L’Espagne convoque le chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc à Madrid

22 décembre 2021 - 14h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Espagne vient de répondre au Maroc qui l’accuse de ne pas respecter les contrôles sanitaires dans les aéroports. Le ministère espagnol des Affaires étrangères a convoqué le chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc à Madrid pour rejeter ces accusations.

Le ministère marocain de la Santé a publié lundi un communiqué dans lequel il accuse les autorités espagnoles de ne pas respecter de manière « stricte » les contrôles sanitaires dans les aéroports et de représenter une « menace » pour la population marocaine. En réaction, le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a convoqué le chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc à Madrid, Farid Aoulouhaj, pour demander des explications au sujet de cette déclaration, indiquent des sources diplomatiques à El Confidencial.

À lire : Contrôles sanitaires : l’Espagne représente « une menace » pour le Maroc

En marge d’une rencontre avec son homologue luxembourgeois, Jean Asselborn, Albares a déclaré que les accusations du ministère marocain de la Santé « ne reflètent pas la réalité » et sont donc « inacceptables ». Cette réaction rapide et publique du chef de la diplomatie espagnole contre le Maroc, la première depuis qu’il occupe ce poste, contraste avec l’attentisme observé sur certains dossiers comme les « attaques » marocaines dans les eaux espagnoles, notamment au niveau des îles Chafarinas où une société marocaine a obtenu l’autorisation pour installer une pisciculture.

À lire : Maroc : des centaines d’Espagnols attendent d’être rapatriés

Le 29 novembre dernier, le Maroc a fermé son espace aérien pour limiter la propagation rapide du nouveau variant du Covid-19, Omicron. Des vols spéciaux sont prévus pour le rapatriement des Marocains bloqués en Europe à partir du Portugal, l’Espagne ne respectant pas, accuse le Maroc, les contrôles sanitaires dans les aéroports. Selon les autorités espagnoles, cette décision n’est que le prolongement de la crise ouverte avec le Maroc depuis l’accueil, en avril dernier, du leader du Front Polisario, Brahim Ghali, pour raison sanitaire. La crise s’est renforcée avec l’arrivée massive, en mai, de migrants marocains à Ceuta, provoquant une crise migratoire inédite.

Sujets associés : Espagne - Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

La crise entre le Maroc et l’Espagne s’exacerbe

Le Maroc accuse l’Espagne de ne pas respecter les contrôles sanitaires dans les aéroports et de représenter une «  menace  » pour la population marocaine. Serait-ce le début...

Karima Benyaich, grande absente de la réception du roi Felipe VI

L’ambassadrice du Maroc en Espagne, Karima Benyaich, était absente à la traditionnelle réception offerte par le roi Felipe VI en l’honneur du corps diplomatique installé dans le...

Contrôles sanitaires : l’Espagne représente « une menace » pour le Maroc

Le Maroc ne reprendra pas les vols avec l’Espagne qui ne respecte pas de manière «  adéquate et stricte  » les protocoles sanitaires contre le Covid-19 lors du processus...

Le Maroc ferme son espace aérien ce soir

Tous les vols de passagers de et vers le Maroc seront suspendus dès ce lundi 29 novembre 2021 pour une durée de deux semaines, a annoncé l’Office national des aéroports (ONDA)...

Ces articles devraient vous intéresser :

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Maroc : voici la liste des médicaments exonérés de TVA

Les Marocains disposent désormais d’une liste actualisée de médicaments, dont la TVA est prise en charge par l’État. Cette liste a été publiée par le ministère de la Santé.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.