L’Espagne exige des explications après les déclarations d’El Othmani sur Sebta et Melilla

22 décembre 2020 - 21h20 - Espagne - Ecrit par : I.L

Les propos du chef du gouvernement marocain Saâdeddine El Othmani au sujet de Sebta et Melilla ne plaisent pas à l’Espagne. L’ambassadrice du Maroc à Madrid a été convoquée en urgence pour "des éclaircissements".

"Le temps viendra pour aborder le dossier de Sebta et Melilla pour lequel le statuquo a duré cinq ou six siècles. Sebta et Melilla est une question qui doit s’ouvrir", a déclaré le premier ministre marocain au cours d’un entretien accordé à la chaîne Asharq News. Cette déclaration a déplu au gouvernement espagnol qui a exigé des explications.

La secrétaire d’État Cristina Gallach a rappelé à l’ordre l’ambassadrice du Maroc, Karima Benyaich, en précisant que l’Espagne exige de tous ses partenaires le respect de la souveraineté et l’intégrité territoriale de [son] pays, selon un communiqué du ministère espagnol des Affaires étrangères.

Pour sa part, la cheffe de la diplomatie étrangère espagnole, Arancha Gonzalez Laya a souligné que la position de l’Espagne sur le Sahara est une "politique d’État". Ces deux villes, ruines des territoires africains, sont contrôlées depuis le XVIᵉ et le XVIIᵉ siècle, rapporte l’AFP. Cette polémique survient au moment où la déclaration de la ministre espagnole des Affaires étrangères sur la reconnaissance du Sahara marocain par les États-Unis d’Amérique est vivement attendue.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Melilla - Saâdeddine El Othmani - Gouvernement marocain

Aller plus loin

De nouvelles tensions entre le Maroc et l’Espagne ?

La réunion de haut niveau entre le Maroc et l’Espagne qui devrait avoir lieu le 17 février prochain a été une fois de plus reportée en raison de la crise sanitaire liée au...

Sebta : Aznar critique Sánchez de n’avoir pas su anticiper sur la crise avec le Maroc

L’ex-président du gouvernement espagnol, José María Aznar a fustigé mardi, la façon dont l’exécutif espagnol conduit la crise actuelle avec le Maroc, soulignant que le...

Le maire de Sebta compte imposer le visa aux Marocains

Le maire de Sebta, Juan Vivas, compte imposer dès l’année prochaine le visa à tous les Marocains. Pourtant, jusqu’à maintenant, les habitants de Tétouan et de sa région...

Puigdemont : «  Le Maroc a le droit de soulever la question de la souveraineté sur Sebta et Melilla  »

À l’heure où l’Espagne fait face à une crise migratoire majeure, Carlos Puigdemont, président d’Ensemble pour la Catalogne et ancien président de la généralité de Catalogne...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Aïd El Fitr 2024 : une bonne surprise pour les fonctionnaires marocains ?

La ministre déléguée chargée de la réforme de l’administration et de la transition numérique, Ghita Mezzour, propose au gouvernement de décréter un congé exceptionnel de trois jours au lieu de deux à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr 2024.

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont apparues au cours du deuxième round sur certaines questions essentielles comme...

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Maroc : suspension des droits à l’importation des bovins domestiques

Le gouvernement marocain a adopté mercredi dernier, un projet de décret portant sur la suppression des droits de douane sur les achats de bovins domestiques d’un poids minimal de 550 kg.

Maroc : la réforme de l’impôt sur le revenu sera effective en 2023

Annoncé en juillet dernier, la réforme de l’impôt sur le revenu (IR) entre dans sa phase active dès 2023. Selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, plus rien ne pourra retarder son application.

Les ministres marocains offrent un mois de salaire aux victimes du séisme

Les ministres marocains viennent de décider de faire don d’un mois de salaire suite au terrible séisme que le Maroc a connu dans la nuit de vendredi à samedi.

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...