En crise avec l’Algérie, l’Espagne invite ses hommes d’affaires à se tourner vers le Maroc

18 février 2023 - 09h34 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le ministère espagnol de l’Industrie, du commerce et du tourisme a encouragé les entreprises affectées par la suspension des relations commerciales décidée par l’Algérie en réaction au changement de position sur le Sahara, à « changer de pays » ou se tourner vers d’autres pays comme le Maroc.

Pour la première fois depuis le changement de position sur le Sahara, le gouvernement espagnol reconnaît n’avoir pas mesuré les conséquences de cette décision sur les relations commerciales avec l’Algérie, son principal fournisseur de gaz, qui a suspendu en juillet le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération avec l’Espagne. Désormais, l’Exécutif espagnol veut se rabattre sur le Maroc, croit savoir El Independiente, précisant que le ministère du Commerce a demandé aux hommes d’affaires du pays, touchés par la crise avec Alger, de « changer de pays » ou de se tourner vers le Maroc.

Pour les milieux d’affaires, cette décision unilatérale de Pedro Sanchez visait juste à « satisfaire les exigences du Maroc », sans tenir compte des conséquences sur les relations avec l’Algérie. Les entreprises espagnoles ayant des activités en Algérie ont déjà accumulé des pertes de plus de 600 millions d’euros, indiquent des sources consultées, ajoutant que la situation va de mal en pis. Les exportations de l’Espagne vers l’Algérie se sont établies à 2,7 milliards d’euros en 2021, contre près de 9,5 milliards d’euros pour les exportations vers le Maroc, selon les données du ministère espagnol du Commerce qui montre la chute progressive des exportations vers Alger.

À lire : L’Espagne cherche à reprendre ses relations avec l’Algérie

Lors de la réunion de haut niveau entre l’Espagne et le Maroc, qui s’est tenue à Rabat les 1ᵉʳ et 2 février, les deux pays ont signé une vingtaine de protocoles d’accord dans divers domaines et un protocole financier de 800 millions d’euros pour faciliter les investissements espagnols dans le royaume. Les entreprises espagnoles Talgo et Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF) ont manifesté leur intérêt pour l’achat par le Maroc de 80 à 100 nouveaux trains d’une vitesse de 200 km/heure. D’autres pourraient aussi se positionner sur le projet d’extension de la ligne à grande vitesse Kenitra-Marrakech, tout comme Acciona pourrait aussi construire des usines de dessalement dans le royaume.

Pour certains hommes d’affaires, « la pandémie du Covid-19 et le changement de président » ayant contribué à un « refroidissement significatif de l’économie algérienne », sont « la seule et principale cause directe de la réduction des importations en provenance d’Algérie au plan général et non spécifique au marché espagnol ». Les hommes d’affaires craignent de tout perdre si rien n’est fait pour normaliser les relations avec l’Algérie. De son côté, le gouvernement espagnol souligne que « les intérêts commerciaux avec le Maroc sont plus importants que ceux de l’Algérie » et n’entend pas engager des actions qui « pourraient compromettre les relations commerciales avec le Maroc ».

Sujets associés : Espagne - Coopération - Algérie - Exportations - Sahara Marocain

Aller plus loin

L’Espagne cherche à reprendre ses relations avec l’Algérie

L’Espagne travaille, dans la discrétion, au rétablissement de ses relations avec l’Algérie, tendues depuis avril après le soutien de Pedro Sanchez au plan marocain d’autonomie...

Entre le Maroc et l’Algérie, le coeur de l’Espagne balance

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a exprimé ce mercredi au Congrès la volonté de l’Espagne d’entretenir « les meilleures relations » de...

L’Algérie attend un changement de gouvernement en Espagne pour mettre fin à la crise

La crise entre l’Algérie et l’Espagne, ouverte après le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie du Sahara, n’est pas près de connaître son épilogue. L’Algérie n’entend...

Sahara : l’Algérie suspend les échanges commerciaux avec l’Espagne

Après l’interdiction de l’importation des bœufs espagnols en avril, l’Algérie veut étendre la mesure à tous les produits commerciaux en provenance d’Espagne. Cette décision...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Maroc : boom des exportations automobiles à fin novembre 2023

Les exportations de voitures ont augmenté de 30,2 % à fin novembre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant plus de 130,64 milliards de dirhams (MMDH).

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Maroc : les exportations automobiles dépassent les 100 MMDH à fin novembre

Les exportations marocaines dans le secteur automobile ont généré au terme des onze premiers mois de l’année un chiffre d’affaires de 100,37 milliards de dirhams, en augmentation de 35% par rapport à la même période de 2021.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Maroc : croissance économique malgré l’inflation persistante

Le taux d’inflation au Maroc va poursuivre sa tendance à la baisse, mais ne retrouvera pas son niveau d’avant 2022, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport, notant une croissance de +3,3 % au quatrième trimestre de 2023,...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Exportations d’avocats : le Maroc va établir un nouveau record

La sécheresse qui touche le Maroc ne produira pas un impact négatif sur ses exportations d’avocats. Le royaume est en passe d’établir un nouveau record.