Hervé Renard critiqué avant le match Maroc-France

5 août 2023 - 11h00 - Sport - Ecrit par : S.A

Le sélectionneur des Bleues Hervé Renard, par ailleurs ex-entraîneur de l’équipe masculine marocaine, est sous le feu des critiques avant le match entre les Lionnes de l’Atlas et la France en huitième de finale de la coupe du monde féminine qui se déroule en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Comme lors de la demi-finale chez les hommes à Qatar en 2022, le huitième de finale de la Coupe du monde féminine opposera le Maroc à la France. Quelques jours avant le coup d’envoi de ce match prévu mardi prochain, Hervé Renard a répondu à l’ancienne internationale Melissa Plaza. Celle-ci l’a critiqué sur sa causerie avant le deuxième match des Bleues France-Brésil (2-1). « Je suis moi-même, confie le coach des Bleues à L’Équipe. Si c’est pour faire différemment, cela ne sert à rien de venir me chercher, même s’il faut que je m’adapte à des caractéristiques différentes. Je respecte son opinion, je ne sais pas si c’est par réelle conviction ou si c’est pour un peu faire le buzz. Cela ne me perturbe pas », a réagi le sélectionneur des Bleues.

À lire : Coupe du monde : la France, prochaine cible des Marocaines

Il se dit disposé à changer d’attitude si ses joueuses lui en demandaient. « Je leur ai posé la question, si jamais je n’étais pas dans la bonne direction, elles me le diraient. Il y a dans cette équipe des caractères forts, elles ne se gêneraient pas pour me le faire savoir. Mon personnage, on l’aime, on ne l’aime pas. Parfois, ça peut desservir d’être un peu trop cash, mais je suis comme ça. Je ne sais pas cacher mes sentiments. L’important, c’est que cela contente les joueuses », a ajouté l’ex-entraineur de l’équipe masculine marocaine.

À lire :Le roi Mohammed VI et le football féminin marocain : un succès historique

« Il est grand temps qu’on arrête de valoriser la virilité comme ça. Se battre contre le patriarcat, c’est aussi se battre contre toutes les composantes du patriarcat. Et dans les composantes du patriarcat, vous trouvez ce virilisme, cette masculinité toxique, qui apparaît dans ce discours d’Hervé Renard », avait déclaré à So Foot l’ancienne joueuse de Lyon et de Montpellier Melissa Plaza (35 ans, 2 sélections).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Football - Australie - Nouvelle-Zélande - Hervé Renard - Lionnes de l’Atlas

Aller plus loin

Hervé Renard prédit un grand avenir pour les Lionnes de l’Atlas

Dans une interview, Hervé Renard, sélectionneur de l’équipe de France féminine et par ailleurs ancien coach de l’équipe nationale masculine du Maroc, s’exprime sur la...

Lionnes de l’Atlas au Mondial : « Nous ne sommes pas là pour faire de la figuration »

Pour leur première participation et premier match de coupe du monde féminine, les Lionnes de l’Atlas vont affronter, lundi 24 juillet à l’AAMI Park de Melbourne, l’Allemagne,...

Coupe du monde : la France, prochaine cible des Marocaines

L’équipe féminine du Maroc vient d’écrire une nouvelle page de l’histoire en se qualifiant pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde féminine 2023, jeudi 3 août, à...

Le roi Mohammed VI et le football féminin marocain : un succès historique

Le Maroc a réussi une qualification inattendue avec 6 points lors de sa première participation à une Coupe du monde féminine en battant jeudi la Colombie (1-0), à Perth. Un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sofyan Amrabat indésirable à Manchester United ?

Un ancien international anglais reproche à l’entraîneur de Manchester United Erik ten Hag d’avoir titularisé le Lion de l’Atlas Sofyan Amrabat lors du match contre Galatasaray en lieu et place du milieu de terrain Kobbie Mainoo, qui a réalisé une...

Hakim Ziyech parle de la relation « fusionnelle » avec sa maman

Hakim Ziyech aborde sans langue de bois les vicissitudes de sa vie privée et professionnelle, de la mort de son père à sa participation à la coupe du monde 2020 au Qatar, sans oublier sa relation fusionnelle avec sa mère.

Walid Regragui rassure Abdessamad Ezzalzouli, blessé

Le sélectionneur du Maroc, Walid Regragui, s’est entretenu avec Abde Ezzalzouli, actuellement en prêt à Osasuna, pour prendre de ses nouvelles et lui témoigner sa confiance après avoir été informé de sa blessure.

Coup dur pour les Lions de l’Atlas

Deux joueurs clés de l’équipe nationale marocaine manqueront le prochain rassemblement des Lions de l’Atlas en mars prochain.

Hakim Ziyech : une seconde chance au PSG ?

Après le transfert raté lors du mercato d’hiver en janvier, le Paris Saint-Germain (PSG) s’intéresse de nouveau à Hakim Ziyech, l’international marocain de Chelsea.

PSG - Milan AC : les notes d’Achraf Hakimi par la presse sportive

Le choc tant attendu entre le Paris Saint-Germain et l’AC Milan à San Siro a été le théâtre d’un duel intense sur le flanc droit, où Achraf Hakimi a eu la lourde tâche de contenir la tornade Rafael Leao. Lors de cette confrontation de la 4ᵉ journée du...

Le roi Mohammed VI félicite les joueurs marocains, après leur qualification

Le roi Mohammed VI s’est entretenu ce mardi 6 décembre avec le sélectionneur de l’équipe nationale, Walid Regragui, pour le féliciter de la qualification aux quarts de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar-2022.

Voici le (gros) salaire proposé par Al Nassr à Hakim Ziyech

L’international marocain, Hakim Ziyech, aura du mal à refuser l’offre saoudienne. Al Nassr vient de proposer un salaire substantiel au joueur de Chelsea pour rejoindre l’autre vedette du club, Cristiano Ronaldo.

Résultat du match : le Maroc fait match nul contre la Croatie

L’équipe du Maroc de football a entamé son premier match de coupe du monde au Qatar par un match nul contre la Croatie.

Coupes d’Afrique et le Maroc : le désastre ?

Le Maroc a connu une nouvelle déception à la Coupe d’Afrique des Nations, un tournoi où il peine à briller, contrairement à ses bonnes performances lors de la dernière Coupe du Monde qui s’est déroulée au Qatar.