Falsification des diplômes de l’UIR : les accusés écopent de lourdes peines

9 janvier 2023 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

26 personnes poursuivies pour falsification de diplômes de l’Université internationale de Rabat, ont été condamnées à de lourdes peines par la chambre criminelle du tribunal de la cour d’appel de Casablanca.

Le principal accusé, un employé de l’Université, a été condamné à 8 ans de prison par le tribunal. Les deux médiateurs entre le principal accusé et ceux qui ont obtenu de faux diplômes contre de l’argent écopent quant à eux de 5 ans de prison chacun.

À lire :Casablanca : démantèlement d’un réseau de trafic de faux diplômes d’opticiens

La chambre criminelle a également condamné un troisième accusé à sept ans de prison. Les prévenus restants ont écopé de peine de prison allant de 8 mois à deux ans. Les 26 accusés faisaient partie d’un réseau qui s’activaient dans la falsification des diplômes de l’université.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Procès - Education - Prison

Aller plus loin

Un réseau criminel spécialisé dans les faux diplômes démantelé à Agadir

Les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont réussi à démanteler un réseau de falsification de documents nécessaires dans les recrutements...

Maroc : 20 ans de prison pour des faussaires d’actes notariés

Reconnus coupables de falsification d’actes notariés revêtus de cachets des administrations publiques, 3 individus ont écopé chacun d’une peine de 20 ans de prison ferme. Le...

De faux diplômes au concours de la police : les faussaires risquent gros

Des faussaires ont été démasqués lors du concours d’accès à la police marocaine. La vérification de l’authenticité des documents présentés a permis à la Direction générale de la...

Rabat : onze personnes arrêtées pour falsification de diplômes universitaires

Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire ont procédé au démantèlement d’une bande criminelle composée de 11 individus, dont un employé d’une université...

Ces articles devraient vous intéresser :

La chanteuse Mariem Hussein au cœur d’une nouvelle polémique

Des internautes marocains se sont indignés des propos de la chanteuse et actrice marocaine Mariem Hussein sur l’éducation sexuelle.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Au Maroc, les élèves fêtent la fin d’année scolaire en déchirant leurs cahiers

Au Maroc, des scènes des élèves déchirant leurs cahiers et livres pour annoncer la fin de l’année scolaire, se sont reproduites.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.