Les États-Unis renforcent la défense aérienne marocaine

13 août 2022 - 13h20 - Ecrit par : A.P

Dans le projet de budget militaire pour l’année 2023, présenté fin juillet au Congrès, les États-Unis prévoient de financer un réseau de défense aérienne dans les pays de la région MENA. L’aide américaine serait destinée aux pays arabes, dont le Maroc, qui ont normalisé leurs relations avec Israël dans le cadre des Accords d’Abraham.

« Les fonds affectés au titre de cette rubrique, y compris ceux destinés à l’assistance à l’Égypte, à la Jordanie, à Bahreïn, au Soudan, au Maroc, aux Émirats arabes unis et à tout pays membre de la Coopération du Golfe que le Secrétaire d’État juge approprié, devraient être utilisés en partie pour renforcer la coopération multilatérale en matière de défense avec Israël et pour établir des réseaux intégrés de défense aérienne entre ces pays et Israël, même pour contrer les attaques de missiles et les systèmes de drones de l’Iran et de ses mandataires », peut-on lire dans le projet de budget militaire pour l’exercice 2023.

A lire : Le Maroc va acquérir le système antimissile aérien Patriot américain

Le Maroc est l’un des potentiels bénéficiaires de cette aide américaine, d’un montant prévisionnel de 6 milliards de dollars, en raison du risque d’un conflit armé avec le Front Polisario qui a le soutien de l’Iran. Selon les médias marocains, le royaume serait lésé dans la mise en place de ces réseaux de défense aérienne, vu sa position géographique par rapport aux autres pays bénéficiaires de l’aide américaine. En revanche, cette aide pourrait être directement investie pour renforcer davantage les systèmes de défense aérienne du royaume, fait savoir Atalayar.

Avec cet appui du gouvernement américain, le Maroc pourrait devenir la superpuissance militaire de la région et supplanter ainsi l’Algérie. De source bien informée, la base militaire en cours d’installation à environ 30 km à l’est de la ville de Kénitra, pourrait accueillir les systèmes de missiles Patriot dont le Congrès américain a finalement autorisé la vente au Maroc. Avec Israël, le royaume a conclu un accord début 2022 pour acquérir les systèmes Barak 8, ce qui devrait renforcer considérablement sa défense aérienne qui dispose déjà du Sky Dragon 50 et du FD-2000B, deux systèmes de fabrication chinoise.

A lire : Les États-Unis pourraient faire atterrir des navettes spatiales au Maroc

D’après certains experts espagnols en sécurité et défense, l’Algérie est le motif principal du réarmement du Maroc. La crise entre les deux pays s’est intensifiée l’année dernière. L’Algérie a rompu en août 2021 ses relations diplomatiques avec le Maroc et fermé en octobre le gazoduc Maghreb-Europe traversant le royaume. A la question du Sahara qui divisait les deux pays, s’est ajoutée la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Ces dernières semaines, des tentatives d’apaisement des tensions ont été notées de part et d’autre.

Tags : Algérie - États-Unis - Polisario - Défense - Armement - Forces Armées Royales (FAR)

Aller plus loin

Les États-Unis pourraient faire atterrir des navettes spatiales au Maroc

Dans le cadre des préparatifs de L’African Lion 2021, le Pentagone a envoyé en avril des spécialistes militaires des bases aériennes pour évaluer les possibilités des aérodromes...

Le Maroc va acquérir le système antimissile aérien Patriot américain

Les États-Unis envisagent de vendre au Maroc la dernière version du système antimissile aérien Patriot. Le royaume est cité comme potentiel client avec deux autres pays...

Maroc - États-Unis : une feuille de route pour la coopération militaire

Le général d’armée James McConville, chef d’état-major de l’armée de terre des États-Unis, s’active pour la mise en œuvre de la feuille de route signée entre Rabat et Washington dans le...

Des révélations des États-Unis sur le plan de modernisation de l’armée marocaine

Les États-Unis ont fait des révélations sur le plan de modernisation des Forces armées royales (FAR). Il en ressort que le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de...

Nous vous recommandons

L’Iran veut rétablir ses relations diplomatiques avec le Maroc

L’Iran cherche à renouer le dialogue avec le Maroc après trois ans de gel des relations diplomatiques.

Les Marocains très mal accueillis à Kinshasa, plainte de la FRMF

Les Lions de l’Atlas sont arrivés mardi à Kinshasa dans une ambiance inhabituelle marquée par l’absence de représentants officiels de la FECOFA, le mauvais état des bus qui leur ont été affectés et un manque choquant de sécurité. Une situation qui n’a pas plu...

Dacia Jogger fabriqué au Maroc ?

Dacia s’apprête à mettre un véhicule à vocation familiale sur le marché de l’automobile. Ce véhicule inédit, «  Jogger  », est-il fabriqué dans son usine de Tanger, au Maroc ?

Que vaut le passeport marocain en ces temps de Covid ?

Malgré la crise sanitaire liée au Covid-19, le passeport marocain a conservé sa place de deuxième passeport le plus puissant du Maghreb. Il se positionne au 135ᵉ rang mondial dans le classement annuel des passeports les plus puissants au...

Maroc : quelles sont les voitures les plus vendues depuis le début de l’année ?

Alors que la crise des semi-conducteurs perturbe la production des véhicules un peu partout dans le monde, les ventes des voitures neuves au Maroc se sont poursuivies durant le mois de septembre avec des immatriculations particulièrement élevées....

Hamid devient Xavier et reçoit des centaines d’offres d’emploi (vidéo)

Un Maghrébin assure avoir changé de nom de famille pour pouvoir obtenir un emploi en France. Il en parle dans un roman qu’il a récemment publié.

Comment la France et l’Espagne se sont partagées le Maroc

La France et l’Espagne ont profité d’un moment de faiblesse du Maroc, alors dirigé par Moulay Abdelaziz, successeur de Moulay Hassan mort en 1894, pour établir leur domination coloniale sur le royaume.

Maroc : il tue son grand-père pour lui voler son argent

Un jeune homme soupçonné du meurtre de son grand-père maternel, a été arrêté par la gendarmerie royale à Taliouine. Il envisageait de lui dérober l’argent qu’il pensait que ce dernier avait épargné.

Nouveau partenariat pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) et Emirates consolident leur coopération commerciale, en signant un partenariat de partage de codes sur les vols entre Casablanca et Dubaï ainsi que vers 219 destinations combinées.

Casablanca se refait une beauté

La ville de Casablanca va se refaire une beauté. Le conseil municipal a décidé de peindre en blanc les façades des immeubles.