Recherche

Fermeture des douanes commerciales par le Maroc : Melilla en paie le prix fort

© Copyright : DR

2 août 2020 - 10h30 - Economie

Le Maroc a fermé sans préavis, le 31 juillet 2018, les douanes commerciales Beni-Ensar à Melilla, bloquant le passage de plusieurs camions au poste frontière. Cette décision du royaume a gravement affecté l’économie de Melilla.

Le gouvernement marocain a déclaré que la fermeture du bureau des douanes commerciales à la frontière Beni-Enzar avec la ville espagnole de Melilla était « une décision normale et souveraine ». Une mesure prise sans préavis et sans communication officielle avec l’Exécutif espagnol.

Pour le président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région Est du Maroc, Abdelhafid el Jaroudi, la mesure avait été souhaitée par les exportateurs et importateurs afin de décharger les conteneurs directement dans le nouveau port.

Pour sa part, le gouvernement de la ville autonome de Melilla a qualifié d’"unilatérale" cette décision de fermer ce poste douanier, le plus important entre les deux territoires, et l’a considérée comme un « énorme affront » à Melilla et l’Espagne.

Cette mesure a eu des conséquences « catastrophiques » sur les habitants de Melilla, d’autant que beaucoup de marchandises transitent par ce poste pour entrer dans la ville.

« L’Espagne ne fait rien pour trouver une solution à cette situation insoutenable », a regretté Antonio Mena, le président du syndicat national des douaniers de Melilla.

La crise du Covid-19 est venue aggraver la situation de blocus commercial, avec le Maroc qui a fermé ses frontières jusqu’à nouvel ordre.

Pour le secrétaire du syndicat, Andrés Cabrero, la solution à ce problème est que Melilla fasse partie du Territoire douanier communautaire, comme l’ont fait les îles Canaries.

Mots clés: Melilla , Douane

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact