Maroc : un élu PJD écope de quatre ans de prison pour ses liens avec Daech

5 décembre 2019 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un conseiller local de la commune rurale de Sidi Boumoussa près de Taroudant a écopé de quatre ans de prison ferme pour ses liens avec l’État islamique. Ainsi en a décidé la chambre criminelle de première instance chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la cour d’appel de Salé.

Le juge d’instruction de la chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme a rendu ce verdict après que des éléments ont confirmé les liens du conseiller local B. F., un membre du Parti justice et développement (PJD) avec Daech, rapporte Alyaoum24.

En mars dernier, les éléments du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) avaient procédé à l’arrestation d’un conseiller local et d’un jeune commerçant dans la commune de Sidi Boumoussa, près de Taroudant. Ils sont tous deux soupçonnés d’avoir communiqué avec Daech à travers les pages Facebook de l’organisation terroriste.

Après leur arrestation, les deux mis en cause ont été transférés au siège du BCIJ à Salé. Ensuite, ils ont été placés en détention provisoire, avant leur déferement devant le procureur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Taroudant - Salé - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Prison - Facebook - Etat islamique - Daech - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ)

Aller plus loin

Maroc : plusieurs maires menacés de révocation

À l’approche des élections prévues le 8 septembre prochain, des présidents de communes dirigées par le PJD, le PAM et différents autres partis, sont menacés de destitution et de...

Maroc : le PJD au cœur d’un scandale sexuel

À Kénitra, une jeune fille accuse un responsable PJDiste d’avoir entretenu des relations sexuelles avec elle hors mariage et de l’avoir abandonné après qu’elle est tombée...

Maroc : un conseiller communal PJD suspendu pour cession de biens publics à son épouse

Le gouverneur de Larache a décidé de la suspension d’un conseiller communal PJDiste de Ksar El Kébir pour cession de biens publics à son épouse.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les excuses de Meryame Kitir à ceux qu’elle aurait pu « blesser involontairement »

Après deux mois de silence, Meryame Kitir, ancienne ministre belge de la Coopération, s’est adressée dimanche à ses collègues et autres avec lesquels elle a collaboré durant son mandat au sein du gouvernement belge.

Achraf Hakimi fait des promesses aux Marocains

À quelques heures du départ de la sélection nationale du Qatar, l’international marocain Achraf Hakimi s’est adressé aux supporters marocains dont le soutien a été déterminant tout au long de la compétition.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...