Maroc : les bureaux de vote ont fermé

A la mi-journée de ce vendredi jour de vote au Maroc, le taux de participation aux élections communales et régionales s’est établi à 12% à travers le pays, indique le ministère...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...