Recherche

Entre sécurité et équilibre psychosocial de leurs enfants, le cœur des Marocains balance

© Copyright : DR

16 octobre 2020 - 06h20 - Société

Face à la recrudescence du Covid-19 au Maroc, les parents d’élèves ayant fait le choix du présentiel sont de plus en plus préoccupés. Dans une ville comme Casablanca, l’option de la fermeture des établissements semble se profiler.

Les parents d’élèves, particulièrement ceux qui ont fait le choix du présentiel (90%) sont inquiets, au regard du risque de fermeture d’établissements, fait savoir EcoActu, ajoutant que depuis le 2 septembre, date de la rentrée scolaire, quelque 229 établissements scolaires accueillant 128 599 élèves ont été fermés dans le pays, après que des cas positifs y ont été déclarés, à en croire le ministre de l’Éducation Saaid Amzazi. Des chiffres pas alarmants mais suffisamment parlants, pour ne pas écarter le risque de formation de clusters scolaires.

Avec une moyenne quotidienne de plus de 1 000 nouveaux cas de Covid-19 avec un pic de 

1784 nouveaux cas à la date du 14 octobre, le tableau épidémiologique de la capitale économique est des plus inquiétants, obligeant les écoles à n’ouvrir leurs portes que le 5 octobre, après un mois de durcissement des mesures de sécurité.

« Chaque jour, lorsque je prends connaissance du bilan quotidien du Covid-19, je me pose sérieusement la question : demain, vais-je emmener mes enfants à l’école ou pas », confie un parent d’élève, pourtant interpellé par les conseils des pédiatres et pédopsychiatres qui avaient appelé dans une lettre adressée à Saaid Amzazi, à un retour urgent des enfants à l’école pour atténuer leurs souffrances psychologiques, en raison de l’absence de liens sociaux à cause du Covid-19. Mais entre sécurité et équilibre psychosocial de leurs enfants, le cœur des parents continue de balancer, conclut la même source.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Administration , Education , Santé , Enfant , Casablanca

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact