Condamné pour avoir enfermé sa femme, un Marocain expulsé d’Espagne

26 janvier 2023 - 12h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le tribunal de Navarre a ordonné l’expulsion d’un Marocain de 44 ans qui a enfermé sa compagne dans une scierie abandonnée à Burlada.

Le Marocain a d’abord été condamné à cinq ans de prison par le tribunal provincial de Navarre qui a ensuite remplacé cette peine par l’expulsion. Le condamné ne pourra pas revenir en Espagne avant 10 ans, ni approcher ou communiquer avec la victime pendant 8 ans. Le Marocain et cette dernière vivaient en couple depuis quatre ans, est-il indiqué dans la sentence.

Pour des raisons inconnues, l’accusé a enfermé le 24 février sa compagne dans la scierie désaffectée où ils résident. Il a mis une chaîne et un cadenas sur la porte d’entrée pour l’empêcher de fuir. Le procureur de la République a requis contre lui 11 mois de prison pour un crime de mauvais traitements inhabituels et 5 ans pour un crime de séquestration. Il a ensuite demandé l’expulsion du Marocain, en remplacement de cette dernière peine. La défense, pour sa part, a demandé l’acquittement.

À lire : L’Espagne expulse deux Marocains

Dans l’enregistrement de l’appel de la victime au service des urgences, les juges l’ont entendue affirmer que son compagnon l’a enfermée et qu’elle ne peut pas sortir. Les deux policiers municipaux de Burlada qui se sont rendus sur place, ont confirmé que la victime était effectivement enfermée dans l’immeuble abandonné et qu’il était « impossible » d’ouvrir la porte de l’intérieur à cause de la chaîne et du cadenas.

En définitive, les juges n’ont pas considéré le crime de maltraitance, estimant que même si l’accusé a porté la main sur sa partenaire à d’autres occasions, il ne l’a pas fait ce jour-là. Quant aux blessures sur le visage de la victime, elles « semblaient antérieures », selon les deux policiers. Les juges ont en outre ordonné l’expulsion du Marocain qui n’a pas de papiers, ne travaille pas et ne parle pas espagnol malgré ses cinq années de résidence en Espagne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Expulsion

Aller plus loin

Un Marocain expulsé d’Espagne

Un Marocain de 25 ans vient de perdre son procès en appel contre la décision de son expulsion du territoire espagnol pour menace à la sécurité nationale, prononcée en 2018 par...

Expulsé d’Espagne, un Marocain porte plainte contre l’État

Accusé de salafisme et représentant une menace pour la sécurité nationale, l’imam marocain Mohamed Badaoui, chef de la communauté islamique de Reus (Tarragone), a été expulsé...

L’Espagne expulse deux Marocains

L’Espagne a expulsé au Maroc deux Marocains dont un imam, âgés de 68 et 32 ans, en raison de leur implication présumée dans des affaires d’extrémisme religieux et d’apologie du...

Espagne : le Marocain qui aurait tenté de s’immoler, bientôt expulsé vers le Maroc

Le Marocain qui aurait tenté de s’immoler avec sa femme et son bébé à l’hôpital Son Llàtzer à Palma vendredi, nie les faits. Les autorités auraient plutôt retiré le bébé au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Ancien Gilet jaune, Abdel Zahiri menacé d’expulsion au Maroc

Abdel Zahiri, un Marocain de 44 ans, a récemment reçu une obligation de quitter le territoire français de la part de la préfecture de Vaucluse. Fiché S, il avait auparavant été incarcéré pour son implication dans le mouvement des Gilets jaunes.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.