L’exploration pétrolière du Maroc au Sahara inquiète les îles Canaries

29 novembre 2021 - 16h50 - Monde - Ecrit par : P. A

Le Maroc vient de conclure un accord avec une entreprise israélienne pour explorer une zone au sud des Canaries, entre Dakhla et la frontière avec la Mauritanie. Des permis ont été aussi délivrés à l’entreprise italienne ENI et à une qatarienne au large de Fuerteventura et Lanzarote.

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) du Maroc a signé le mois dernier un accord avec une société israélienne pour rechercher du pétrole et du gaz dans les eaux du Sahara, au sud des îles Canaries, entre Dakhla et la frontière avec la Mauritanie.

Ce n’est pas la première fois que le Maroc explore dans les eaux du Sahara. Entre décembre 2014 et février 2015, la société américaine Kosmos Energy a mené des travaux d’exploration à Boujdour Offshore, à quelque 200 kilomètres au sud des îles Canaries. Parallèlement, l’entreprise Repsol explorait à l’est de Fuerteventura et Lanzarote. Mais le résultat était le même : la quantité de pétrole trouvée était insuffisante pour lancer une exploitation commerciale.

À lire : Maroc : l’exploration pétrolière à Tarfaya inquiète les Canaries

Ces explorations commanditées par le Maroc dans les eaux du Sahara, avaient été dénoncées par le Front Polisario, alertant sur une tentative d’« occupation illégale » du Sahara par le royaume. Elles ont aussi suscité de vives réactions aux Canaries. Anselmo Fariña, professeur et membre de l’Association canarienne d’amitié avec le peuple sahraoui, considère que les explorations que l’ONHYM a convenu avec Ratio Petroleum sont « illégales », car le Maroc « n’a pas de souveraineté sur ces eaux appartenant à la République arabe sahraouie démocratique ».

À lire : Le Maroc ouvre l’exploration pétrolière à l’Israélien Ratio Petroleum

Pour Fernando Ríos Rull, professeur au Département de droit constitutionnel, de science politique et de philosophie du droit de l’Université de La Laguna, le Maroc n’a aucune souveraineté sur ces eaux. En témoigne l’annulation, par le Tribunal de l’Union européenne, de l’accord de pêche incluant le Sahara. En choisissant d’explorer le Sahara, le Maroc « essaie de forcer une reconnaissance de sa souveraineté sur ce territoire, comme l’ont fait les États-Unis sous Trump », note Fariña.

À lire : Pétrole : le sous-sol marocain en regorge !

« D’un point de vue environnemental, cette exploration nuit aux îles Canaries », ajoute par ailleurs Ríos Rull, qui annonce que le Maroc a renouvelé son accord avec la société italienne Ente Nazionale Idrocarburi (ENI) pour réaliser des forages pétroliers à Tarfaya Offshore block Shallow, entre la région d’Agadir et le Sahara. « Les îles Canaries ne seraient pas prêtes à faire face à une marée noire et encore moins en provenance d’un pays tiers », indique-t-il.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mauritanie - Iles Canaries - Dakhla - Tarfaya - Sahara Marocain - Office National des Hydrocarbures et des Mines (Onhym) - Pétrole - Gaz

Aller plus loin

L’Espagne affirme que l’exploration pétrolière à Tarfaya n’affectera pas les îles Canaries

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a affirmé vendredi que le gouvernement veillera à ce que l’exploration pétrolière envisagée par le Maroc «...

L’Espagne suit « de très près » d’éventuelles prospections du Maroc au large des îles Canaries

Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a assuré suivre « de très près » les informations relatives à d’éventuelles prospections marocaines dans les eaux...

Le Maroc ouvre l’exploration pétrolière à l’Israélien Ratio Petroleum

La compagnie israélienne Ratio Petroleum va explorer de potentiels gisements offshore de pétrole et de gaz pour le bloc Dakhla Atlantique. Dans ce sens, elle a signé un accord...

Espagne : le gouvernement s’explique sur la « marocanité » des eaux canariennes

Le fait que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) considère les eaux canariennes comme faisant partie de la zone de pêche marocaine n’a «...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Des joueurs marocains « pris en otage » en Algérie

Alors qu’ils sont arrivés en Algérie dans le cadre du match aller des demi-finales de la Coupe de la Confédération de la CAF, les joueurs et le staff de la Renaissance sportive de Berkane ont été « pris en otage » en raison du maillot contenant une...

Importante découverte de gaz au Maroc

La société britannique Chariot Oil & Gas a récemment annoncé avoir fait une importante découverte de gaz naturel au Maroc, dans la licence « Loukos Onshore ».

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.