Vacances au Maroc : le test PCR + pass vaccinal passent très mal

16 mai 2022 - 13h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Au Maroc, le maintien de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne arrivant dans les aéroports marocains produit un impact négatif sur la reprise de l’activité touristique durement touchée par la crise sanitaire liée au Covid-19.

« La demande pour la destination Maroc est bien manifestée, mais le bât blesse au niveau du taux de sa reconversion sur le terrain. Avec cette exigence du passeport vaccinal en plus d’un test anti-Covid, nous ne faisons que faciliter la tâche aux destinations concurrentes au Maroc », se désole Hamid Bentahar, président de la CNT auprès de La Vie éco. Les professionnels du tourisme ont longtemps réclamé la levée de la double exigence test PCR+pass vaccinal, mais le gouvernement n’a pas encore franchi le pas. S’il maintient la décision pendant les 12 mois à venir, le secteur en sortira perdant, les touristes étrangers réservant leur destination 6 mois jusqu’à 1 an à l’avance.

À lire : Maroc : bientôt la levée de la double exigence "test PCR" plus "pass vaccinal"

« Tout le travail qui aurait dû être réalisé bien avant l’hiver (pour amorcer la reprise de l’activité touristique, NDLR) n’a pas été fait. Nous aurions pu conclure des contrats avec des tours-opérateurs de l’Europe du Sud et de l’Est si cette restriction avait été levée », fait remarquer Quentin Bourru, General manager de Radisson Blue Resort & Residences à Al Hoceima. Le taux de récupération est nettement inférieur à celui enregistré en 2019. On note une baisse atteignant 40 %. S’agissant des, recettes voyage elles se sont établies à 9,7 milliards de dirhams au 1ᵉʳ trimestre, en accroissement de 79,6 % par rapport à la même période en 2021, mais en recul de 43,6 % par rapport au 1ᵉʳ trimestre de l’année 2020, avant le 1ᵉʳ confinement.

À lire : Le Maroc réceptionne un premier lot de véhicules blindés Sherpa

Fort de ces constats, Rachid Dahmaz, président du CRT d’Agadir appelle à préparer la saison d’hiver. « Actuellement, nous devons nous préparer pour la saison d’hiver qui continue d’attirer les touristes, lance-t-il. Cela reste conditionné par la levée de l’obligation de disposer d’un test PCR qui ralentit cette relance touristique ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Vaccin anti-Covid-19 - Pass vaccinal

Aller plus loin

Voyages au Maroc : appels à la suppression des tests PCR

En vue de soutenir les professionnels du tourisme, plusieurs acteurs politiques intensifient la pression sur le gouvernement pour alléger les conditions d’entrée au Maroc,...

Au Maroc, le tourisme ralentit durant le ramadan

En pleine reprise depuis quelques mois, le tourisme marocain, connaitra un petit coup de mou durant cette période du Ramadan. Toutefois, les professionnels restent optimistes...

Maroc : les professionnels du tourisme réclament la suppression du test PCR

Afin de relancer l’activité touristique, en berne depuis de nombreux mois, les professionnels réclament l’allégement des conditions d’accès au Maroc et surtout la fin du test...

Maroc : bientôt la levée de la double exigence "test PCR" plus "pass vaccinal"

L’allègement de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne arrivant dans les aéroports marocains se précise.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Le Maroc veut profiter des exploits des Lions de l’Atlas pour booster son tourisme

Les Lions de l’Atlas ont terminé à la quatrième place de la Coupe du monde 2022. Un exploit historique et exceptionnel dont veut profiter le Maroc pour revigorer son tourisme, puissant levier de développement.

Marrakech veut en finir avec la mendicité et les SDF

La ville de Marrakech mène une lutte implacable contre la mendicité professionnelle et le sans-abrisme, qui porte déjà ses fruits. À la manœuvre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la brigade touristique.

Un mois après le séisme, le tourisme marocain se redresse

Le Maroc conjugue désormais au passé l’impact négatif du puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le peuple marocain et causé d’énormes dégâts matériels sur son tourisme. L’industrie se porte mieux que jamais.

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Le Maroc parmi les destinations les plus recherchées sur Google

Le Maroc figure dans le top 10 des destinations les plus recherchées sur Google. Le puissant et violent séisme du 8 septembre n’a vraiment pas produit un impact négatif sur le tourisme marocain.

Le Nord du Maroc mise sur l’aérien pour attirer des touristes

Les opérateurs touristiques du Nord du Maroc saluent l’implantation d’une base aérienne à Tétouan après celle de Tanger. L’infrastructure aéroportuaire va attirer davantage de touristes et booster à coup sûr le développement économique de la région.

Tourisme au Maroc : un succès en trompe-l’œil ?

Le tourisme au Maroc se remet progressivement de la crise du Covid-19. Alors que les arrivées ont atteint 14,5 millions en 2023, les recettes touristiques affichent une baisse, suscitant des interrogations.

Tourisme : Le Maroc, victime de son succès... et d’AirBnB

Les recettes touristiques du Maroc poursuivent leur tendance à la baisse. Après une chute de 905 millions de dirhams (−10,5 %) en janvier, elles ont dégringolé de 1,06 milliard de dirhams (−6,7 %) à fin février. Pendant ce temps, les arrivées...

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.