La musique "Gnaoua" désormais au patrimoine immatériel de l’Unesco

14 décembre 2019 - 05h00 - Culture - Ecrit par : Bladi.net

Longtemps souhaitée par les amateurs de cette riche culture musicale, l’inscription du Gnaoua ce jeudi à Bogota au patrimoine de l’Unesco n’est que justice. Musique rituelle et initiatique, le Gnaoua en effet, est portée par les descendants d’anciens esclaves venus d’Afrique noire.

Un honneur bien mérité pour une musique aussi riche que chaleureuse qui permet à de millions de personnes à travers le monde de perpétuer leur tradition.

Rares sont ces personnes qui ne connaissent pas le Gnaoua. Chaque année, elle est célébrée dans plusieurs parties du monde. Mais surtout, dans un endroit considéré comme la Mecque de cette musique dont le style rituel et initiatique ensorcèle plus d’un. Il s’agit de la ville portuaire d’Essaouira.

Ayant déposé une demande d’inscription de cette musique sur la liste de l’Unesco, le Maroc en assure chaque année une célébration digne du nom, à travers notamment le festival d’Essaouira dont la notoriété s’est vite établie. Devenue aujourd’hui un carrefour international de rencontres et d’échanges, cette manifestation rassemble des artistes de plusieurs continents et générations, pour célébrer cette musique traditionnelle unique en son genre, dans une ambiance phénoménale.

Ce qui fait le bonheur du Gnaoua aujourd’hui, c’est sa capacité à s’accommoder avec de nombreux rythmes musicaux dont entre autres, le blues et le jazz, mais également le flamenco, le reggae ou encore la salsa, pour en ressortir, une fusion musicale incroyable.

Pour la première fois que la réunion annuelle du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel se tient en Amérique latine, elle prend une décision historique qui ne fait qu’ennoblir cette musique qui enchante l’humanité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Musique - Patrimoine - Essaouira - Unesco

Aller plus loin

Le Melhoun et Dekka Marrakchia deviennent patrimoine immatériel de l’ICESCO

Encore de nouveaux sites historiques, arts ou éléments culturels inscrits sur les listes finales du patrimoine matériel et immatériel dans le monde islamique. Le Comité en...

Le couscous est désormais un patrimoine immatériel de l’Unesco

Les pays du Maghreb ont réussi à faire inscrire le couscous, sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. L’annonce a été faite, mercredi, sur le site web de...

« One Night in Morocco », un concert événement à l’Olympia de Paris

La musique marocaine sera à l’honneur lors d’un concert événement qui se tiendra le 30 avril prochain en France plus précisément à l’Olympia de Paris.

Abidat Rma bientôt au patrimoine immatériel mondial de l’humanité ?

Le Maroc envisage de faire connaître au monde entier l’art d’Abidat Rma en l’inscrivant sur la liste du patrimoine immatériel mondial de l’humanité. L’annonce a été faite par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc veut inscrire le caftan sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Le Maroc s’active pour l’inscription du caftan sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Un atelier a été organisé en ce sens.

Eurovision : triomphe de Loreen, doigt d’honneur pour la Zarra (photo)

La Suédoise Loreen a triomphé au Concours de l’Eurovision de la Chanson avec sa mélodie intitulée “Tattoo”, inscrivant ainsi une nouvelle page dans les annales du concours. La chanteuse d’origine marocaine a remporté la compétition pour la deuxième...

Samira Said et Saad Lamjarred très critiqués

Le compositeur marocain Nabil El Khalidi a dénié à la chanteuse Samira Said et au chanteur Saad Lamjarred le statut d’artiste de renommée mondiale. Il estime par ailleurs qu’aucun artiste arabe, ancien ou nouveau ne l’a été.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.

Khtek, rappeuse marocaine, se confie sur sa maladie

Dans une interview, la rappeuse marocaine Khtek, de son vrai nom Houda Abouz, se confie sur sa bipolarité. La musique lui sert de thérapie, mais aussi de canal de sensibilisation.

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...