Maroc : de nombreuses entreprises incapables de rembourser leurs crédits

8 janvier 2021 - 17h20 - Economie - Ecrit par : J.K

Les entreprises marocaines sont de plus en plus dans l’incapacité de rembourser leurs crédits aux banques. Le tableau des créances en souffrance est inquiétant.

La somme des impayés depuis le début de l’année a atteint 4,3 milliards de dirhams. Une augmentation qui suscite des doutes sur la situation financière des entreprises en cette nouvelle année. Afin de mieux contenir les impacts de la crise, 50 milliards de dirhams ont été mobilisés à travers les mécanismes de soutien publics à savoir, Damane Oxygène et Relance. À fin novembre, les concours des banques à l’endroit des sociétés non financières privées ont augmenté de 4%, à 383 milliards de dirhams, rapporte L’Économiste.

« Cette hausse recouvre une progression de 8,3% des crédits de trésorerie dont l’encours s’est fixé à 171 milliards de dirhams. Les établissements bancaires ont en tout accordé 18 milliards de dirhams de crédits de trésorerie garantis par l’État au deuxième trimestre », explique le journal. Par ailleurs, « une grande partie sera transformée en crédit moyen terme, de nombreuses entreprises se retrouvant dans l’incapacité de les rembourser au 31 décembre en raison de la crise sanitaire qui perdure ».

En ce qui concerne les perspectives économiques, l’avenir reste incertain et bloque les chefs d’entreprises dans leurs perspectives à long terme. Car « l’encours des crédits d’investissement affiche une baisse de 2,4% depuis le début de l’année ». Toutefois, si la baisse de la qualité des portefeuilles a été contenue, c’est principalement grâce aux mesures de soutien des pouvoirs publics, et ceci, bien que les créances en souffrance aient grimpé de 10,7% sur onze mois, à 44,3 milliards de dirhams.

La forte augmentation des impayés pourrait empirer si l’activité peine à reprendre, alors que les banquiers n’envisagent pas encore de reprise avant le deuxième semestre 2021. Cette situation pourrait avoir de grandes répercussions sur le marché du travail où le taux de chômage atteint déjà 12,7%.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Banques - Prêt - Alerte

Aller plus loin

Grosse inquiétude pour les banques marocaines

Au Maroc comme au Nigeria, en raison de la crise sanitaire, le pourcentage des prêts douteux atteindra deux chiffres. Même si les perspectives des banques africaines seront...

Sale temps pour les banques marocaines : 5,3 milliards de DH d’impayés en quatre mois

Depuis quelques mois, les banquiers marocains sont préoccupés par la hausse des impayés, surtout dans le rang des entreprises. Les impayés ont atteint 5,3 milliards de DH au...

Maroc : les crédits bancaires en forte hausse

Le crédit bancaire au Maroc a affiché une croissance de 4,1 % durant le mois de juin. Un rythme en accélération par rapport à la tendance observée un mois auparavant (+2,9 %).

Maroc : gare aux mauvais payeurs

L’État veut sévir contre les retards de paiement, à travers l’instauration des amendes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau régime des dotations touristiques porte préjudice aux Marocains voyageant à l’étranger

Alors que l’Office des Changes assure avoir entrepris une réforme pour simplifier le régime des dotations touristiques pour tous les intervenants, y compris les banques, il a été constaté que le nouveau régime porte préjudice à de nombreux Marocains...

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Le groupe Thalès renforce sa présence au Maroc, près de 150 emplois à terme

Le groupe français Thalès, spécialiste mondial de cybersécurité, va renforcer sa présence au Maroc à travers un nouvel investissement d’une valeur de plus de 350 millions de dirhams dédié au secteur de l’outsourcing.

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Virement instantané au Maroc : gros dilemme des banques

Décrétée début juin pour trois mois, la gratuité du virement interbancaire instantané, une innovation du Bank Al-Maghrib et du Groupement pour un Système interbancaire marocain de télécompensation, va bientôt prendre fin. En attendant, les banques se...

Le Maroc va augmenter la capacité de plusieurs aéroports

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, l’Office national des aéroports (ONDA) a lancé plusieurs projets pour soutenir la croissance de l’activité des aéroports de Marrakech, d’Agadir et de Tanger. À terme, ces travaux...