Espagne : relaxe du Camerounais accusé de la mort de migrants marocains

27 décembre 2021 - 07h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Camerounais accusé de la mort de six Marocains qui voyageaient à bord du soi-disant « bateau de la mort » en décembre 2014, a été jugé non coupable par un jury populaire. Le ministère espagnol de la Justice doit lui verser une indemnité de 10 000 euros à titre de dommages-intérêts.

Le jury populaire a considéré les « mauvaises » conditions météorologiques enregistrées lors de la traversée et le fait que les corps de plusieurs occupants du bateau qui aurait fait naufrage, ont disparu en mer et n’ont pas été jusque-là retrouvés. Il a aussi estimé que sans preuves (photos) ou déclarations de la police, on ne saurait accuser le Camerounais de la mort des cinq Marocains, fait savoir Europa Press.

Le bateau avait quitté la côte de Nador pour Almeria, avec à bord des Marocains. Selon les rescapés du naufrage parmi lesquels figure une mineure, entre 15 et 30 personnes ont perdu la vie en mer, dont au moins sept bébés.

À lire : Espagne : plusieurs migrants morts et disparus en mer en 2021

Le tribunal a fait droit à la demande de libération du mis en cause faite par son avocat, mais a rejeté le montant de 300 000 euros exigé en guise de dommages-intérêts pour les « 623 jours » passés en détention préventive pour certains faits dont il a été acquitté a posteriori. Le juge ne retiendra que les 39 jours que l’accusé a passés à la prison d’Algésiras (Cadix) et a fixé l’indemnité à 10 000 euros.

Le parquet de la Cour provinciale d’Almeria avait requis 90 ans de prison contre le Camerounais qu’il accusait d’avoir jeté par-dessus bord du bateau, avec l’aide d’un complice décédé lors de l’enquête judiciaire, six occupants d’origine marocaine, après les avoir battus à plusieurs reprises avec des planches de bois arrachées du fond du bateau. Ils leur reprochaient d’avoir provoqué, par leurs prières, la tempête qui a finalement conduit le bateau au naufrage.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Nador - Droits et Justice - Almeria

Aller plus loin

Maroc : des morts et des disparus dans le naufrage d’un bateau de pêche

Un chalutier de pêche de petite taille, avec à son bord 16 membres d’équipage, a coulé au large de Tan Tan, dans le sud du Maroc. La mobilisation est totale et les recherches...

Espagne : plusieurs migrants morts et disparus en mer en 2021

Les corps sans vie de quatre migrants ont été retrouvés samedi, au large de Cadix, dans le sud de l’Espagne, ce qui porte le nombre de victimes du naufrage survenu dans cette...

Six marocains identifiés parmi les migrants morts noyés aux Iles Canaries

Six Marocains candidats à l’émigration clandestine ont été identifiés parmi les 10 migrants morts par noyade, vendredi, vers 06h, après le naufrage de leur embarcation sur une...

Les disparus de Nador

L’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) vient d’adresser aux ministres de la Justice et de l’Intérieur une lettre selon laquelle trois personnes auraient été...

Ces articles devraient vous intéresser :

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...