Maroc : les bonnes surprises de la « taxe de solidarité »

19 mai 2021 - 10h40 - Economie - Ecrit par : J.D

Les recettes de la cotisation sociale de solidarité, une taxe supplémentaire instituée dans la loi des finances, exercice 2021, se sont élevées à 3,3 milliards DH à fin avril 2021.

L’annonce a été faite par le ministre des Finances, Mohamed Benchaâboun qui informe que cette nouvelle taxe devrait rapporter entre 5 et 6 milliards DH destinés à financer la première phase du système de sécurité sociale.

Selon la loi de finances 2021, explique le ministre, chaque contribuable doit verser 1,5 % d’impôt sur le revenu net annuel si son revenu est supérieur à 240 000 DH. Quant aux entreprises, elles sont astreintes à payer entre 1,5 et 3,5 %, en fonction du bénéfice net. Dans ce cadre, la loi prévoit 1,5 % pour les entreprises dont le bénéfice net est de 1 à 5 millions de DH ; 2,5 % pour les entreprises dont le bénéfice net est de 5 à 40 millions de DH ; 3,5 % pour les entreprises dont le bénéfice net est supérieur à 40 millions de DH.

À l’initiative du roi Mohammed VI, il est institué un projet de sécurité sociale visant à alléger la pression financière sur la classe ouvrière. Ce projet social apportera de nouveaux avantages pour la santé aux travailleurs marocains tels que les agriculteurs, les artisans et autres travailleurs indépendants sans employés.

« Ce projet social est une véritable révolution sociale, car il aura des effets directs et tangibles sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens », avait soutenu le roi, annonçant que d’ici cinq ans, tous les Marocains bénéficieraient de la sécurité sociale.

Sujets associés : Impôts - Sécurité sociale - Ministère de l’Economie et des Finances - Mohamed Benchaaboun

Aller plus loin

Maroc : où en est le projet de registre social unifié ?

Le projet de loi relatif au dispositif de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social, est désormais introduit dans le circuit législatif. Il est initié par le...

Maroc : les tablettes et ordinateurs taxés

La proposition de loi sur la taxe sur les équipements informatiques initiée par le gouvernement a été facilement votée par la chambre des représentants.

Maroc : baisse de 16% de recettes des collectivités territoriales

En 2020, les recettes des collectivités territoriales ont chuté au cours des 11 premiers mois de l’année, entrainant une réduction des dépenses des communes, régions et conseils...

Le Maroc veut repenser ses programmes sociaux

Le système d’aide médicale de soutien aux veuves, et le programme Tayssir, sont entre autres programmes gouvernementaux qui ont montré leurs limites à mobiliser leurs cibles,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : L’envers du décor du statut d’auto-entrepreneur

Quelques années après son adoption, la loi n° 114-13 du 19 février 2015 relative au statut de l’autoentrepreneur a montré ses limites. Seuls les chefs d’entreprise du royaume en tirent grand profit.

Maroc : du changement pour l’impôt sur les revenus locatifs

Au Maroc, l’imposition des revenus locatifs a connu des modifications majeures depuis 2023. Des changements qui ont un impact significatif sur les contribuables concernés.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Maroc : du nouveau pour dotation pour voyage d’affaires

Au Maroc, la dotation pour voyage d’affaires passe de 60 à 100 000 dirhams, selon la version actualisée de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC) qui est entrée en vigueur le 2 janvier 2024.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

Maroc : nouvelles mesures fiscales en 2024

Au Maroc, de nouvelles mesures fiscales entrent en vigueur dès le début cette année 2024, a annoncé la Direction générale des impôts du royaume.

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

La Banque mondiale accorde un prêt pour le Nord-Est du Maroc

Un accord de prêt d’un montant de 236,7 millions d’euros a été signé lundi par la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui et le Directeur du Département Maghreb et Malte au Bureau régional du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord...

Succès d’une nouvelle émission obligataire lancée par le Maroc

Le Maroc clôture avec succès un emprunt obligataire sur les marchés financiers internationaux d’un montant global de 2,5 milliards de dollars. L’opération fait suite à un Roadshow auprès de la communauté des investisseurs internationaux.