Exercice militaire conjoint entre forces royales air et l’armée de l’air française

21 mai 2022 - 22h00 - Ecrit par : A.S

L’exercice « Échange Air Maroc 2022 » entre les Mirage 2000 de l’armée de l’Air et de l’Espace et les Mirage F1 des Forces Royales Air a démarré lundi 16 mai 2022. Il vise notamment à renforcer la coopération aéronautique militaire entre les deux entités.

« La 3ᵉ escadre de chasse de la BA133 de Nancy est au Maroc dix ans après le dernier exercice de l’armée de l’Air et de l’Espace au Maroc, en décembre 2012 », pour participer à l’exercice militaire conjoint « Échange Air Maroc 2022 » en cours et qui se poursuit jusqu’au 27 mai prochain, indique l’armée de l’Air et de l’Espace dans un communiqué publié sur son site internet. En tout, trois Mirage 2000D ont été déployés dans un détachement qui rassemble près de 80 Aviateurs de diverses spécialités. Il s’agit de pilotes, de navigateurs officiers systèmes d’armes, de mécaniciens, de secrétaires, de commandos, de techniciens informatiques ou encore d’opérateurs renseignement.

À lire : Fin de l’exercice militaire marocco-français « Chergui 2022 »

Déjà, plusieurs entraînements réalisés avec deux vagues de départs par jour pour renforcer l’interopérabilité entre l’aviation de chasse française et marocaine. « Le partage d’expérience est un point clef de cette mission lors des briefings et débriefings organisés au sein des locaux de l’escadre Mirage F1 de la base aérienne de Sidi Slimane. Si l’armée de l’Air et de l’Espace était venue y réaliser une campagne de tir il y a dix ans, il faut remonter à 2003 pour voir évoluer les avions de chasse français et marocains ensemble. Un retour historique », explique l’armée de l’air française.

À lire : Le Maroc et la France en exercices militaires non loin de l’Algérie

L’exercice « Échange Air Maroc 2022 » présente des avantages aussi bien pour les Forces royales Air que pour l’armée de l’air française. Les pilotes marocains saisissent l’occasion pour passer leur qualification de chef de patrouille. « Cela nous permet de voler avec l’avion mythique qu’est le Mirage F1 en développant notre interopérabilité », déclare le commandant Nicolas, directeur de l’exercice français, précisant que les jeunes de l’escadre peuvent ainsi avoir une première approche du milieu africain désertique. « En plus, c’est génial de pouvoir voler avec le Mirage F1 que les Marocains nous ont fait voir de près. Je suis bluffé par le système qui a été modernisé à l’intérieur », ajoute-t-il.

Tags : Forces Royales Air - France - Défense - Armement - Coopération

Aller plus loin

Le Maroc et la France en exercices militaires non loin de l’Algérie

Depuis le 1ᵉʳ mars, les forces armées françaises s’entraînent à Errachidia dans la nouvelle et troisième zone militaire marocaine aux côtés des Forces armées royales (FAR) dans le...

Fin de l’exercice militaire marocco-français « Chergui 2022 »

Du 1ᵉʳ au 25 mars, les forces armées marocaines et françaises ont mené, dans la région d’Errachidia, une série de manœuvres aéroterrestres baptisées « Chergui 2022...

Exercice militaire conjoint Maroc-France

Le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Dixmude et la frégate marocaine Mohamed V se sont essayés à un exercice bilatéral au large des côtes marocaines. Le 12 octobre 2020 a été dédié...

Exercice militaire conjoint entre le Maroc et la France à Toulon

La frégate Sultan Moulay Ismaël effectue actuellement avec la Française Guépratte un exercice conjoint au large de Toulon. Objectif  : mutualiser les capacités des deux marines...

Nous vous recommandons

Les Marocains, malheureux ?

Le Maroc est classé 100ᵉ pays le plus heureux du monde selon le rapport 2022 sur le bonheur. Un recul de 11 places par rapport au classement de 2019.

France : liberté provisoire pour la Marocaine soupçonnée d’avoir tué ses deux filles

Une Marocaine en détention provisoire à Gradignan depuis plus de quatre ans, a été libérée mercredi. Naïma B. est soupçonnée d’homicide sur ses deux petites filles handicapées, portées disparues en décembre 2016 à Nérac en Lot-et-Garonne. L’affaire est renvoyée...

L’Egypte laisse passer les voitures fabriquées à Tanger Med

Le lot de 250 voitures fabriquées au Maroc, bloquées par la douane égyptienne en mars dernier, a fini par accéder au marché égyptien.

Le soutien militaire de l’Iran au Polisario confirmé

Des informations font état de ce que l’Iran apporte un soutien militaire au front du Polisario. Avec l’aide du Hezbollah libanais, il entraîne les miliciens du mouvement indépendantiste sur le territoire...

Maroc : alerte sur une pénurie de cartes bancaires

Des millions de cartes bancaires pourraient manquer dès le second semestre 2021 à cause de difficultés d’approvisionnement en semi-conducteurs. À l’instar d’autres pays, l’inquiétude est grandissante au Maroc face à une pénurie. Le royaume renouvelle environs...

L’Algérie se dote-t-elle d’un nouveau système de guerre électronique pour contrer le Maroc ?

L’Algérie dont le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de Corps d’armée, Saïd Chengriha, a récemment affirmé que le Maroc sans le nommer a « changé de tactique en recourant à l’espace cybernétique, aux réseaux sociaux et aux campagnes...

Casablanca : deux banquiers détournent 40 millions de dirhams

Deux banquiers sont accusés d’avoir détourné plus de 40 millions de dirhams des comptes de l’un de leurs clients. Ce dernier, un commerçant, a été arrêté pour escroquerie et émission de chèques sans provision.

Galère et colère des passagers d’un vol RAM Paris-Fès

Alors que le vol de la compagnie aérienne Royal Air Maroc AT653 devant relier Paris-Orly à Fès le 23 février dernier devait prendre départ à 11 h 55, l’avion a finalement décollé après 10 heures de retard, déclenchant la colère des...

Drame à Salé

Une mère et sa fille ont été tuées à coups de fusil de chasse. La police judiciaire d’El Aâyayda à Salé a ouvert une enquête pour élucider les circonstances de ce drame perpétré par le père de famille, qui après son forfait, a tenté de se...

« Les puissants alliés du Maroc contre l’Espagne »

Après les États-Unis et Israël, l’Allemagne aurait déclaré son soutien au Maroc dans le conflit au Sahara, s’alarme un média espagnol.