Une pétition pour Kenza, « élève très investie » menacée d’expulsion

27 janvier 2021 - 09h20 - Ecrit par : S.A

Une pétition a été lancée pour soutenir Kenza Sahed, 18 ans, élève en terminale au lycée Les Bruyères à Sotteville-lès-Rouen, menacée d’expulsion. Une élue envisage d’adresser un courrier au préfet pour qu’il intervienne en sa faveur.

Scolarisée depuis deux ans au lycée Les Bruyères à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), Kenza a reçu fin décembre 2020 une obligation de quitter le territoire français (OQTF), rapporte Actu.fr. « Je devais quitter la France le 18 janvier [2021]. Je ne sais plus quoi faire. Je ne dors plus. J’ai la boule au ventre. Je me dis que je peux me faire arrêter n’importe quand », confie-t-elle. La lycéenne s’accroche malgré tout. Son souhait, dira-t-elle, c’est de décrocher son baccalauréat et de rester en France. « J’ai continué d’étudier, même si ça me pèse, dit-elle. Je veux rester ! Je suis attachée à la France et à ses valeurs. Si j’ai choisi la France, c’est que j’ai l’objectif de réussir ma vie et d’avoir un avenir brillant ».

La situation de Kenza a touché bon nombre de personnes. Une pétition a été ainsi lancée pour la soutenir et lui permettre de régulariser sa situation. « Nous ne pouvons que déplorer cette décision qui intervient alors même que Kenza s’apprête à finaliser son baccalauréat dans quelques mois. Nous le regrettons d’autant plus que c’est une élève particulièrement investie auprès de ses camarades et profondément engagée dans la vie de sa classe et de son lycée », est-il écrit.

Quelques images sur le site du concours Euroscola auquel participent des établissements de l’Union européenne témoignent d’ailleurs de son investissement et de l’ironie de son sort à l’entendre dire « si j’étais européenne… » « Kenza, c’est une élève très investie », assure Patrick Lopes, professeur-documentaliste au lycée Les Bruyères, qui l’a encadrée pour sa participation au concours lycéen Euroscola. Elle a d’ailleurs remporté ce concours avec plusieurs camarades.

« Il s’agit d’une élève parfaitement intégrée qui mérite, comme tout élève de son âge, de bénéficier du droit fondamental à l’éducation et surtout de ne pas en être privée par une décision que nous estimons injuste », témoigne Fatima El Khili, adjointe à la mairie de Rouen et enseignante au lycée. Elle compte adresser un courrier au préfet pour qu’il intervienne en faveur de Kenza et discuter avec le maire de Rouen. « Je vais demander un recours gracieux », fait savoir l’élue.

Tags : France - Expulsion - Education - Rouen

Aller plus loin

France : élan de solidarité autour de Mohamed et de son fils myopathe menacés d’expulsion

L’histoire de Mohamed et de son fils myopathe menacés d’expulsion a ému les habitants du département des Yvelines qui leur ont proposé un logement.

Menacées d’expulsion, deux Marocaines resteront finalement aux Pays-Bas

Alors qu’elles étaient sous la menace d’une expulsion vers le Maroc, les sœurs Sofia et Najoua resteront finalement aux Pays-Bas. La décision a été annulée au dernier moment par le...

France : un marocain échappe à une expulsion grâce à son talent

Abdelilah El Maimouni, coureur de fond marocain sous le coup d’une expulsion de Nièvre peut désormais jubiler. Il a réussi à faire échec à cette décision en obtenant le droit de...

Pour éviter l’expulsion, un Marocain simule une infection au coronavirus

Faisant l’objet d’une décision d’expulsion imminente vers son pays d’origine, émise par les autorités italiennes, un migrant clandestin marocain a pensé à un stratagème pour éviter...

Nous vous recommandons

EasyJet annule encore des vols vers le Maroc

Après l’annulation de vols vers plusieurs destinations dont le Maroc, la compagnie aérienne EasyJet prévoit d’annuler plusieurs voyages au cours des 10 prochains jours.

Mariage royal à Marrakech

Alfonso Galobart, parent éloigné de la famille royale espagnole, et sa fiancée, Patricia Fabré, ont choisi la ville de Marrakech pour convoler en justes noces. Près de 300 invités venant d’un peu partout dans le monde, assisteront à ce mariage et aux...

Médecins étrangers : quels pays ciblés par le Maroc ?

Le Maroc va prochainement accueillir sur son sol les premiers médecins étrangers. Le cadre légal existe déjà avec l’adoption d’une nouvelle loi relative à l’exercice de la médecine, notamment, les dispositions concernant la facilitation des conditions d’accès...

Le dirham monte face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,74 % face à l’euro et de 1,10 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 10 au 16 mars 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Les exportations de l’Espagne vers le Maroc ont grimpé au premier trimestre 2021

Les exportations de l’Espagne vers le Maroc ont augmenté de 4,1 % au premier trimestre 2021, atteignant 2,228 milliards d’euros. Dans l’UE, l’Espagne réalise 15,6 % du total des exportations vers le...

Mohammed VI est retourné à Paris

Après une semaine environ au Maroc où il a célébré l’Aïd Al-Adha, le roi Mohammed VI serait retourné à Paris vendredi pour un court séjour. Cette année, le monarque marocain a déjà passé plus de deux mois et demi entre le Gabon et la...

La voie express Tiznit-Dakhla achevée cette année

Les travaux du tronçon Tan-Tan à Laâyoune, inclus dans la construction de la voie express Tiznit-Dakhla sont à 80 %.

Mohammed VI autorise le rapatriement de la dépouille d’Aminata, fille de Sékou Touré

Le roi Mohammed VI a affrété un aéronef pour rapatrier en Guinée la dépouille d’Aminata Touré, fille de l’ancien président, Sékou Touré. Le vol spécial sera effectué demain lundi, en dépit de la fermeture des frontières...

Les conditions de coach Vahid pour le retour de Noussair Mazraoui

À quelques semaines de la participation du Maroc à la CAN, le sélectionneur Vahid Halilhodzic est disposé à autoriser le retour de l’international marocain Noussair Mazraoui. Mais le technicien poseses...

Opération Marhaba : changement au niveau de l’accès aux ports

Pour accéder aux ports au Maroc et en Espagne, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) doivent présenter un billet. C’est l’une des nouveautés de l’opération Marhaba 2022.