Recherche

Maroc : le cri de détresse des loueurs de voitures

© Copyright : DR

25 juin 2021 - 18h00 - Economie - Par: A.T

La situation ne s’améliore pas pour les loueurs de voitures malgré les mesures mises en place pour la relance du secteur touristique. En difficulté, la fédération des associations d’agences de locations de voitures a lancé un cri de détresse au gouvernement.

« De nombreuses entreprises ont annoncé leurs faillites. Pas moins de 30 % ont été contraintes de réduire le nombre de leurs voitures pour pourvoir survivre et faire face aux multiples charges sociales », a indiqué la Fédération des Associations d’agences de locations de voitures au Maroc (FALAM) dans un communiqué.

Les loueurs de voiture alertent sur le déclin de leur secteur, résultant des effets du Covid-19, mais aussi de l’indifférence affichée par leur ministère de tutelle. Selon eux, le ministère serait resté insensible aux divers appels lancés, en vue de les soulager des nombreuses difficultés enregistrées. La FALAM cite les grosses dettes et les démêlés avec les assureurs qui ont augmenté leurs tarifs récemment « sans aucun sens civique ».

À lire : Suicide dans le rang des employés des sociétés marocaines de location de voitures}

La FALAM reproche également aux assureurs leur refus implicite d’offrir aux agences de location de voiture « l’assurance sur la responsabilité civile obligatoire qui est un droit garanti par la loi ». Cette situation générale explique, selon le communiqué, « l’offre réduite malgré une forte demande » en location de voitures. Toutefois, la FALAM s’engage à faciliter le déplacement des MRE conformément aux instructions royales.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Ministère du Tourisme , Ministère de l’Equipement et du Transport , Tourisme , Transports

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact