Le juge espagnol recherche toujours ceux qui ont autorisé l’entrée de Ghali en Espagne

8 juillet 2021 - 10h40 - Ecrit par : A.P

Le juge d’instruction en charge de l’affaire Brahim Ghali demande au ministère des Affaires étrangères et à l’État-major de l’armée de l’air de lui fournir les noms des militaires et hauts fonctionnaires qui ont donné et reçu des instructions pour faciliter l’entrée en Espagne du leader du Front Polisario, le 18 avril dernier.

Le juge a demandé ces informations à la suite de la réponse du général José Luis Ortiz-Cañavate, alors commandant de la base aérienne de Saragosse, aux questions qu’il lui a adressées dans le cadre de cette affaire. Ce dernier a assuré qu’il avait reçu l’ordre du cabinet du ministère des Affaires étrangères et de l’État-major de l’air de ne soumettre les passagers de l’avion algérien transportant Ghali à un quelconque contrôle.

À lire : Enfin le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne connu

C’est au regard de ces informations que le juge a demandé aux deux départements de lui communiquer les noms de ceux qui ont donné et reçu des instructions pour faciliter l’entrée de Ghali en Espagne et son admission à l’hôpital de Logroño sous une fausse identité. Le juge a demandé aussi de lui préciser, preuves à l’appui, s’il y a eu des échanges de correspondances dans ce sens.

Certaines sources proches du dossier indiquent que le diplomate Camilo Villarino, directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, serait celui qui a ordonné à l’armée de l’air de laisser entrer le leader du Front Polisario, sans remplir les formalités de contrôle à la douane.

À lire : Un juge cherche désespérément le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

Par ailleurs, le juge a également ordonné d’enquêter sur le transfert de Brahim Ghali de la base aérienne de Saragosse vers l’hôpital de Logroño. Ceci, après que le président d’Aragon, Javier Lambán, a déclaré fin mai que le chef du Front Polisario n’a pas été transporté à bord d’une ambulance du service de santé aragonais, comme l’indique le rapport de police. Il a donc adressé un questionnaire au service de santé aragonais pour savoir si l’une de ses ambulances s’est rendue à la base aérienne pour récupérer Brahim Ghali.

Le chef du Front Polisario est arrivé à Saragosse le 18 avril dans un avion du gouvernement algérien, et a été transféré dans une ambulance à l’hôpital de Logroño où il a été admis sous une fausse identité. Poursuivi pour les crimes de génocide, de torture, d’enlèvement, de faux et usage de faux, Brahim Ghali a comparu le 1ᵉʳ juin à l’Audience nationale en Espagne, avant de retourner quelques heures plus tard en Algérie.

Tags : Espagne - Droits et Justice - Brahim Ghali

Aller plus loin

Nouvelles révélations sur l’affaire Brahim Ghali

Des révélations publiées dans un journal espagnol tendent à prouver que l’Espagne voulait éviter une crise diplomatique avec le Maroc en envisageant de transférer le leader du...

Brahim Ghali poursuivi pour faux et usage de faux

Brahim Ghali, le chef du Polisario n’en a pas fini avec la justice espagnole. Il fait l’objet depuis mercredi, d’une procédure judiciaire ouverte par un juge du tribunal numéro 3...

Enfin le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne connu

Les autorités de l’armée de l’air à Saragosse ont fini par révéler au juge en charge du dossier l’instance qui a autorisé l’atterrissage de l’avion qui transportait le leader du...

Brahim Ghali a renouvelé sa carte d’identité espagnole en 2016

Brahim Ghali est titulaire d’une pièce nationale d’identité délivrée par l’État espagnol en janvier 2006 et qu’il a renouvelée le 30 juin 2016 à Talavera de la Reina (Tolède). C’est...

Nous vous recommandons

La prime qu’auraient reçue les joueuses marocaines si elles avaient gagné

Les Lionnes de l’Atlas ont échoué en finale de la Coupe d’Afrique des Nations, samedi 23 juillet, face à l’Afrique du Sud (2-1). Quelle prime auraient-elles perçu si elles avaient été sacrées championnes.

Manuel Valls : « l’Europe a besoin d’un Maroc stable »

À l’heure où le monde entier est préoccupé par les événements d’Afghanistan, la débâcle américaine, les agissements des groupes terroristes islamistes qui opèrent partout, en Asie, en Afrique, en Europe, Manuel Valls affirme qu’il « existe dans le monde...

Elle tue son mari, avec son amant, car il a refusé le divorce

La Chambre pénale de la cour d’appel de Rabat a condamné mardi soir, deux amants à la prison à perpétuité. L’accusée principale, après avoir essayé d’obtenir sans y parvenir le divorce, a échafaudé le meurtre de son mari, en complicité de son...

Le «  All Inclusive  » séduit les Marocains

Les hôtels marocains semblent avoir trouvé la formule adéquate pour attirer plus de vacanciers, en leur proposant un concept qui leur permet de profiter pleinement des vacances sans se préoccuper du...

Yassine Ouhdadi décroche l’or aux Jeux paralympiques

Yassine Ouhdadi, l’athlète espagnol d’origine marocaine, a remporté la médaille d’or au 5 000 mètres T13 (personnes ayant une déficience visuelle légère) aux Jeux paralympiques de Tokyo, avec un temps de...

Un pro-Polisario à la tête de la mairie de Mantes-la-Jolie

Depuis samedi 9 janvier 2021, Sidi El Haimer, un pro-Polisario, est le maire par intérim de la commune de Mantes-la-Jolie. Un élu qui avait été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour « subornation de témoin », dans le cadre de l’affaire du...

L’Espagne ne veut pas « faussement mettre fin à la crise » avec le Maroc

La crise diplomatique entre l’Espagne et le Maroc, ouverte depuis avril avec l’accueil de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, dans un hôpital de Logroño, n’est pas près de connaître son épilogue. Pour le moment, aucune rencontre n’est prévue entre le...

Le Maroc trahira l’Espagne selon un diplomate algérien

La nouvelle position de l’Espagne au sujet de la question du Sahara ne cesse de susciter des réactions. Un ancien diplomate algérien dénonce un « vil marchandage négocié » avec le Maroc et croit dur comme fer que Rabat ne respectera pas ses engagements...

L’Algérie jubile et parle de « gifle assourdissante » et « d’humiliation » du Maroc

Amar Belani, envoyé spécial chargé du dossier du Sahara occidental et des pays du Maghreb, estime que la participation de Brahim Ghali, président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » aux travaux du 6ᵉ sommet des chefs d’État et de...

Indignation du Maroc après les propos de l’ambassadeur palestinien au Sénégal

Le Maroc a réagi aux propos tenus par l’ambassadeur de la Palestine au Sénégal, qui a critiqué « de manière tendancieuse » la normalisation de ses relations avec Israël.