Le Maroc, destination privilégiée pour les investissements japonais

11 avril 2020 - 06h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Malgré l’incertitude et le chaos engendrés par la crise, le Maroc a toujours la cote auprès des investisseurs étrangers. Le journal nippon, Nikkei a indiqué jeudi, que le royaume constitue une "destination privilégiée pour les investisseurs japonais".

Dans une interview accordée au journal, le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, a indiqué que "la politique d’industrialisation adoptée par le Maroc, lui a permis de consolider son attractivité et sa compétitivité". Moulay Hafid Elalamy a précisé que c’est une "stratégie qui a permis au royaume de renforcer son tissu industriel et d’augmenter la capacité d’intégration dans le secteur automobile qui a atteint 60 %, celui des énergies renouvelables qui a augmenté sa capacité de production énergétique à 50 %".

Dans les colonnes du journal, le ministre a également évoqué la signature de l’accord sur la promotion et la protection des investissements et la convention sur la non-double taxation. Pour lui, "le renforcement du cadre juridique bilatéral est de nature à booster les investissements japonais au Maroc". Il a noté que "71 firmes japonaises sont déjà présentes au Maroc dans divers secteurs, contribuant de manière substantielle à la stratégie d’industrialisation".

Moulay Hafid Elalamy n’a pas occulté, au cours de son entretien, le rôle du Maroc dans le développement de l’Afrique. Il a souligné que le développement du royaume se trouve intrinsèquement lié à celui du continent africain, dans "une logique de solidarité agissante".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Japon - Investissement - Energie - Moulay Hafid Elalamy - Industrie - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies

Aller plus loin

Le Japon, gros employeur au Maroc

Créer un point de consultation direct au sein de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exploitations (AMDIE). C’est ce à quoi le Maroc et le Japon se...

Le Maroc a capté 3,9 milliards de dollars d’investissements étrangers en 2019

Le Maroc est logé à la 9ᵉ place dans la région MENA, en matière d’investissements directs étrangers (IDE). Selon le rapport FDI Report 2020, le Maroc a capté 3 milliards de...

Le Maroc et le Japon renforcent leur coopération commerciale

Le Maroc et le Japon ont célébré vendredi à Tokyo deux accords commerciaux sur la protection des investisseurs et les tarifs douaniers, signés en janvier 2020.

Maroc : le budget d’investissement du ministère de l’Industrie en recul de 44,08%

Le budget d’investissement du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique pour le compte de l’année 2021 s’élève à près de 1,21 milliard de DH,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc facilite la vie aux investisseurs

À compter de l’année prochaine, le nombre de documents requis pour le traitement des dossiers d’investissement au Maroc sera réduit de près de la moitié.

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

Le Maroc veut augmenter la part d’investissements des MRE

Au Maroc, la part d’investissement privé provenant des Marocains du monde reste faible. Seulement 10 % des transferts des MRE y sont consacrés. Un dispositif incitatif se met en place pour mieux mobiliser les investissements de cette communauté.

La Société générale se sépare de sa filiale marocaine

Les négociations sont très avancées pour le rachat par le groupe Saham Finances, fondé et dirigé par l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy (MHE) d’une grande partie de la société générale du Maroc.

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Maroc : un nouveau géant de la production de batteries ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, se dit persuadé que le Maroc peut devenir un producteur majeur de batteries lithium-ion.

Aéronautique : le Maroc décolle et concurrence les géants européens

À l’heure où les constructeurs aéronautiques de l’Europe peinent à répondre à la demande, le Maroc travaille à devenir une plaque tournante de l’aérospatiale.

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.