Maroc : les chèques-vacances pour la relance du tourisme interne

20 mai 2021 - 06h20 - Economie - Ecrit par : J.K

Redonner l’éclat d’avant Covid au tourisme marocain, est la priorité des acteurs et professionnels du secteur. Parmi les mesures proposées et exposées par la ministre Nadia Fettah Alaoui, figurent les chèques-vacances.

Les chèques-vacances représentent un mécanisme qu’offre l’employeur pour soutenir le tourisme interne. Actuellement, le décret lié à ce mécanisme est en cours de validation, a indiqué la ministre du Tourisme, soulignant que son département est en train de mettre en place des analyses et des recherches internes et externes en vue de mieux cerner les paramètres de la reprise de l’activité touristique et le lancement des campagnes promotionnelles.

Quant au transport aérien, jusqu’à mars 2021, une chute de 70,16% a été enregistrée sur l’activité de tous les aéroports nationaux comparativement à 2020 et devra se poursuivre jusqu’en 2023. Le secteur devrait retrouver le niveau de 2019 dès 2024. Au niveau de Royal Air Maroc, la plupart des avions sont restés inactifs. Une tendance qui pourrait se maintenir les années à venir à plus de 30%, a ajouté la ministre, soulignant que cette année, 40% de l’activité du trafic aérien pourrait être utilisée.

Par ailleurs, pour sauver l’emploi dans le tourisme, vu les lourdes conséquences engendrées par la crise sanitaire sur le secteur, dont la chute de 78% en ce qui concerne les visiteurs, Alaoui a indiqué que grâce au programme contractuel pour le soutien et la relance du secteur touristique 2020-2022, un changement structurel a été observé dans le secteur. Et pour aider les établissements touristiques classés, les agences de voyages, les restaurants touristiques, les guides touristiques et autres, un versement de 2000 DH comme indemnité forfaitaire a été octroyé aux salariés des entreprises touristiques déclarés à la CNSS. Au total, 5518 entreprises touristiques ont, jusqu’à fin avril 2021, déposé à la CNSS leurs déclarations afin que leurs employés puissent profiter de ce soutien.

Actuellement, le ministère met en place des mesures pouvant permettre de fournir des formations gratuites aux acteurs dans plusieurs secteurs afin de renforcer leurs capacités, a conclu la ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Emploi - Crise économique - Ministère du Tourisme

Aller plus loin

Maroc : des chèques spéciaux pour booster le tourisme intérieur

La ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui a indiqué, lundi à Rabat, que son département œuvre, en coordination avec ses partenaires, afin de mettre en place des chèques...

Le Maroc tente de relancer le tourisme interne

L’Office national marocain du Tourisme (ONMT) a annoncé la poursuite de ses actions pour la reconquête du marché domestique. Le week-end dernier, elle a lancé une nouvelle...

Covid-19 : voici des solutions urgentes des professionnels des Métiers de Bouche

Les professionnels des Métiers de Bouche du Maroc montent au créneau. Malmenés par des effets de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), ils...

Les Marocains recommencent à dépenser à l’étranger

La période du Covid est (presque) loin derrière nous. Après près de deux ans d’épidémie et de difficultés pour sortir du territoire, les Marocains ont recommencé à voyager à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Maroc : de "paradis gay" à destination à risque pour les LGBTQ+ ?

Le Maroc est passé de « pays gay-friendly » à destination touristique moins sûre pour les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres. Il y existe toutefois une sorte de tolérance.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

Le FMI confirme l’éligibilité du Maroc à une ligne de crédit

Le Maroc a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé, vendredi, le représentant de l’institution financière au royaume, Roberto Cardarelli.

La contestation monte contre Booking au Maroc

Les opérateurs du secteur de l’hôtellerie au Maroc ont dénoncé, dans une lettre adressée au ministère du Tourisme, le monopole de la plateforme Booking, appelant à des actions urgentes de l’autorité pour mettre fin à ces abus.

Tourisme : Le Maroc, victime de son succès... et d’AirBnB

Les recettes touristiques du Maroc poursuivent leur tendance à la baisse. Après une chute de 905 millions de dirhams (−10,5 %) en janvier, elles ont dégringolé de 1,06 milliard de dirhams (−6,7 %) à fin février. Pendant ce temps, les arrivées...

Le Maroc veut profiter des exploits des Lions de l’Atlas pour booster son tourisme

Les Lions de l’Atlas ont terminé à la quatrième place de la Coupe du monde 2022. Un exploit historique et exceptionnel dont veut profiter le Maroc pour revigorer son tourisme, puissant levier de développement.

La stratégie du Maroc pour booster le tourisme interne

L’embellie du tourisme se confirme pour le Maroc. Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, expose sa stratégie pour maintenir voire accroître cette tendance.