Fatiha Touimi, une Marocaine « épanouie » à Roubaix

30 août 2022 - 08h20 - France - Ecrit par : A.P

D’origine marocaine, Fatiha Touimi est une « citoyenne qui aime Roubaix ». Connue pour son engagement citoyen contre toutes formes de discriminations, elle est l’une des fondatrices et la directrice du comité de quartier Servir.

Fatiha Touimi, qui affirme ne pas être « ni une politique, ni une syndicaliste », s’investit dans divers quartiers de la ville de Roubaix pour lutter contre toutes les formes de discriminations. « Le travail social, ce n’est pas facile. Ce n’est pas un métier, c’est une passion », déclare-t-elle à La voix du nord. Enseignante à l’Université de Lille au campus de Pont-de-Bois dans les années 1990, elle ne se retrouvait pas dans ce métier et a décidé de changer de voie. « Il me manquait quelque chose », confie-t-elle. Ce qu’il lui manquait, le contact avec les gens.

À lire : Une Marocaine d’Espagne crée la cannette de vin « Zeena »

Avec Jamal Touimi Benjelloun, elle crée en 1992, Servir, un relais entre les étudiants de l’Université de Lille et les différents services dont ils pouvaient bénéficier. Plus tard, la structure devient une association qui intervenait sporadiquement à Roubaix avant de s’installer définitivement dans la ville en 2010. Aujourd’hui, la Marocaine, qui réside à Roubaix depuis 2002, est une citoyenne « épanouie » qui a « développé un attachement particulier pour cette grande ville solidaire ».

À lire : Laila Aziz, la styliste marocaine devenue incontournable dans le show business

Pour la native de Kénitra, « Roubaix ne produit pas que de la délinquance ou des jeunes qui n’apportent rien à la France, comme certains peuvent le dire. Il y a aussi du lien social et du vivre ensemble ». Et d’ajouter : « C’est une ville très riche avec une diversité culturelle et cultuelle. Je n’ai jamais hésité à vivre ici et loin de moi l’idée de quitter cette ville ! »

Sujets associés : France - Femme marocaine - Roubaix

Aller plus loin

Une MRE veut révolutionner l’agriculture à Dubaï

Ghita Bahmad, une Maroco-québécoise de 33 ans, ingénieur alimentaire, veut révolutionner l’agriculture à Dubaï avec une technique de culture hors-sol utilisée au Canada pour la...

Une Marocaine d’Espagne crée la cannette de vin « Zeena »

Sana Khouja, la Barcelonaise d’origine marocaine, innove en créant son propre vin en cannette. La marque «  Zeena  » cartonne déjà et pourrait être exportée dans de nombreux...

Laila Aziz, la styliste marocaine devenue incontournable dans le show business

Au nombre des créateurs de mode qui habillent les grands noms du Showbiz, il y a la Marocaine Laila Aziz qui s’est frayée un chemin avec sa propre ligne de mode « Kayat »....

Asmaa Rhlalou, première femme élue maire de Rabat

Le Rassemblement national des indépendants (RNI) continue sa mainmise sur les plus grandes villes du Maroc. Vendredi, c’est Asmaa Rhlalou qui a été élue maire de Rabat, après...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Pourquoi les Marocaines sont interdites de séjour dans les hôtels ?

Malgré l’inexistence d’une loi, les femmes marocaines seules sont toujours interdites de séjour dans les hôtels du royaume. Le député de l’USFP, Moulay Mehdi Al Fatmi, appelle le gouvernement à mettre fin à cette pratique discriminatoire.

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.