France : refoulé d’un Airbnb car Maghrébin (vidéo)

11 janvier 2022 - 22h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Sebti Bouadjadja, un entrepreneur de Mulhouse affirme que lui et sa famille ont été victimes de racisme le jour de Noël de la part d’une propriétaire, après avoir réservé un appartement pour quatre personnes auprès de la plate-forme Airbnb et dont l’accès leur a été refusé in extremis.

Voulant passer un bon moment en famille loin de chez lui, Sebti Bouadjadja, chef d’entreprise à Mulhouse, a décidé d’emmener sa famille à Annecy, pour rendre visite à sa sœur et son fils qui y vivent, rapporte Le Muslim Post. Il a alors réservé un appartement pour quatre personnes auprès de la plate-forme Airbnb. Il a trouvé une location dotée d’un ascenseur, sa mère atteinte de la maladie de Parkinson et victime de plusieurs AVC étant dans l’incapacité de monter un escalier.

À lire : Barcelone : une société immobilière sanctionnée pour discrimination envers un Marocain

La réservation une fois validée, la famille quitte Mulhouse le jour de Noël pour Annecy où l’attendait la propriétaire de l’appartement pour faire l’état des lieux. Cette dernière se montre désagréable. « Il ne manquait plus que je doive louer à des talibans », marmonne-t-elle, avant de décider d’annuler la location à la surprise générale de la famille de l’entrepreneur. Cette dernière a dû passer la nuit chez le frère de Sebti Bouadjadja dont la résidence ne dispose pas d’ascenseur pour accéder à l’étage.

À lire : Airbnb : une charte de non-discrimination fait fuir plus d’un million d’utilisateurs

L’entrepreneur mulhousien décide de porter plainte auprès du procureur de la République d’Annecy contre la propriétaire « pour des faits de discrimination raciale et d’injures non-publiques, à raison de l’origine ou de la religion ». « En nous basant sur les éléments de preuve fournis, nous avons considéré que le problème signalé constitue une infraction à la politique de non-discrimination d’Airbnb », a indiqué Airbnb, qui a remboursé le 26 décembre les 460 euros de la location. Par conséquent, la plate-forme a décidé de suspendre toutes les annonces, ainsi que les réservations que la propriétaire a effectuées sur Airbnb.

Sujets associés : Immobilier - Racisme - Mulhouse - Vidéos

Aller plus loin

Bruxelles veut en finir avec les discriminations dans le logement

Les autorités bruxelloises ont annoncé jeudi, la mise en place de nouveaux outils visant à lutter plus efficacement contre les discriminations d’ordre ethnique, financier ou...

Barcelone : une société immobilière sanctionnée pour discrimination envers un Marocain

Le gérant d’une société immobilière à Barcelone s’est vu infliger une pénalité de 45 000 euros parce qu’il a refusé de louer un logement à Marocain. Une « discrimination directe...

Maroc : une subsaharienne à la recherche d’un appartement victime de racisme

Au Maroc, le tweet d’une jeune Sénégalaise, victime de xénophobie, est devenu viral sur la toile. Avec 4000 de retweets, son témoignage a entraîné une vague d’indignation sur...

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Le Maroc va construire deux millions de logements sociaux

Le Maroc devra construire encore près de deux millions de logements sociaux pour satisfaire la demande toujours forte, a indiqué Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la...

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...