En France, la vie sera plus chère pour les étudiants marocains

20 août 2020 - 08h40 - France - Ecrit par : S.A

Le coût de la vie étudiante sera cher de plus de 3% l’année scolaire 2020-2021 pour tous les étudiants en France, notamment marocains.

Selon l’Union nationale des étudiants de France (UNEF), les dépenses liées à l’année scolaire 2020-2021 vont augmenter de 3,69%. De son côté, la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE) parle d’un cumul des hausses portant le coût de la rentrée à 2361 euros, ce qui représente un coût supplémentaire de 76 euros par rapport à l’année dernière.

Le rapport de l’UNEF indique que le loyer, principal poste de dépense représentant 69% du budget mensuel des étudiants est désormais fixé à 535 euros par mois au lieu de 522 euros, soit une hausse de 2,41%. Les prix des transports vont connaître une légère hausse de moins 0,5%. L’étudiant devra débourser plus de 300 euros pour l’abonnement annuel dans plusieurs villes (Paris, Rennes, Lyon, Lille…).

Dès la prochaine rentrée scolaire, les étudiants doivent porter le masque dans les salles d’enseignement. Cette exigence du ministère de l’Enseignement supérieur, va nécessiter, selon l’UNEF, une dépense s’élevant à 230 euros pour l’année 2020-2021.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Etudiants - Education

Aller plus loin

La Rochelle : le calvaire des étudiants marocains

Trouver un logement à La Rochelle relève d’un véritable parcours du combattant pour les étudiants en général et Marocains en particulier. Pour cette rentrée universitaire...

La dure réalité d’une étudiante marocaine en France

En France, la crise sanitaire liée au coronavirus n’a pas épargné les étudiants marocains et d’autres nationalités. Sans aide familiale et job d’été, ils vivent dans la précarité.

Les Marocains, première communauté étudiante en France

Les étudiants marocains continuent d’avoir une forte présence en France malgré la crise sanitaire et ses nombreuses conséquences.

Le coronavirus ruine l’accueil des étudiants marocains en France

La crise sanitaire liée au Covid-19 handicape la rentrée des étudiants étrangers de nationalité marocaine, algérienne, tunisienne, chinoise, ou encore italienne.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.