Maroc : vers un assouplissement des mesures restrictives

28 mai 2021 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

L’amélioration de la situation épidémiologique et le bon déroulement de la campagne de vaccination ont amené les autorités à penser à un allègement des mesures restrictives. Il est prévu l’adoption d’un livret de vaccination pour le déplacement entre les villes et le couvre-feu nocturne ira au-delà de 23 heures.

Ces décisions concernent «  l’heure du couvre-feu et l’autorisation d’ouverture des supermarchés, des restaurants et des cafés, ainsi que le déplacement inter villes sans autorisation  ». Elle a été prise suite aux travaux du comité technique et scientifique qui a procédé à l’évaluation de la propagation des nouveaux variants du Covid-19 ainsi que l’impact de la campagne nationale de vaccination sur la situation épidémiologique, indique le quotidien Al Massae

Cet allègement apprend-on, survient suite à l’amélioration de la situation épidémiologique dans le Royaume avec la baisse des contaminations, des cas admis en réanimation et des décès. C’est dire que les indicateurs sont au vert surtout après l’accélération du rythme de la vaccination qui touche actuellement les personnes âgées de 40 ans.

Selon le comité, la vaccination des catégories ciblées a permis un tableau rassurant. Ainsi, les pouvoirs publics peuvent également alléger les mesures restrictives telles que les déplacements vers l’étranger et l’ouverture des aéroports notamment avec les pays qui connaissent une situation épidémiologique stable.

Par ailleurs, Al Massae rapporte qu’une commission ministérielle serait en train d’étudier l’adoption d’un livret médical de vaccination pour permettre le déplacement à l’intérieur du Royaume. Mais la décision ne sera prise qu’une fois que les personnes âgées de 30 ans seront vaccinées ainsi que les retardataires de plusieurs catégories d’âges qui n’ont pas encore reçu leurs doses de vaccin. Les mêmes sources soulignent que les autorités temporisent afin d’assurer la sécurité sanitaire des citoyens surtout après la propagation des variants anglais et indien du Covid-19.

Toutefois, une réunion entre le ministère de l’Intérieur et celui de la Santé est prévue, afin d’alléger les restrictions sanitaires en vigueur, sachant que l’adoption d’un certificat de vaccination ne serait effective qu’après la concertation avec la commission scientifique chargée de la gestion de la pandémie et celle qui supervise l’opération de la vaccination.

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Covid-19 au Maroc : la situation épidémiologique est maitrisée selon les autorités

Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a affirmé jeudi, que le Maroc est parvenu à maîtriser la situation épidémiologique, assurant que le royaume a pu éviter le pire...

Covid-19 : le Maroc prolonge de deux semaines les mesures de précaution

À compter de ce mardi 30 mars et ce, jusqu’au 15 avril, les mesures de prévention et de précaution adoptées le 13 janvier dernier seront maintenues. Ainsi en a décidé le...

Belgique : des mesures d’assouplissement dans les mosquées

En Belgique, les lieux de culte seront autorisés à accueillir à compter du 9 juin prochain, à l’intérieur, 100 fidèles au lieu de 15 préalablement autorisés depuis plusieurs mois.

Le Maroc se dirige-t-il vers un allégement des mesures restrictives ?

Les autorités marocaines ont procédé, dès mardi soir, à la levée des barrages de contrôle mis en place depuis mars 2020, au sein des villes, des arrondissements et des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.