Les exportations de blé russe vers le Maroc atteignent de nouveaux sommets

3 juillet 2024 - 15h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Les exportations de céréales russes vers le Maroc ont déjà atteint des records cette année. Par ailleurs, les deux pays ont convenu de renforcer leur coopération bilatérale.

Les céréales russes ont toujours la cote au Maroc. Selon l’agence de surveillance agricole russe Rosselkhoznadzor, plus de 200 000 tonnes de céréales russes, principalement du blé, ont été déjà exportées cette année vers le royaume, rapporte le magazine Finances News hebdo, précisant que la grande partie de cette cargaison a transité par le port de Vysotsk, situé dans le nord-ouest de la Russie, qui a expédié 94 000 tonnes de grain vers le Maroc depuis le début de l’année.

À lire :Fournisseurs de blé du Maroc : la Russie In, l’Ukraine out

Récemment, une délégation marocaine a effectué une visite en Russie, où elle « a pu observer le processus d’exportation, incluant le contrôle de la qualité et la sécurité des cargaisons. » Il était aussi question du renforcement de la coopération bilatérale entre le Maroc et la Russie, notamment dans le domaine des exportations, ainsi que d’échanger des expériences sur les systèmes d’information des régulateurs russes. Les échanges ont également porté sur des perspectives de signature d’un mémorandum sur la gestion des pesticides et des produits agrochimiques.

À lire :Importations de blé : le Maroc se tourne vers la Russie

En 2023, la Russie a exporté des céréales vers plus de 120 pays. « Le système russe de contrôle de la qualité et de la sécurité des céréales a reçu une évaluation positive sur le marché international », a souligné Antoine Karmawin, vice-président de Rosselkhoznadzor. S’agissant de la production prévisionnelle des céréales principales (blé tendre, blé dur et orge), au titre de la campagne agricole 2023/2024, elle est estimée à près de 31,2 millions de quintaux (Mqx), contre 55,1 Mqx en 2022/2023, soit une baisse de l’ordre de 43 % par rapport à la campagne précédente.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Exportations - Russie - Coopération

Aller plus loin

Fournisseurs de blé du Maroc : la Russie In, l’Ukraine out

La Russie figure à nouveau sur la liste des principaux fournisseurs de blé tendre du Maroc, après avoir été absente en mars dernier. L’Ukraine n’en fait plus partie.

Importations de blé : le Maroc se tourne vers la Russie

La Russie est devenue l’un des principaux fournisseurs de blé du Maroc, à côté de la France, de la Roumanie, de la Lituanie et de la Pologne.

Blé : l’Algérie détrône le Maroc

L’Algérie devrait damer le pion au Maroc pour occuper la deuxième place des pays africains producteurs de blé cette année. Le royaume doit se tourner vers l’importation.

Blé français ou russe : le Maroc hésite

La France veut récupérer des marchés d’export en blé en renforçant ses exportations vers le Maroc et l’Algérie qui se tournent de plus en plus vers la Russie pour s’approvisionner.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : hausse des exportations automobiles à fin février 2023

Les exportations automobiles du Maroc ont atteint 21,6 milliards de dirhams (1,9 milliard d’euros) à fin février, soit une hausse de près de 50 % (40,5 %) par rapport à la même période de 2022.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Face à l’inflation, le Maroc interdit certaines exportations

Le Maroc a annoncé une série de mesures pour lutter contre l’inflation et stabiliser les prix des aliments, notamment des fruits et des légumes, avant le début du mois de ramadan. Ces mesures comprennent la restriction de l’exportation de ces produits,...

L’automobile, pilier des exportations marocaines

Le secteur automobile continue de booster les exportations marocaines, avec des ventes atteignant déjà 57 milliards de dirhams lors des cinq premiers mois de cette année.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le Maroc peut-il résoudre la crise énergétique de l’Europe ?

Le Maroc ambitionne de produire 52 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici à 2030 pour en exporter une grande partie vers l’Europe par le biais de câbles sous-marins. Va-t-il prioriser l’exportation au détriment de la satisfaction de...

Maroc : Une baisse record des exportations d’oranges

Les exportations marocaines d’oranges ont considérablement chuté au cours des huit premiers mois de 2023, s’établissant à 30 000 tonnes contre 109 000 tonnes en 2022.

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.