Les États-Unis renforcent la défense aérienne marocaine

13 août 2022 - 13h20 - Monde - Ecrit par : A.P

Dans le projet de budget militaire pour l’année 2023, présenté fin juillet au Congrès, les États-Unis prévoient de financer un réseau de défense aérienne dans les pays de la région MENA. L’aide américaine serait destinée aux pays arabes, dont le Maroc, qui ont normalisé leurs relations avec Israël dans le cadre des Accords d’Abraham.

« Les fonds affectés au titre de cette rubrique, y compris ceux destinés à l’assistance à l’Égypte, à la Jordanie, à Bahreïn, au Soudan, au Maroc, aux Émirats arabes unis et à tout pays membre de la Coopération du Golfe que le Secrétaire d’État juge approprié, devraient être utilisés en partie pour renforcer la coopération multilatérale en matière de défense avec Israël et pour établir des réseaux intégrés de défense aérienne entre ces pays et Israël, même pour contrer les attaques de missiles et les systèmes de drones de l’Iran et de ses mandataires », peut-on lire dans le projet de budget militaire pour l’exercice 2023.

A lire : Le Maroc va acquérir le système antimissile aérien Patriot américain

Le Maroc est l’un des potentiels bénéficiaires de cette aide américaine, d’un montant prévisionnel de 6 milliards de dollars, en raison du risque d’un conflit armé avec le Front Polisario qui a le soutien de l’Iran. Selon les médias marocains, le royaume serait lésé dans la mise en place de ces réseaux de défense aérienne, vu sa position géographique par rapport aux autres pays bénéficiaires de l’aide américaine. En revanche, cette aide pourrait être directement investie pour renforcer davantage les systèmes de défense aérienne du royaume, fait savoir Atalayar.

Avec cet appui du gouvernement américain, le Maroc pourrait devenir la superpuissance militaire de la région et supplanter ainsi l’Algérie. De source bien informée, la base militaire en cours d’installation à environ 30 km à l’est de la ville de Kénitra, pourrait accueillir les systèmes de missiles Patriot dont le Congrès américain a finalement autorisé la vente au Maroc. Avec Israël, le royaume a conclu un accord début 2022 pour acquérir les systèmes Barak 8, ce qui devrait renforcer considérablement sa défense aérienne qui dispose déjà du Sky Dragon 50 et du FD-2000B, deux systèmes de fabrication chinoise.

A lire : Les États-Unis pourraient faire atterrir des navettes spatiales au Maroc

D’après certains experts espagnols en sécurité et défense, l’Algérie est le motif principal du réarmement du Maroc. La crise entre les deux pays s’est intensifiée l’année dernière. L’Algérie a rompu en août 2021 ses relations diplomatiques avec le Maroc et fermé en octobre le gazoduc Maghreb-Europe traversant le royaume. A la question du Sahara qui divisait les deux pays, s’est ajoutée la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Ces dernières semaines, des tentatives d’apaisement des tensions ont été notées de part et d’autre.

Sujets associés : États-Unis - Algérie - Polisario - Défense - Armement - Forces Armées Royales (FAR)

Aller plus loin

Le général Belkhir El Farouk s’entretient avec les responsables du Pentagone à Washington

En visite de travail aux États-Unis, l’inspecteur général des Forces armées royales (FAR), le général de corps d’armée Belkhir El Farouk a été reçu, lundi à Washington, par le...

Le Maroc va acquérir le système antimissile aérien Patriot américain

Les États-Unis envisagent de vendre au Maroc la dernière version du système antimissile aérien Patriot. Le royaume est cité comme potentiel client avec deux autres pays européens.

Les gendarmes français et marocains fêtent leur coopération

Il y a dix ans, les forces aériennes de la gendarmerie marocaine signaient un accord de coopération avec leurs homologues françaises. L’anniversaire de ce partenariat a permis...

Des révélations des États-Unis sur le plan de modernisation de l’armée marocaine

Les États-Unis ont fait des révélations sur le plan de modernisation des Forces armées royales (FAR). Il en ressort que le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Vaste remue-ménage au sein de l’armée marocaine

Le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-major des Forces armées royales (FAR), a procédé à vaste remaniement. Des généraux et colonels-majors appartenant aux FAR et à la gendarmerie ont été mis à la retraite.

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Des hélicoptères H135 d’Airbus pour les Forces Royales Air marocaines

Le Maroc a commandé des hélicoptères H135 d’Airbus auprès du constructeur aéronautique européen, Airbus. De quoi moderniser et renforcer sa flotte d’hélicoptères militaires.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Le Qatar reconnaissant envers le Maroc

Le Maroc apporte son expertise et son savoir-faire en matière de sécurité au Qatar, pays organisateur de la prochaine coupe du monde. Une aide très appréciée par Doha.

Maroc : le chantier de maintenance des aéronefs militaires s’accélère

Le Maroc s’active pour la mise en place d’un écosystème d’industries dédiées à la maintenance d’avions militaires. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle.