Au Maroc, le café pourrait devenir un luxe

22 juillet 2023 - 18h00 - Economie - Ecrit par : S.A

En raison de la flambée des cours mondiaux du café, le prix du produit va augmenter au Maroc, et ce, à partir du 1ᵉʳ août. Une hausse qui aura des conséquences sur le porte-monnaie du consommateur marocain.

Les torréfacteurs industriels du royaume ont décidé d’augmenter le prix du café Robusta. D’ores et déjà, le distributeur de “Mécafé” et “Kimbo” a annoncé qu’il facturera 10 dirhams supplémentaires par kilogramme à partir du 1ᵉʳ août, rapporte Maroc Diplomatique. Actuellement, le prix d’une tonne de café Robusta s’élève à 2 756 dollars.

À lire : Café : le Maroc, 2e plus grand marché de la région Mena

Cette décision se justifie par la flambée des cours mondiaux du café dont la production annuelle est d’environ 170 millions de sacs de 60 kg. Le prix indicatif composé du café, qui reflète la moyenne pondérée des prix des quatre groupes de café (Brésil et autres naturels, colombiens doux, autres doux et robustas), a atteint 183,19 cents US par livre en novembre 2022, soit une hausse de 40 % par rapport à novembre 2021, précise l’Organisation internationale du café (OIC). À l’origine de cette hausse, une offre limitée, affectée par les conditions climatiques défavorables dans les principaux pays producteurs, comme les sécheresses, les inondations et d’autres problèmes agricoles, ainsi que l’augmentation des coûts de production dus à l’envolée des coûts de main-d’œuvre.

À lire : Vacances au Maroc : la flambée des prix inquiète les MRE

Cette augmentation aura des conséquences sur le porte-monnaie des ménages marocains, qui consomment en moyenne 3 kg de café par an et par personne. Elle pourrait également impacter négativement l’activité des professionnels de la restauration qui font face à la concurrence croissante des cafés mobiles. 

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prix - Restauration

Aller plus loin

Vacances au Maroc : la flambée des prix inquiète les MRE

Au Maroc, les touristes nationaux et les MRE font face à la cherté des prix en ce début de vacances d’été. La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a été interpelée à ce...

Café : le Maroc, 2e plus grand marché de la région Mena

Les ménages marocains devraient dépenser environ 13 milliards de dirhams en produits à base de café, selon une étude de Fitch Solution.

Les visas pour les Etats-Unis seront (beaucoup) plus chers

Une augmentation des frais de visa pour se rendre aux États-Unis est prévue pour les Marocains. L’ambassade des États-Unis au Maroc a en effet récemment annoncé que le...

Prix des billets de bateau : le ministère confirme une baisse pour les MRE

L’augmentation du prix des billets de ferry entre le Maroc et l’Espagne suscite l’inquiétude parmi les Marocains résidant à l’étranger (MRE), nombreux à se rendre cette année au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le cri d’alarme des cafetiers et restaurateurs

Les propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc alertent de nouveau sur leur situation. Ils appellent les autorités à sauver leur secteur sérieusement mis à rude épreuve.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Restauration au Maroc : des faillites en série qui inquiètent

Au Maroc, les professionnels avancent plusieurs facteurs pour expliquer les faillites en série dans le secteur de la restauration.

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Maroc : ces cafetiers, ces profiteurs !

Bon nombre de Marocains sont mécontents des propriétaires de cafés qui pratiquent des tarifs exorbitants des boissons, et plutôt de la « place » pendant les matchs de l’équipe nationale marocaine à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Côte d’Ivoire 2024).

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Intoxications alimentaires : le Maroc à l’épreuve de la restauration rapide

La députée Hanane Atarguine, du groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM), a demandé au ministre de l’Intérieur de prendre des mesures pour renforcer les contrôles dans les restaurants et établissements de restauration rapide afin...

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.