L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

13 avril 2023 - 18h10 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se poursuit et les prêts à l’immobilier ont connu une baisse de 4 % entre février 2022 et février 2023. Les banques, pour leur part, sont plus vigilantes et plus sélectives dans l’octroi de crédit, en raison du manque de visibilité et de l’insolvabilité des clients.

Selon un acteur du secteur cité par Les Inspirations Eco, les crédits octroyés en 2022 ont dépassé ceux de l’année précédente en termes de volume. Il semblerait donc que les banques ne soient pas toutes d’accord sur les tendances actuelles. Les acheteurs, quant à eux, sont devenus plus prudents et attendent le nouveau programme gouvernemental d’aide au logement pour prendre des décisions.

La semaine dernière, une réunion s’est tenue entre Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Habitat, et les membres de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers pour discuter de la relance des logements sociaux et le développement de logements destinés à la classe moyenne. D’après un membre de la FNPI cité par le journal, ce programme pourrait donner un nouveau souffle à l’activité, d’autant plus que le volet du financement est compris dans le programme.

A lire : Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Les acteurs du secteur immobilier attendent de voir ce que ce nouveau programme réserve. Il se murmure que les promoteurs qui investissent dans ces segments bénéficieront d’un taux préférentiel. Tous les espoirs sont donc placés dans ce nouveau programme gouvernemental d’aide au logement pour redynamiser le marché immobilier au Maroc. Les acheteurs, de leur côté, réfléchissent à deux fois avant de contracter un prêt plus cher, compte tenu de l’inflation persistante et de l’augmentation du taux directeur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Banques - Bank Al-Maghrib (BAM) - Crise économique - Crise immobilière Maroc

Aller plus loin

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas...

Immobilier au Maroc : quelle tendance au premier trimestre ?

Le premier trimestre 2023 a été marqué par une diminution de l’offre immobilière au Maroc, notamment de 9,3 % pour les appartements, neufs comme anciens, d’après le dernier...

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Immobilier à Rabat : des hausses de prix contrastées

Au cours du premier trimestre de l’année 2023, le marché immobilier de Rabat a connu de fortes disparités. Les données de l’Indice des Prix des Actifs Immobiliers révèlent une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham baisse face à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,98% vis-à-vis de l’euro et s’est apprécié de 0,73% face au dollar américain au cours de la période du 09 au 15 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 1,2% face au dollar américain et de 0,72% vis-à-vis de l’euro durant la semaine allant du 04 au 10 juillet, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : l’aide au logement crée des mécontents

Alors que les primo-acquéreurs ont favorablement accueilli le nouveau programme d’aide au logement, les promoteurs immobiliers, eux, préfèrent jouer la carte de la prudence. Ils invitent le gouvernement à revoir les conditions pour rendre l’offre plus...

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,18 % face à l’euro et s’est appréciée de 2,68 % vis-à-vis du dollar américain, entre les mois de novembre et de décembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham remonte face à l’euro

La devise marocaine a pris de la valeur face à l’euro et le dollar durant la semaine allant du 20 au 26 juillet 2023, selon les chiffres dévoilés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham marocain chute par rapport à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,27% face au dollar américain et de 0,38% vis-à-vis de l’euro entre le 22 et le 28 février, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham chute par rapport à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,03 % face au dollar américain et de 0,49 % vis-à-vis de l’euro durant la période allant du 10 au 16 août 2023, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Le dirham reste stable face à l’euro

La devise marocaine est restée quasi stable face à l’euro et s’est appréciée de 0,21 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 23 février au 1ᵉʳ mars 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Flexibilité du dirham : pas de précipitation pour Bank Al-Maghrib

Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, conditionne un nouvel élargissement des bandes de fluctuations du dirham à la levée des incertitudes concernant les perspectives économiques mondiales et nationales.