Maroc : bientôt l’usage officiel de l’amazigh au parlement

18 novembre 2021 - 17h00 - Ecrit par : A.T

L’actuelle législature envisage prendre des dispositions légales pour officialiser l’usage de l’amazigh au parlement. Ce chantier sera abordé juste après l’adoption du Projet de loi de finances 2022.

Il s’agira pour la chambre des Représentants de se doter d’outils nécessaires permettant à l’institution d’assurer l’interprétation en direct de ses travaux de l’amazigh vers l’arabe et vice-versa, rapporte Al Ahdath Al Maghrebia.

Dès que le budget du parlement sera débloqué, la chambre des Représentants envisage d’acquérir les équipements nécessaires et conclura un contrat avec une agence spécialisée pour assurer la traduction instantanée des travaux de l’amazigh vers l’arabe et vice-versa. « La formule permettra aux députés amazighs de s’exprimer en langue amazighe et aux autres de comprendre le contenu de leur intervention », indiquent les sources du quotidien.

Cette initiative est en harmonie avec la loi fondamentale qui dispose dans son article 5 que « l’arabe demeure la langue officielle de l’État. L’État œuvre à la protection et au développement de la langue arabe, ainsi qu’à la promotion de son utilisation. De même, l’amazigh constitue une langue officielle de l’État, en tant que patrimoine commun à tous les Marocains sans exception », précise le journal, citant les propos du président de la chambre des Représentants, Rachid Talbi Alami, au début de la rentrée parlementaire.

A lire : Le Maroc recrutera plus d’enseignants pour la langue amazighe

Pour rappel, l’ancienne mandature avait adopté en 2019 une loi organique sur l’officialisation de la langue amazighe et son emploi dans l’administration, les collectivités territoriales et les services publics pour assurer son intégration dans les divers domaines de la vie publique.

La question se fera de manière progressive avec une période transitoire, accordant un délai de 15 ans pour publier les textes législatifs et réglementaires au Bulletin officiel en amazigh. Le même délai a été accordé aux collectivités territoriales, afin de diffuser leurs décisions et leurs délibérations en amazigh, précise le journal.

Tags : Amazigh - Lois - Parlement marocain

Aller plus loin

Maroc : vers la création d’un parti amazigh ?

Le mouvement amazigh veut se dynamiser. Dans ce sens, il prévoit d’organiser fin mars prochain une conférence nationale pour discuter de sa forme organisationnelle et se projeter...

Maroc : des interprêtes amazighs dans les tribunaux

Le ministère de la Justice et l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) renforcent leur coopération en vue de l’intégration de l’Amazighe dans le système...

Le Congrès mondial amazigh en colère contre Aziz Akhannouch

Le Congrès mondial amazigh reproche à Aziz Akhannouch d’exploiter l’identité amazighe comme une façade folklorique pour marquer des points politiques pour son parti et à son...

Les activistes trouvent une astuce pour l’officialisation de l’amazighe

Bon nombre d’activistes connus pour leur défense de la cause amazighe se lanceront dans la course aux élections du 8 septembre prochain. De quoi permettre d’accélérer la mise en...

Nous vous recommandons

Mort d’un Marocain dans un terrible accident en Espagne

Un Marocain a perdu la vie samedi à Vilagarcía après que sa voiture a chuté dans un ravin de six mètres de profondeur.

Le Maroc éliminé par l’Algérie

Très bon match ce soir entre le Maroc et l’Algérie en quart de finale de la Coupe arabe de la Fifa. Malheureusement dans une compétition, il faut toujours un gagnant et c’est l’Algérie qui l’emporte aux...

Les artistes marocains devront montrer patte blanche avant d’aller en Algérie

L’Algérie a, à travers un décret signé par le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane, durci l’entrée des artistes étrangers, notamment Marocains, sur son territoire.

Après Rayan, un autre enfant meurt dans un puits à Tiflet

Alors que le Maroc n’a pas fini de pleurer le décès de Rayan, un autre enfant âgé de sept ans, Khalid, est décédé après s’être noyé dans un puits. Le drame s’est produit à Tiflet.

Carburants : bonne suprise à la pompe

Le prix du gasoil et de l’essence devrait enregistrer une baisse ce samedi 1ᵉʳ octobre, en raison d’une diminution du prix du baril à l’international.

Des MRE victimes d’arnaque à la location Airbnb

Les arnaques sur les locations de vacances Airbnb se multiplient au Maroc. Parmi les victimes, bon nombre de Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Gonzalez Laya « sacrifiée » pour calmer la colère du Maroc

La ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, a été éjectée samedi du gouvernement à l’occasion du dernier remaniement opéré par Pedro Sanchez. L’Exécutif espagnol a trouvé en elle le fusible idéal pour tenter d’apaiser le Maroc dans la grave crise...

Les croisières de retour au Maroc

Le MSC Lirica, navire de croisières de Classe Lirica, fera bientôt escale au Maroc dans le cadre du programme de navigation hiver 2022-2023 de MSC Croisières.

Maroc : un célèbre imam en prison pour crimes sexuels

Accusé d’avoir exploité sexuellement des femmes — certaines sont mariées — à qui il promettait la guérison, un célèbre imam pratiquant la roqya chariya a été arrêté à Tlat Loulad, puis placé en détention...

L’Allemagne scelle sa réconciliation avec le Maroc

Le président de la République fédérale d’Allemagne, Frank-Walter Steinmeir, présentant ses vœux de nouvel an au roi Mohammed VI, a saisi l’occasion pour l’inviter à effectuer une visite d’État en Allemagne.