Maroc : pas d’impôts pour les clubs pour cinq ans

27 mai 2021 - 21h20 - Economie - Ecrit par : A.T

L’instauration des sociétés sportives a nécessité des mutations juridiques et fiscales. Au cours d’un conclave qui a eu lieu mardi, la direction générale des impôts (DGI), la CNSS, et les représentants des clubs ont passé en revue, les implications de cette réforme. On retient que les clubs seront exonérés d’impôts pour les 5 prochaines années.

L’entrée en vigueur de la loi sur les sociétés sportives et ses mutations étaient le principal sujet qui a réuni en début de semaine, les financiers des clubs de la première et de la deuxième division de la Botola, des représentants de la DGI et de la CNSS au complexe Mohammed VI de Maamora.

Le président de la FRMF a exhorté l’ensemble des clubs à adhérer à ce changement souhaité dans le paysage footballistique. Cela passe par la revue des textes juridiques relatifs aux déclarations fiscales, et aussi ceux liés à la CNSS, a-t-il déclaré.

Et Fouzi Lekjaa d’ajouter que le but des contributions à la CNSS c’est de permettre aux joueurs, mais aussi au staff technique et médical, d’assurer une vie décente et digne à la fin de leur carrière.

De son côté, le directeur de la DGI par intérim a expliqué qu’après la prise de la décision de transformer les clubs en sociétés sportives, il a été convenu de l’exonération totale de ces sociétés de l’impôt sur les sociétés pendant une période de cinq exercices consécutifs, à commencer par le premier exercice d’exploitation.

L’exonération citée englobe l’impôt sur les actes et écrits par lesquels les associations sportives procèdent à l’apport, d’une partie ou de la totalité de leurs actifs et passifs, aux sociétés sportives constituées conformément aux dispositions de la loi n° 30-09. Hassan Boubrik, patron de la CNSS, espère voir les autres disciplines s’engager dans ce même chantier.

Sujets associés : Lois - CNSS - Impôts - Ministère de l’Economie et des Finances - Direction générale des impôts (DGI)

Aller plus loin

Maroc : jusqu’à 100% d’allègements accordés sur les arriérés d’impôts

Les contribuables marocains bénéficient d’un important allègement sur les arriérés d’impôts et des charges fiscales imposés au titre de l’année 2020 et restés impayés jusqu’au...

Impôts : Marocains, voici ce qui vous attend en 2021

Le projet de loi de finances 2021 adopté en deuxième lecture par la première Chambre du Parlement marocain a achevé les étapes du circuit législatif et entrera en vigueur dès...

Maroc : la TGR supprime les pénalités et amendes des impôts et taxes

La Trésorerie générale du royaume (TGR) a décidé d’encourager les contribuables à payer les arriérés d’impôts et taxes et autres créances dus à l’État et aux collectivités...

Maroc : l’impôt sur le revenu déductible des salaires des joueurs et des entraineurs

Conformément aux dispositions de la Loi de Finances n°65-20 pour l’année budgétaire 2021, l’Impôt sur le revenu est désormais prélevé depuis le 1ᵉʳ janvier sur les salaires...

Ces articles devraient vous intéresser :

Salaires : bonne nouvelle pour les Marocains

Le gouvernement marocain, via son porte-parole Mustapha Baitas, a annoncé une révision de l’Impôt sur le revenu (IR) avec pour objectif d’augmenter les revenus des employés et fonctionnaires.

Le dilemme des MRE : vendre leurs biens ou se soumettre à l’échange fiscal

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) appellent à la suspension de l’accord multilatéral sur les échanges de renseignement automatiques des comptes financiers.

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Maroc : vers la fin du plafonnement de l’impôt sur le revenu à 20%

Conformément à l’article 3 de la loi n°69-19 portant réforme fiscale, le plafonnement de l’impôt sur le revenu (IR) à 20 % pour certaines entreprises se terminera dans deux ans.

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu

Au Maroc, des ajustements ont été apportés à l’Impôt sur les sociétés (IS) et l’Impôt sur le revenu (IR) dans le cadre de la Loi de finances 2024.

Maroc : fort engouement pour le statut d’auto-entrepreneur

Le nombre d’auto-entrepreneurs continue d’augmenter au royaume. Fin 2021, ils étaient 373 663, soit quatre fois plus qu’il y 4 ans, d’après les chiffres la Direction Générale des Impôts (DGI).

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).