L’Espagne refuse la nationalité à un Marocain

21 mai 2022 - 21h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’Audience nationale a refusé la nationalité espagnole à un Marocain résidant dans la province de Cáceres (Estrémadure), sur la base d’un rapport du Centre national de renseignement (CNI) qui considère ce dernier comme un islamiste radical et donc, une menace pour la sécurité nationale.

« Il n’est pas intégré à la société espagnole et ne traite qu’avec les personnes d’origine marocaine et musulmane. Il est lié à l’idéologie du mouvement extrémiste Tabligh et prône des attitudes contraires à l’égalité des sexes et à l’intégration des musulmans dans la société espagnole », a indiqué le CNI dans son rapport auquel Hoy a eu accès.

À lire : L’Espagne refuse la nationalité à un « agent des renseignements marocains »

Pourtant, le Marocain a juré devant la Haute cour nationale qu’il n’a aucun lien avec le mouvement Tabligh. C’était lors de l’appel fait de la décision de la direction générale des registres et des notaires qui lui a refusé la nationalité espagnole en juillet 2019. Il a souligné qu’il résidait en Espagne depuis l’âge de 4 ans et est « plus espagnol que marocain », selon une jeune femme qui a témoigné en sa faveur, pour avoir été sa petite amie de 2014 à 2017. « Il est une personne pacifique et respectueuse, qui respecte son espace et qui n’est pas sexiste », assure-t-elle.

À lire : La nationalité espagnole refusée à une Marocaine

Un professeur de français qui a confié avoir enseigné au Marocain de 2008 à 2011, a aussi affirmé à la Cour, lors d’une audience du 5 septembre 2019, qu’il n’a rien remarqué d’anormal chez le Marocain pendant toute cette période. « je n’ai relevé aucune attitude étrange envers ses compagnons d’origine espagnole », a-t-il déclaré. Selon un autre témoin, un ami de longue date du Marocain, « c’est une personne gentille, pacifique et pleinement intégrée à la société espagnole ».

Malgré tous ces témoignages favorables au Marocain, l’Audience nationale a estimé que le rapport du CNI est suffisant pour lui refuser la citoyenneté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Religion - Islam

Aller plus loin

Malgré leur naissance en Espagne, les enfants de Zouhira ont du mal à obtenir leur nationalité

Une Marocaine résidant à Malaga depuis 17 ans, et victime de violences de la part de son ex-mari marocain pendant plusieurs années, cherche depuis deux ans à obtenir la...

L’Espagne refuse la nationalité à un Marocain, présumé «  espion »

L’Audience nationale vient de refuser la nationalité espagnole à un employé du consulat du Maroc à Madrid, au motif qu’il est un agent de renseignement marocain sur lequel...

L’Espagne refuse la nationalité à un Marocain « espion »

L’Audience nationale vient de confirmer la décision du ministère de la Justice de refuser la nationalité espagnole en 2019 à un citoyen marocain, considéré comme un espion...

Espagne : la Cour suprême annule une décision refusant la nationalité à un Marocain malade mental

La Cour suprême espagnole a annulé la décision de l’Audience nationale qui avait refusé la nationalité espagnole à un Marocain souffrant de schizophrénie paranoïde. La haute...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Hajj : une clause "anti-protestation" fait polémique au Maroc

L’introduction par le ministère des Habous et des Affaires islamiques dirigé par Ahmed Taoufiq d’une clause qui oblige le pèlerin marocain pour le hajj 2024, un des cinq piliers de l’islam, « à ne pas protester même en cas de retard de l’avion », fait...

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Voici la date du début du ramadan en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) a annoncé il y a quelques jours la date du début du mois de ramadan en France, selon des critères adoptés en 2013.

Aid Al Fitr au Maroc : mercredi ou jeudi ?

Les calculs astronomiques prévoient la célébration de l’Aïd Al fitr au Maroc le mercredi 10 avril 2024, comme de nombreux pays arabes et européens, mais l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses...

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Zakat Al Fitr : voici le montant à payer en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer la date du début du ramadan en France, qui commence le 10 mars 2024. Il vient également de donner le montant de la Zakat Al Fitr que devront payer les musulmans en France.

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.