Femen seins nus à Rabat : les deux femmes ont été arrêtées

2 juin 2015 - 20h27 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Quelques heures seulement après avoir publié une vidéo dans laquelle le mouvement féministe « Femen » montrait deux femmes se mettant seins nus sur l’esplanade de la mosquée Hassan, la police vient d’annoncer leur arrestation.

C’est ce que vient d’indiquer la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) qui précise que les deux ressortissantes françaises Esther Marie Delamar et Laurine De Olivera Ferrera ont été arrêtées alors qu’elles s’apprêtaient à quitter le sol marocain à l’aéroport de Rabat-Salé, en direction de la France.

Elles seront présentées devant la justice dès la clôture de l’enquête, ajoute la même source.

Ce matin, le Femen avait diffusé une vidéo dans laquelle on voyait deux femmes s’embrasser seins nus près de la tour Hassan à Rabat. Dans un message publié par la présidente du mouvement, Anna Shevchenko précisait que c’était en solidarité avec les homosexuels marocains.

Cette vidéo a soulevé un tollé au Maroc surtout que le lieu choisi (à quelques centaines de mètres du mausolée Mohammed V), n’est décidément pas le bon endroit pour faire du militantisme.

Mise à jour : les deux jeunes femmes ont été refoulées et ne pourront plus fouler le sol marocain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Homosexualité Maroc - Police marocaine - Tour Hassan

Aller plus loin

Maroc : des homosexuels dénoncés, arrêtés, jugés et condamnés à de la prison ferme

Il est certaines lois qui sont comme des épées de Damoclès. Elles existent, mais on voit rarement des tribunaux les utiliser pour condamner des marocains. Ainsi, ce lundi 12...

Le collectif gay marocain « Aswat » se désolidarise du Femen

Le collectif gay marocain Aswat (Voix) vient de se désolidariser des actions menées par le groupe féministe et farouchement anti-islamn Femen qui s’est illustré il y a deux...

Une vingtaine d’homosexuels et de travestis arrêtés à Agadir

Les autorités marocaines auraient arrêté une vingtaine d’homosexuels et de travestis dans la région d’Agadir. Ces derniers sont actuellement poursuivis pour « homosexualité » et...

Une chaine espagnole se penche sur « le drame » des homosexuels marocains

La chaine espagnole « La Sexta » s’est intéressée dans un reportage aux difficultés et « au drame » que vivent les homosexuels au Maroc. En plus de pression sociale, ces...

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Maroc : de "paradis gay" à destination à risque pour les LGBTQ+ ?

Le Maroc est passé de « pays gay-friendly » à destination touristique moins sûre pour les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres. Il y existe toutefois une sorte de tolérance.

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...

MRE : Vacances gâchées par des tracasseries administratives

C’est avec un sentiment mêlé de lassitude et de colère que les Marocains résidant à l’étranger (MRE) vont commencer à débarquer dans les ports marocains dans les prochains jours.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.