Hydrogène : l’Italie veut un gazoduc avec le Maroc

13 janvier 2024 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les autorités italiennes ont récemment autorisé la réalisation d’une étude de faisabilité du projet de gazoduc visant à approvisionner le pays en hydrogène vert depuis le Maroc.

Le gouvernement italien a approuvé le lancement de cette étude de faisabilité de cet ambitieux projet de gazoduc transfrontalier, également connu sous le nom de Transalpin, ont confirmé des sources locales, faisant savoir que la proposition de la députée du Parti démocratique italien, Débora Serracchiani, a permis cette avancée sur ce projet. Le document, qui a été approuvé, demande la réalisation d’une étude de faisabilité complète sur ce gazoduc devant relier le Maroc à la région italienne de Trieste.

À lire : Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

« C’est le premier feu vert du gouvernement pour l’allocation de ressources en vue de financer une étude de faisabilité du Corridor Vert, dédié au transport de l’hydrogène vert produit au Maroc et transitant par le port de Trieste en tant que plateforme logistique des matières premières énergétiques distribuées dans toute l’Europe centrale/est via l’oléoduc transalpin », a déclaré la députée italienne, soulignant l’importance de ce premier pas qui marque le début de la mise en œuvre de l’accord de coopération récemment signé entre l’Autorité du système portuaire de la mer Adriatique orientale et l’Autorité portuaire de Tanger (Tanger-Med).

À lire : Hydrogène vert : Le Maroc futur champion, l’Espagne dépassée

Pour Débora Serracchiani, le Maroc est la « destination clé en Méditerranée pour la recherche et la durabilité des processus énergétiques grâce à l’hydrogène vert, suscitant l’intérêt d’investissements de pays tels que l’Allemagne et les Pays-Bas ». Cette collaboration offre l’opportunité à l’Italie « de renforcer les liens commerciaux avec le Maroc, tout en approfondissant les synergies du système portuaire et logistique intermodal du Frioul-Vénétie Julienne », conclut-elle.

Sujets associés : Energie - Italie - Etude

Aller plus loin

Noor Midelt, hydrogène vert : les directives du roi Mohammed VI

Le Roi Mohammed VI a présidé mardi au Cabinet Royal de Rabat une séance de travail sur l’état d’avancement du programme de développement des énergies renouvelables et les...

Hydrogène vert : Le Maroc futur champion, l’Espagne dépassée

Le Maroc pourrait dépasser l’Espagne et devenir d’ici 2050 le plus grand fournisseur d’hydrogène vert de l’Europe, selon une récente étude commanditée par la Commission européenne.

Le Maroc va investir 90 milliards de dirhams dans l’hydrogène vert d’ici 2030

Le roi Mohammed VI a donné des instructions pour accélérer la mise en œuvre de la feuille de route nationale de production d’hydrogène vert et de ses dérivés. C’était lors de la...

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Ces articles devraient vous intéresser :

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...

Total accusé de servir du mauvais carburant aux Marocains

Une députée du Parti authenticité et modernité (PAM) vient d’interpeller la ministre de la Transition énergétique sur la qualité du carburant servi dans certaines stations-service marocaines ces dernières semaines.

Du nouveau pour l’usine géante de batteries au Maroc

Le gouvernement marocain vient de signer un mémorandum d’entente avec le groupe sino-européen Gotion High-Tech pour la réalisation d’un projet de mise en place d’un écosystème industriel de production de batteries pour véhicules électriques et de...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Le Maroc, « future centrale » énergétique de l’Europe ?

À l’heure où la résilience face aux défis climatiques doit se renforcer, le Maroc nourrit des ambitions pour les énergies renouvelables, lesquelles font de lui un partenaire de choix de l’Europe. Il ambitionne notamment de produire 52 % de son énergie...

Le parc éolien Nassim Koudia Al Baida double sa capacité

Les travaux du repowering du parc éolien Nassim Koudia Al Baida seront bientôt lancés. Le financement de ce projet initié par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) vient d’être bouclé et la mise en exploitation est prévue au 2ᵉ...

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

Un important gisement de cuivre découvert au Maroc

Un important gisement de cuivre vient d’être découvert par la société minière marocaine Red Rock Mining, spécialisée dans la recherche et l’exploitation de gisements de cuivre et soutenue par des investissements étrangers.

La capacité de réponse d’urgence nucléaire du Maroc « est solide »

En fin de mission d’examen de la préparation aux situations d’urgence (EPREV) au Maroc, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a livré ses conclusions.

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.