L’exploration pétrolière du Maroc au Sahara inquiète les îles Canaries

29 novembre 2021 - 16h50 - Monde - Ecrit par : A.P

Le Maroc vient de conclure un accord avec une entreprise israélienne pour explorer une zone au sud des Canaries, entre Dakhla et la frontière avec la Mauritanie. Des permis ont été aussi délivrés à l’entreprise italienne ENI et à une qatarienne au large de Fuerteventura et Lanzarote.

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) du Maroc a signé le mois dernier un accord avec une société israélienne pour rechercher du pétrole et du gaz dans les eaux du Sahara, au sud des îles Canaries, entre Dakhla et la frontière avec la Mauritanie.

Ce n’est pas la première fois que le Maroc explore dans les eaux du Sahara. Entre décembre 2014 et février 2015, la société américaine Kosmos Energy a mené des travaux d’exploration à Boujdour Offshore, à quelque 200 kilomètres au sud des îles Canaries. Parallèlement, l’entreprise Repsol explorait à l’est de Fuerteventura et Lanzarote. Mais le résultat était le même : la quantité de pétrole trouvée était insuffisante pour lancer une exploitation commerciale.

À lire : Maroc : l’exploration pétrolière à Tarfaya inquiète les Canaries

Ces explorations commanditées par le Maroc dans les eaux du Sahara, avaient été dénoncées par le Front Polisario, alertant sur une tentative d’« occupation illégale » du Sahara par le royaume. Elles ont aussi suscité de vives réactions aux Canaries. Anselmo Fariña, professeur et membre de l’Association canarienne d’amitié avec le peuple sahraoui, considère que les explorations que l’ONHYM a convenu avec Ratio Petroleum sont « illégales », car le Maroc « n’a pas de souveraineté sur ces eaux appartenant à la République arabe sahraouie démocratique ».

À lire : Le Maroc ouvre l’exploration pétrolière à l’Israélien Ratio Petroleum

Pour Fernando Ríos Rull, professeur au Département de droit constitutionnel, de science politique et de philosophie du droit de l’Université de La Laguna, le Maroc n’a aucune souveraineté sur ces eaux. En témoigne l’annulation, par le Tribunal de l’Union européenne, de l’accord de pêche incluant le Sahara. En choisissant d’explorer le Sahara, le Maroc « essaie de forcer une reconnaissance de sa souveraineté sur ce territoire, comme l’ont fait les États-Unis sous Trump », note Fariña.

À lire : Pétrole : le sous-sol marocain en regorge !

« D’un point de vue environnemental, cette exploration nuit aux îles Canaries », ajoute par ailleurs Ríos Rull, qui annonce que le Maroc a renouvelé son accord avec la société italienne Ente Nazionale Idrocarburi (ENI) pour réaliser des forages pétroliers à Tarfaya Offshore block Shallow, entre la région d’Agadir et le Sahara. « Les îles Canaries ne seraient pas prêtes à faire face à une marée noire et encore moins en provenance d’un pays tiers », indique-t-il.

Sujets associés : Mauritanie - Iles Canaries - Dakhla - Tarfaya - Sahara Marocain - Office National des Hydrocarbures et des Mines (Onhym) - Pétrole - Gaz

Aller plus loin

L’Espagne suit de près l’exploration pétrolière du Maroc près des îles Canaries

Le gouvernement espagnol a assuré qu’il suit « de près » l’exploration pétrolière envisagée par le Maroc au large de Tarfaya, près des îles Canaries et qui pourrait nuire aux...

Maroc : l’exploration pétrolière à Tarfaya inquiète les Canaries

Le Maroc vient d’autoriser la société Qatar Petroleum International Upstream L.L.C à poursuivre l’exploration pétrolière dans ses eaux au large de Tarfaya, près des îles...

Le Maroc reconnaît « l’espagnolité des îles Canaries »

Le consul du Maroc aux îles Canaries, Ahmed Moussa, a soutenu que l’exploration pétrolière près de l’archipel ne vise pas pour le moment l’exploitation des puits, assurant par...

Le Maroc ouvre l’exploration pétrolière à l’Israélien Ratio Petroleum

La compagnie israélienne Ratio Petroleum va explorer de potentiels gisements offshore de pétrole et de gaz pour le bloc Dakhla Atlantique. Dans ce sens, elle a signé un accord...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Gaz : Sound Energy annonce des champs prometteurs au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy fait des progrès significatifs dans le cadre de la phase 2 de la concession de production de Tendrara et annonce de belles perspectives.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

L’existence du monstre du Loch Ness confirmée par une découverte des fossiles au Sahara ?

Des scientifiques ont découvert des fossiles de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions d’années dans le désert du Sahara marocain et jugent « plausible à certains...

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.