Hassan Derham devant la justice

19 janvier 2021 - 14h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

17 personnes dont l’ancien président du conseil municipal de Laâyoune-El Marsa, Hassan Derham, comparaîtront jeudi prochain devant le juge d’instruction en charge des délits financiers près la cour d’appel de Marrakech. Elles sont poursuivies pour « des délits de dilapidation et de détournement de fonds publics, de faux et usages de faux et de participation chacun en ce qui le concerne ».

En plus de Derham, sont également poursuivis dans cette affaire, ses adjoints, des conseillers et des employés municipaux ainsi que des sous-traitants de la commune et un ancien percepteur municipal. Les faits reprochés aux mis en causes, remontent à l’époque où Hassan Derham dirigeait le conseil municipal de Laâyoune-El Marsa, rapporte Alyaoum24.

Le président de l’Association nationale pour la protection des biens publics (AMPBP), Mohamed El Ghaloussi, a indiqué que son association, qui lutte contre la corruption et la dilapidation des deniers publics et l’impunité espère que « l’affaire suivra son cours normal dans le cadre de l’État de droit et de la justice quelles que soient les positions des personnes impliquées dans cette affaire ».

Toutefois, il craint que des manœuvres ne soient en cours en vue d’empêcher que la justice se fasse dans cette affaire. Il souligne que l’AMPBP suivra de près ce procès afin que tous ceux qui seront reconnus coupables des différentes charges, reçoivent la peine indiquée, précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Corruption - Procès - Laayoune - Fraude

Aller plus loin

Maroc : les fortunes de hauts responsables passées au peigne fin

Des gouverneurs nommés récemment ont démantelé des réseaux de construction anarchique et illégale impliquant des auxiliaires d’autorité. Ceux-ci auraient accumulé de grosses...

Maroc : plusieurs millions de dirhams détournés dans la région Khouribga

Le réseau marocain de défense des deniers publics a saisi Mohamed Abdennabaoui, président du Parquet général pour des affaires de marchés fictifs ayant eu cours dans la commune...

Le maire de Marrakech et son adjoint dans de sales draps

Poursuivis pour dilapidation de deniers publics, le maire de Marrakech et son adjoint ont été entendus par le juge d’instruction près de la cour d’appel de la ville ocre. Les...

Un député marocain jugé pour des crimes financiers

Poursuivi pour dilapidation et détournement de fonds publics, le parlementaire et dirigeant du Mouvement populaire (MP) Mehdi Atmoun a comparu, mardi dernier, devant la chambre...

Ces articles devraient vous intéresser :

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Corruption au Maroc : les chiffres qui révèlent l’étendue des dégâts

Une étude de l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) dresse un état des lieux préoccupant de la corruption au Maroc.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...