Au Maroc, le Covid-19 aggrave le phénomène des mariages d’enfants

13 décembre 2021 - 22h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Luis Mora, représentant du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) au Maroc affirme que la pandémie de Covid-19 a donné lieu à de nombreux mariages d’enfants supplémentaires. Il appelle au maintien de la vigilance collective.

« Si le Maroc peut se féliciter de la baisse considérable du nombre de filles mariées avant 18 ans pendant les dernières années, la vigilance collective ne doit pas baisser. Selon des rapports d’ONG, ces mariages traditionnels représentent une part non négligeable des mariages d’enfants. Il ne faut pas oublier non plus l’impact de la crise due à la pandémie du Covid-19 sur l’enregistrement des mariages des enfants », a déclaré Luis Mora dans une interview accordée au journal Le Matin. Selon le ministère public, les tribunaux marocains ont reçu en 2020 19 966 demandes d’autorisation pour des mariages de mineures dont 13 335 ont été acceptées.

À lire : Maroc : nouvelle étude sur le mariage des mineurs

Au niveau mondial, la situation est alarmante. « On estime que la pandémie de Covid-19 aurait donné lieu à 13 millions de mariages d’enfants supplémentaires au total », fait savoir le représentant du FNUAP au Maroc, déplorant le fait que des centaines de millions de filles soient toujours concernées par cette pratique néfaste. « Les bouleversements économiques liés à la pandémie auraient aussi rendu les filles et leurs familles plus vulnérables aux stratégies d’adaptation préjudiciables, notamment au mariage d’enfants », a-t-il poursuivi. De quoi nécessiter une action conjointe pour mieux cerner cette problématique.

À lire : Les mariages de mineures toujours aussi nombreux au Maroc

Luis Mora a par ailleurs assuré que l’UNFPA apporte des solutions concrètes, fondées et probantes pour la lutte contre le mariage d’enfants, et de manière durable, pour la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des adolescentes. À titre d’exemple, il évoque une étude conduite par l’Observatoire National du Développement Humain (ONDH), avec l’appui de l’UNFPA, de l’UNICEF et ONU Femmes. Il est question de rendre compte de la situation du mariage précoce, d’éclairer les instances concernées sur ses causes et ses conséquences et de proposer des recommandations pour la conception des réformes et des politiques publiques à même de mettre fin à cette pratique.

Sujets associés : Enfant - Mariage - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : nouvelle étude sur le mariage des mineurs

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a lancé un appel à consultation en vue d’évaluer le cadre juridique...

Maroc : une campagne digitale contre le mariage des enfants

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) au Maroc apporte son soutien à une campagne mondiale de lutte contre le mariage des enfants. Le jour de la célébration de...

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du...

Passeport vaccinal obligatoire pour les mariages ? fake news selon les autorités

La photo d’un acte de mariage biométrique largement diffusée sur les réseaux sociaux et certains médias marocains est fausse, selon le ministère de la Justice. C’est également...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Le mariage des mineures au Maroc : une exception devenue la règle

Depuis des années, le taux de prévalence des mariages des mineurs évolue en dents de scie au Maroc. En cause, l’article 20 du Code de la famille qui donne plein pouvoir au juge d’autoriser ce type de mariage « par décision motivée précisant l’intérêt...

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Une « formation prénuptiale » avant tout mariage au Maroc

Au Maroc, les personnes désireuses de se marier devront mener de nouvelles démarches avant de conclure le contrat de mariage.