Vacances au Maroc : le test PCR + pass vaccinal passent très mal

16 mai 2022 - 13h00 - Ecrit par : A.S

Au Maroc, le maintien de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne arrivant dans les aéroports marocains produit un impact négatif sur la reprise de l’activité touristique durement touchée par la crise sanitaire liée au Covid-19.

« La demande pour la destination Maroc est bien manifestée, mais le bât blesse au niveau du taux de sa reconversion sur le terrain. Avec cette exigence du passeport vaccinal en plus d’un test anti-Covid, nous ne faisons que faciliter la tâche aux destinations concurrentes au Maroc », se désole Hamid Bentahar, président de la CNT auprès de La Vie éco. Les professionnels du tourisme ont longtemps réclamé la levée de la double exigence test PCR+pass vaccinal, mais le gouvernement n’a pas encore franchi le pas. S’il maintient la décision pendant les 12 mois à venir, le secteur en sortira perdant, les touristes étrangers réservant leur destination 6 mois jusqu’à 1 an à l’avance.

À lire : Maroc : bientôt la levée de la double exigence "test PCR" plus "pass vaccinal"

« Tout le travail qui aurait dû être réalisé bien avant l’hiver (pour amorcer la reprise de l’activité touristique, NDLR) n’a pas été fait. Nous aurions pu conclure des contrats avec des tours-opérateurs de l’Europe du Sud et de l’Est si cette restriction avait été levée », fait remarquer Quentin Bourru, General manager de Radisson Blue Resort & Residences à Al Hoceima. Le taux de récupération est nettement inférieur à celui enregistré en 2019. On note une baisse atteignant 40 %. S’agissant des, recettes voyage elles se sont établies à 9,7 milliards de dirhams au 1ᵉʳ trimestre, en accroissement de 79,6 % par rapport à la même période en 2021, mais en recul de 43,6 % par rapport au 1ᵉʳ trimestre de l’année 2020, avant le 1ᵉʳ confinement.

À lire : Le Maroc réceptionne un premier lot de véhicules blindés Sherpa

Fort de ces constats, Rachid Dahmaz, président du CRT d’Agadir appelle à préparer la saison d’hiver. « Actuellement, nous devons nous préparer pour la saison d’hiver qui continue d’attirer les touristes, lance-t-il. Cela reste conditionné par la levée de l’obligation de disposer d’un test PCR qui ralentit cette relance touristique ».

Tags : Pass vaccinal - Vaccin anti-Covid-19 - Tourisme

Aller plus loin

Voyage au Maroc : fin du test PCR. Quid du pass vaccinal ? (Màj)

Présenter un test PCR avant d’entrer au Maroc n’est plus une obligation. Le gouvernement marocain vient d’opter pour l’annulation de cette condition, telle que suggérée par...

Voyages au Maroc : appels à la suppression des tests PCR

En vue de soutenir les professionnels du tourisme, plusieurs acteurs politiques intensifient la pression sur le gouvernement pour alléger les conditions d’entrée au Maroc,...

Maroc : bientôt la levée de la double exigence "test PCR" plus "pass vaccinal"

L’allègement de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne arrivant dans les aéroports marocains se...

Voyage au Maroc : voici ce qu’il en est pour le PCR

Le Maroc a adopté un nouveau protocole sanitaire pour les voyages internationaux. Désormais les voyageurs à destination du royaume peuvent présenter un pass vaccinal ou un test...

Nous vous recommandons

Une MRE en prison pour avoir filmé des femmes nues dans un hammam

La police de Berkane a procédé jeudi à l’arrestation d’une Maroco-Néerlandaise qui était en train de filmer avec son téléphone portable des femmes nues dans un bain maure. Elle a été placée en détention...

Une bonne nouvelle pour l’Ouïgour arrêté au Maroc

Interpol a suspendu ce lundi la notice rouge émise par la Chine à l’encontre d’Idris Hasan, un ressortissant ouïgour arrêté à l’aéroport Mohammed V de Casablancapuis incarcéré à la prison de Tiflet pour suspicion d’appartenance à une organisation...

French Montana au Congrès américain

Le rappeur américain d’origine marocaine, French Montana, s’est rendu au Capitole où il a rencontré des responsables américains pour leur parler de l’épidémie d’opioïdes et de l’immigration.

Voici les nouveaux vols programmés par Royal Air Maroc

Suite de la prolongation de la suspension des liaisons aériennes par les autorités marocaines jusqu’au 31 janvier 2022, la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a dévoilé le programme complet de ses vols spéciaux (soumis à autorisation exceptionnelle)...

Les sanctions de l’Europe contre le Maroc renforcent la crise avec l’Espagne

Les sanctions de l’Union européenne condamnant le Maroc qui aurait laissé entrer en masse des migrants à Ceuta les 17 et 18 mai, font craindre une réaction du royaume et ne contribuent pas à apaiser les tensions avec...

De nouvelles révélations sur l’affaire du Dr Hassan Tazi

L’affaire du Dr Hassan Tazi, célèbre chirurgien casablancais, placé en détention provisoire à la prison d’Oukacha pour traite d’êtres humains et abus de faiblesse, n’a pas fini de livrer ses secrets.

Royal Air Maroc annonce une mauvaise nouvelle

Une éventuelle persistance de l’augmentation du prix du baril de pétrole — hausse provoquée par la guerre russo-ukrainienne — pourrait pousser Royal Air Maroc (RAM) à augmenter le prix de ses billets. C’est du moins ce qu’affirme Ilham Kazzini, directrice du...

Une promesse avait été faite aux Pharaons en cas de victoire contre le Maroc

Ashraf Sobhi, ministre égyptien de la Jeunesse et des Sports avait promis une récompense à la sélection nationale en cas de victoire contre le Maroc. Les Pharaons ont relevé le défi en battant les Lions de l’Atlas (2-1). Ils rejoignent ainsi les Lions...

Hicham Mahou choisit le Maroc

Le joueur franco-marocain Hicham Mahou, ailier de Lausanne-Sport, a fait le choix de rejoindre l’équipe nationale du Maroc, même si certains avaient pensé qu’il resterait en France. Âgé de 22 ans, il justifie son choix par un appel du cœur, une volonté de...

Aid Al Adha au Maroc : qu’en est-il des prix des moutons ?

À l’approche de l’Aïd Al Adha, le ministère de l’Agriculture a tenu à rassurer les Marocains quant à la disponibilité de l’offre mais surtout sur les prix des moutons sur le marché national.