Samanah Country Club à Marrakech : nouvelles révélations

1er octobre 2022 - 21h40 - France - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Dix-huit ans après son lancement, le projet de construction du complexe touristique Samanah Country Club à Marrakech est toujours au point mort. L’un des associés du cabinet d’audit français KPMG est soupçonné d’avoir aidé à maquiller les comptes de la société promotrice du projet.

Le projet avait prévu la construction de centaines de villas, appartements, hôtels de luxe, commerces. Mais depuis son lancement en 2006 avec la bénédiction du roi Mohammed VI, c’est le statu quo. L’un des associés du cabinet d’audit KPMG est soupçonné d’avoir aidé les promoteurs du projet, Alain Crenn (GAC) et Richard Hennessy, à maquiller les comptes de leur société. Les deux investisseurs n’ont pas été en mesure de libérer la première tranche de travaux alors que plusieurs particuliers ont déjà acheté des villas sur plan. En mai 2011, ils finissent par céder 51 % de Marprom, la société marocaine porteuse du projet, à un autre investisseur immobilier, Gaël Paclot, associé de Daniel Boisson, l’un des premiers acquéreurs des maisons.

À lire : Maroc : l’État reprend un terrain de 40 hectares à un conseiller royal

Les nouveaux investisseurs injectent dix millions d’euros dans le projet, un montant qui devait permettre d’achever les premières maisons dont l’argent de la vente servirait à financer le reste des travaux. Mais plusieurs mois après avoir repris le projet, Paclot et Boisson n’ont pu accéder à ses comptes bancaires. Ils portent plainte contre GAC devant le tribunal de Paris, l’accusant d’avoir dissimulé les difficultés financières de Marprom. L’affaire est confiée à la juge Patricia Simon qui, après s’être rendue au Maroc et diligenté une expertise comptable, a décidé de mettre en examen Richard Hennessy et Alain Crenn.

Les deux investisseurs sont accusés d’escroquerie, faux et usage de faux, blanchiment de fraude fiscale et présentation de comptes non fidèles. La juge a également mis en examen un responsable de KPMG France pour complicité de présentation de comptes non fidèles. En octobre 2021, elle annule l’expertise comptable pour vice de forme. L’enquête ouverte a révélé que KPMG Maroc, l’un des deux commissaires aux comptes locaux de Marprom, avait refusé de certifier les résultats de l’exercice 2010. Les besoins de financement de la société ne seraient pas de 10 mais de 38 millions d’euros.

À lire : La famille Chaâbi cherche preneur pour sa chaîne hôtelière

KPMG Maroc a envoyé en juillet un rapport circonstancié à KPMG France, qui avait déjà certifié les comptes français de GAC. Le responsable de KPMG France a alors sollicité l’avis d’un deuxième commissaire aux comptes marocain. « Alain Crenn et Richard Hennessy avaient bien conscience du caractère non fidèle des comptes et ont entrepris de falsifier la présentation des comptes, leur arrêté et leur adoption. La constitution de ces faux n’a été possible que grâce à l’intervention de KMPG France », a indiqué la Cour d’appel dans son arrêt.

« La responsabilité pénale de KPMG France en tant que personne morale doit être engagée », estime Marc-Michel Leroux, l’avocat de Daniel Boisson. Aux dernières nouvelles, un nouveau juge a repris l’affaire. Mais plus important, Yazid Sabeg, l’ancien commissaire à la diversité de Nicolas Sarkozy et patron de CS Group (défense, aéronautique…) aurait racheté Marprom et entend achever la construction des villas et d’un hôtel cinq étoiles.

Sujets associés : France - Marrakech - Droits et Justice

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : l’État reprend un terrain de 40 hectares à un conseiller royal

Le conseiller royal, Yassir Zenagui, vient de perdre son terrain de 40 hectares. La direction régionale des domaines de l’État de Rabat lui a repris le domaine pour n’avoir pas...

La famille Chaâbi cherche preneur pour sa chaîne hôtelière

En difficulté, la famille Chaâbi envisage de céder les hôtels de sa chaîne Mogador. Le temps des vaches grasses est terminée.

Le « S.O.S de survie » de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière du Maroc

La crise sanitaire et les mesures restrictives plombent la reprise des activités des professionnels de l’hôtellerie. Asphyxiés, ceux-ci appellent au secours le Gouvernement...

Nous vous recommandons

France

France : un fiché S condamné pour avoir menacé de mort un imam à Ussel

Le tribunal de Tulle, en Corrèze, a condamné à une peine d’emprisonnement, un fiché S de 38 ans. Cet Ussellois d’origine tunisienne a menacé de mort l’imam d’une des mosquées d’Ussel.

Le parlement français salue la stabilité au Maroc

« Le Maroc représente un pôle de stabilité politique dans la région », selon le parlement français.

Jack Lang adresse un message aux musulmans de France (vidéo)

Jack Lang donne aux musulmans la place qui leur revient dans la société française. Dans un message de vœux à l’occasion du début du mois du Ramadan, le président de l’Institut du monde arabe (IMA) a affirmé que « sans les Musulmans, la France ne serait pas ce...

Coronavirus en France : le geste salvateur d’une ONG musulmane envers les hôpitaux

Dans le souci de contribuer à l’effort national, l’ONG humanitaire BarakaCity a fait don de matériel médical aux hôpitaux d’Ile-de-France, en vue de lutter contre la propagation du coronavirus. En tout, plus de 1 300 masques ont été...

Une élue française prend fait et cause pour les musulmans

La députée PCF Elsa Faucillon affirme que la communauté musulmane est stigmatisée à travers le projet de loi « confortant les principes républicains » visant à lutter contre l’islam radical.

Marrakech

Des vols déviés vers Marrakech après une tempête aux Canaries

Des Britanniques se retrouvent bloqués à Marrakech à cause d’une tempête qui s’est abattue sur les îles Canaries et a bloqué tout trafic aérien.

Marrakech : un MRE poignardé à mort par son frère

À Marrakech, un Marocain résidant en Allemagne est mort à son domicile après avoir été poignardé par son propre frère. À l’origine de ce fratricide, un conflit familial sur fond de transferts d’argent.

Marrakech : une soirée arrosée finit par un meurtre

Une soirée arrosée a viré au cauchemar. Cette fois, c’est à Marrakech qu’un trentenaire a été placé en garde à vue pour son implication présumée dans le meurtre d’un homme de 45 ans.

À Marrakech, on sert de l’alcool périmé dans certains restaurants

Les opérations de contrôle menées les 08 et 09 septembre dans les restaurants et dépôts ont permis de saisir d’importantes quantités de boissons alcoolisées de contrebande ou périmées, et d’autres ayant échappé aux contrôles de la douane. Il s’agit de mesures...

Marrakech : des offres «  exceptionnelles  » pour les touristes

En attendant l’arrivée des touristes étrangers, les professionnels du tourisme au Maroc s’activent pour encourager le tourisme interne. A Marrakech, les promoteurs d’hôtel proposent des offres et des tarifs inédits pour réussir à sauver cette saison...

Droits et Justice

Cluster de Lalla Maimouna : la justice aux trousses des responsables

Le procureur général du roi s’est auto-saisi et a ouvert une enquête sur le cluster de Lalla Mimouna, confiée à une brigade spécialisée pour auditionner des caïds, des auxiliaires et des directeurs...

Espagne : un Marocain pro-Daech condamné à neuf mois de prison

La justice espagnole a condamné un jeune Marocain à 9 mois de prison pour les crimes d’auto-endoctrinement et d’auto-entraînement terroriste. Le jeune homme a bénéficié d’une remise de peine après être passé aux...

Le Maroc favorable à l’extradition d’un Français vers les États-Unis

La justice marocaine a prononcé un « avis favorable » à l’extradition vers les États-Unis du Français Sébastien Raoult, soupçonné dans une affaire de cybercriminalité.

Le juge veut connaître l’identité du « civil » qui a coordonné l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

Le juge en charge de l’affaire Brahim Ghali, Rafael Lasala, vient d’ordonner à la police d’enquêter sur l’identité du responsable qui a coordonné l’entrée du leader du Front Polisario sur la base aérienne de Saragosse en avril...

Espagne : un imam marocain accusé d’endoctrinement djihadiste acquitté

L’Audience nationale a acquitté un Marocain, ancien imam d’une mosquée de Saint-Sébastien en Espagne, accusé d’endoctrinement djihadiste. Il n’a pas été établi qu’il a tenté de recruter des jeunes pour le djihad ou collecté des fonds pour des organisations...