Maroc : plus de 200 enfants victimes de viol en 2021

31 janvier 2022 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

En 2021, l’Association « Touche pas à mon enfant » a traité sur le plan national 264 dossiers de viols ou d’agression d’enfants.

Dans son bilan annuel publié sur son compte Facebook, l’association a une nouvelle fois déploré le mauvais traitement infligé à certains enfants marocains, en dépit des efforts déployés par l’État et la société civile.

Dans le détail, l’organisation a traité 205 dossiers concernant des affaires de viol et maltraitance avec quelque 122 victimes du côté des filles, dont 3 en situation de handicap, et 81 victimes concernant des garçons, souligne le rapport, ajoutant que deux autres dossiers de viol et maltraitance d’adultes ont été enregistrés.

A lire : Le mariage des mineures : une violence physique et sexuelle

De plus, l’Association a fait part du cas d’un dossier concernant le viol et le meurtre d’un enfant, en plus de quatre dossiers de meurtres d’enfants et 54 dossiers d’agressions sexuelles sur des enfants, dont la plupart ont été référés à l’Observatoire national des droits des enfants (ONDE).

En ce qui concerne la tranche d’âge des victimes, l’Association a indiqué que parmi les filles, l’âge est concentré entre 2 ans et 17 ans, avec la présence d’un bébé de 3 mois et 6 jours, tandis que parmi les garçons, l’âge des victimes est entre 1 an et 16 ans.

Face à ses tristes données, l’Association « Touche pas à mon enfant », a appelé à l’ouverture d’une enquête approfondie entre le ministère de tutelle et les services de police et judiciaires, afin de garantir l’intégrité de l’intervention.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Violences et agressions

Aller plus loin

Maroc : un fqih arrêté pour le viol de plusieurs mineures

Les éléments de la gendarmerie royale ont interpellé, à Ain Dfali dans la province de Sidi Kacem, un sexagénaire, soupçonné d’avoir abusé sexuellement de plusieurs mineures.

Maroc : un parlementaire risque la prison pour viols sur mineure

Un député membre du Rassemblement national des indépendants (RNI) et président de commune a été auditionné et cité à comparaître le 22 février prochain pour une affaire...

Le mariage des mineures : une violence physique et sexuelle

La mise en place d’un cadre légal de répression est plus que jamais nécessaire pour mettre fin au phénomène du mariage des mineures qui prend de l’ampleur au Maroc. C’est la...

Sidi Bennour : condamné pour tentative de viol sur mineur dans un cimetière

Un homme marié et père de trois enfants a écopé de cinq ans de prison ferme devant la cour d’appel d’El Jadida pour avoir agressé sexuellement un enfant de six ans dans un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.